χ

Baisse de l’empreinte numérique du gouvernement Akhannouch entre avril et juin 2022

D’après l’Observatoire des opinions publiques numériques, l’empreinte globale du gouvernement a baissé de 10% par rapport au premier trimestre 2022.

Baisse de l’empreinte numérique du gouvernement Akhannouch entre avril et juin 2022

Le 27 juillet 2022 à 18h51

Modifié 27 juillet 2022 à 18h51

D’après l’Observatoire des opinions publiques numériques, l’empreinte globale du gouvernement a baissé de 10% par rapport au premier trimestre 2022.

L’Observatoire des opinions publiques numériques a publié son deuxième baromètre trimestriel de l’année 2022. Il analyse l’empreinte numérique du chef du gouvernement et des principaux ministères entre avril et juin 2022. Ainsi, le gouvernement aurait touché 1,2 milliard de personnes. Chaque Marocain ayant accès à Internet s’est arrêté sur 48 publications concernant l’exécutif.

Aziz Akhannouch domine encore l’empreinte numérique 

L’empreinte numérique du gouvernement a baissé de 10% par rapport aux chiffres du premier trimestre 2022. Le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, domine encore l’empreinte numérique gouvernementale, mais avec une nouvelle baisse de 15%. Il cumule ainsi une baisse de sa présence de 41% par rapport au dernier trimestre de 2021.

Le ministère de la Santé se trouve en deuxième position. Il est toujours porté par les publications sur le Covid-19, même si une nouvelle diminution et une baisse sensible de sa présence a été constatée, celle-ci étant estimée à -24%.

Le ministère de l’Equipement et de l’eau, pour sa part, enregistre une progression remarquable de plus de 200% sur deux trimestres, suivi du ministère de l’Intérieur avec une variation de +66%, puis du ministère de l’Industrie et du commerce qui se taille une progression de 72%.

Dans une écrasante majorité, ce sont les réseaux sociaux, particulièrement Facebook, qui génèrent le plus de personnes touchées. La presse en ligne, à travers ses comptes sociaux, renforce sa capacité d’influence sur les opinions publiques, fait savoir l’observatoire.

Taux d’engagement : le top 5 reste le même

Le taux d’engagement mesure l’implication des internautes dans la communication publique. Un engagement désigne un like, un commentaire et/ou un partage sur une publication.

En termes d’engagement, le top 5 reste quasiment le même : le ministère de la Santé avec un taux d’engagement de 18,8% ; le ministère de l’Education nationale (16,3%) ; le ministère de l’Equipement et de l’eau (16,2%) ; le chef du gouvernement (15,6%) ; le ministère de l’Industrie et du commerce (15,5%).

Neuf ministères sont tout de même au-dessous de dix interactions par publication (la norme basse en communication publique).

Les régions, grandes absentes de l’empreinte numérique

Avec un total de seulement 32,1 millions de personnes touchées, ce qui représente une forte baisse par rapport au trimestre précèdent (-49%), les conseils régionaux n’ont quasiment pas d’existence numérique.

Seul le conseil régional de l’Oriental peine à dépasser les 7,8 millions de personnes touchées sur ce trimestre, alors que toutes les autres régions sont au-dessous des cinq millions, note l’observatoire. La communication territoriale, qui devrait selon lui accompagner naturellement la régionalisation avancée, s’annonce « en panne ».

Empreinte numérique : les publications du gouvernement suscitent peu d’interactions sur les réseaux sociaux

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

MAROC LEASING : Communication financière – Indicateurs d’activité du 1er trimestre 2022

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.