χ

Le marché automobile poursuit sa dégringolade en juillet

Les ventes de véhicules neufs continuent sur leur orientation baissière. Les chiffres du mois de juillet s’inscrivent toujours dans le rouge, ramenant l’évolution du marché depuis le début de l’année à un repli de 11%.

Le marché automobile poursuit sa dégringolade en juillet

Le 2 août 2022 à 15h45

Modifié 2 août 2022 à 15h45

Les ventes de véhicules neufs continuent sur leur orientation baissière. Les chiffres du mois de juillet s’inscrivent toujours dans le rouge, ramenant l’évolution du marché depuis le début de l’année à un repli de 11%.

Les mois se suivent et se ressemblent pour le marché automobile marocain, qui poursuit sur la tendance baissière enregistrée tout au long du premier semestre. Ainsi, au titre du mois de juillet, les ventes de véhicules neufs se sont établies à un volume de 11.713 unités, enregistrant un repli de 12,3% en comparaison avec le même mois de l’année précédente. Seul point positif : le rythme de la baisse s’est ralenti par rapport au mois de juin, dont les chiffres avaient plongé de 15,8% en glissement annuel.

Dans ce total, le marché des véhicules particuliers (VP) limite les dégâts avec une régression de 10,3% par rapport à juillet 2021, à un volume de 10.592 unités. En revanche, à 1.121 unités vendues, la catégorie des véhicules utilitaires légers (VUL) poursuit sa dégringolade, signant une baisse de 27,4 % par rapport à juillet 2021.

Ces contreperformances s’expliquent par la persistance de contraintes extérieures (pénurie des semi-conducteurs et guerre en Ukraine) qui pèsent sur le niveau des stocks chez les importateurs, mais également par une conjoncture économique difficile induisant un tassement de la demande, comme nous l’expliquait il y a quelques semaines le président de l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM).

Une baisse généralisée

Depuis le début de l’année, le marché automobile s’est contracté de 11% par rapport à la même période de 2021, à 95.544 unités. Les ventes de VP sont en retrait de 9,68% (à 85.771 unités), alors que celles des VUL chutent de 21,34% (à 9.773 unités).

Dans ce contexte de baisse généralisée, rares sont les marques qui parviennent à tirer leur épingle du jeu, signant des ventes en évolution positive sur les 7 premiers mois de l’exercice 2022. C’est notamment le cas de Hyundai (9.403 unités, +13%), Peugeot (7097 unités, +3,5%), Toyota (4.415 unités, +19,5%), Kia (3.404 unités, +35%), Seat (1.693 unités, +103%) ou encore Audi (2.502 unités, +12%) qui conforte sa position en tête du segment du Premium.

Pour ce qui est du classement des ventes par marque, c’est le statu quo. Dacia reste l’indéboulonnable leader avec 23.651 unités (-17%), suivie par la “cousine” Renault (14.322 unités, -5,8%), Hyundai et Peugeot, alors qu’Opel ferme le Top 5 avec 4.739 unités (-1,85%).

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Managem: Indicateurs trimestriels au 31 Mars 2022

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.