χ

239 détenus bénéficiaires du programme « Moussalaha »

Quelque 17 détenus ont bénéficié du programme 'Moussalaha' (Réconciliation) dans sa 10e édition, portant à 239 le nombre total de bénéficiaires depuis son lancement en 2017.

239 détenus bénéficiaires du programme « Moussalaha »

Le 28 juillet 2022 à 15h50

Modifié 28 juillet 2022 à 16h12

Quelque 17 détenus ont bénéficié du programme 'Moussalaha' (Réconciliation) dans sa 10e édition, portant à 239 le nombre total de bénéficiaires depuis son lancement en 2017.

S’exprimant le jeudi 28 juillet lors de la cérémonie de clôture de cette édition qui s’est étalée sur trois mois et demi, le délégué général à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion, Mohamed Salah Tamek, a précisé que 180 parmi ces détenus avaient été libérés, dont 137 bénéficiaires d’une grâce royale, en plus de la réduction de peine au profit de 18 autres, portant le taux des bénéficiaires de la grâce royale à 65%.

Dans le cadre de l’approche genre, le programme ‘Moussalaha’ a été étendu pour inclure les femmes détenues en vertu de la loi antiterroriste, et ce lors de sa 5e édition qui a profité à dix bénéficiaires sur un total de treize pensionnaires, soit un taux de participation de plus de 77%, a-t-il indiqué. L’ensemble des bénéficiaires de cette édition spéciale ont été relaxés, dont huit à la faveur d’une grâce royale et deux autres au terme de leur peine.

Dans la foulée, M. Tamek a expliqué que la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) avait adopté un nouveau plan de réhabilitation pour la réinsertion des détenus, fondé sur l’individualisation des programmes et des activités en la matière, comme le programme ‘Moussalaha’ dédié au profit des condamnés dans le cadre des affaires d’extrémisme et de terrorisme.

« Le programme a atteint ses objectifs préalablement fixés », s’est-il félicité, soulignant à cet égard l’implication intense et sérieuse des détenus dans toutes les activités programmées.

Le programme ‘Moussalaha’ a été élaboré et mis en œuvre depuis 2017 par la DGAPR, en s’appuyant sur ses propres ressources et en coopération avec la Rabita Mohammadia des Oulémas, le CNDH et des experts spécialisés.

Il repose sur trois axes principaux : la réconciliation avec soi-même, la réconciliation avec le texte religieux et la réconciliation avec la société.

(Avec MAP)

Terrorisme: Comment se réconcilier avec la société grâce au programme Moussalaha

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Aluminium Du Maroc : Communication financière : Indicateurs trimestriels au 31/03/2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.