Minières : les craintes de récession et la hausse du dollar impactent l’indice en bourse

| Le 26/7/2022 à 14:04
Le secteur n’affiche qu’une hausse de 11% en bourse alors qu’il culminait à +30% début juin. Les investisseurs sont en train de pricer les répercussions de la hausse du dollar sur les métaux. Les cours baissent, anticipant des répercussions sur les performances des minières cotées. Le ralentissement de la demande mondiale se fait également sentir.

Le secteur minier est un des indices qui affichent la croissance la plus solide de la cote en YTD. Alors que le MASI lâche plus de 11% sur la période, les mines affichent une hausse de 11%. Le secteur enregistre ainsi la seconde plus haute hausse de la cote après le secteur de la Chimie qui enregistre plus de 14% de progression.

Mais cette bonne tenue des Mines est à mettre en perspective. Il y a à peine cinq semaines, le secteur affichait une hausse de plus de 30% en YTD. Au vu des courbes d’évolution, on remarque une baisse amorcée à partir des deux premières semaines du mois de juin.

Ci-dessous, les évolutions en bourse des deux principales valeurs de l’indice, Managem et CMT :

Source : medias24.com

Source : medias24.com

Alors que s’est-il passé ? En réalité, cette baisse n’est pas fondamentale. Il n’y a rien qui soit directement lié aux activités et performances financières des minières de la cote. Les résultats annoncés au premier trimestre 2022 ont été pleinement intégrés par le marché. La baisse observée des cours des minières marocaines résulte de deux facteurs principaux.

Les investisseurs pricent la hausse du dollar suite au resserrement monétaire de la FED

En réalité, la diminution des progressions des cours des minières coïncide avec l’annonce du resserrement monétaire de la FED le 15 juin dernier. La Banque centrale américaine avait procédé à une hausse record de son taux directeur depuis 1994, de 75 points de base. Une manœuvre destinée à réduire l’inflation galopante dans le pays. Or, cette hausse de taux a entraîné un renchérissement du dollar sur les marchés internationaux.

Contacté, un analyste de la place nous explique que « la hausse du dollar à l’international, corrélée à la hausse du taux directeur de la FED de 75 points de base, a coïncidé avec la chute des minières marocaines en bourse. Les investisseurs pricent toujours un resserrement très significatif d’ici la fin de l’année, qui impacte tous les métaux libellés en dollars ».

La hausse observée du dollar a en effet joué à la baisse sur les cours des métaux, notamment précieux, considérés comme refuge. L’argent par exemple a perdu 21,6% de sa valeur en YTD à 18,3 $ l’once. L’or, de son côté, a lâché 6% sur la même période à 1.717 $ l’once. « Ce qui est actuellement pricé au niveau du marché, c’est la baisse du cours des métaux, précieux et de base. Les investisseurs anticipent un impact négatif au niveau des chiffres d’affaires des minières cotées au premier semestre », nous explique notre source.

En effet, il y a toujours une corrélation très négative entre la hausse du dollar et les métaux précieux. Plus le dollar s’apprécie, moins ces matières deviennent attractives.

Il en est de même pour les métaux de base. Les concernant, la baisse des cours provient de la conjonction de deux paramètres.

Un ralentissement de la demande a fait baisser les cours

Les métaux de base sont également libellés en dollar. On parle ici du cuivre, du cobalt, du plomb, ou encore du zinc. Ces métaux ont, d’une part, souffert de l’appréciation du dollar qui les rend de fait plus chers, mais également d’un ralentissement de la demande.

Notre source nous indique que ce ralentissement de la demande « est notamment lié aux confinements à répétition en Chine, qui aujourd’hui, représente la demande la plus importante en métaux de base à l’échelle mondiale. Forcément, cela induit une baisse de régime au niveau des cours des métaux ».

Pour une autre source du marché, la crainte d’une récession économique explique la baisse de la demande en métaux de base. L’inflation galopante a mis un frein à de nombreuses activités industrielles et a affecté la demande des ménages.

Malgré les angoisses du marché, les minières devraient continuer de bénéficier d’un cadre encore favorable. « Un acteur comme Managem, qui domine le secteur, profite toujours de la situation et pourra également compter sur la hausse de ses capacités de production cette année. Elle sera supérieure à celle de l’année précédente, avec l’entrée en production de plusieurs projets », conclut notre interlocuteur.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.
lire aussi
  • | Le 13/6/2024 à 18:18

    Aradei Capital nous explique les dessous du rachat du capital d'Akdital Immo

    Actionnaire majoritaire à 51% d'Akdital Immo, Aradei Capital a annoncé racheter les 49% restants. Le management du groupe esquisse les contours de cette acquisition à venir.
  • | Le 13/6/2024 à 12:52

    Aïd al-Adha : Bank Al-Maghrib prend des mesures préventives pour assurer l’approvisionnement des GAB

    En prévision de la forte demande de monnaie durant Aïd al-Adha, qui coïncide cette année avec un week-end prolongé, Bank Al-Maghrib a annoncé, ce jeudi 13 juin, avoir mis en place des mesures préventives pour garantir l’approvisionnement des guichets automatiques bancaires (GAB) dans tout le Royaume.
  • | Le 13/6/2024 à 12:34

    Bank of Africa lance une émission d’obligations subordonnées d’un montant d’un milliard de dirhams

    L’objectif de cette opération est de se conformer aux exigences règlementaires et de financer le développement organique de la banque au Maroc et à l’international.
  • | Le 12/6/2024 à 10:02

    Aradei Capital va acquérir le reste du capital d’Akdital Immo pour 268 MDH

    Après sa prise de participation dans le capital d’Akdital Immo à hauteur de 51% en janvier 2022, Aradei Capital est en voie d’acquérir les participations des deux co-fondateurs, à savoir Akdital (31,85%) et BFO Foncière (17,15%).
  • | Le 11/6/2024 à 15:29

    Plan d'épargne en actions : ce qu'il faut savoir sur cet intéressant produit d'épargne

    Le 10 juin, Red Med Securities a lancé son offre Plan d'Epargne en Actions. L'occasion de revenir sur ce produit d'épargne qui existe depuis plus de 10 ans mais reste encore méconnu du public. Quels sont ses avantages, ses plafonds, ses modalités d'investissement ? Voici ce que l'on sait.
  • | Le 10/6/2024 à 16:52

    CIH Bank clôture une émission d'un milliard de dirhams

    CIH Bank a clôturé une émission obligataire subordonnée par placement privé auprès d’investisseurs qualifiés, pour un montant global d’un milliard de dirhams.