χ

Le moral des ménages à son plus bas niveau historique (HCP)

L'indice de confiance continue de baisser de trimestre en trimestre. Il est tombé à 50,1% au cours de ce deuxième trimestre 2022.

Le moral des ménages à son plus bas niveau historique (HCP)

Le 7 juillet 2022 à 15h41

Modifié 7 juillet 2022 à 19h21

L'indice de confiance continue de baisser de trimestre en trimestre. Il est tombé à 50,1% au cours de ce deuxième trimestre 2022.

Au deuxième trimestre de 2022, le moral des ménages poursuit sa tendance baissière pour atteindre son niveau le plus bas jamais enregistré auparavant, indiquent les résultats de l’enquête permanente de conjoncture auprès des ménages, menée par le HCP.

L’indice de confiance des ménages (ICM) s’établit à 50,1 points au lieu de 53,7 points enregistrés le trimestre précédent, et 63 points le même trimestre de l’année précédente.

>80% des ménages ressentent une forte détérioration du niveau de vie

Au deuxième trimestre de 2022, 79,2% des ménages déclarent une dégradation du niveau de vie au cours des 12 derniers mois, 14,6% un maintien au même niveau et 6,2% une amélioration. Le solde d’opinion sur l’évolution passée du niveau de vie est resté négatif, à moins 73 points, contre moins 66,8 points au  trimestre précédent et  moins 50,8 points au même trimestre de l’année passée.

S’agissant de l’évolution du niveau de vie au cours des 12 prochains mois, 46,8% des ménages s’attendent à une dégradation, 40,7% à un maintien au même niveau et 12,5% à une amélioration. Le solde d’opinion relatif à cet indicateur s’établit à moins 34,3 points enregistrant ainsi une dégradation, aussi bien par rapport au trimestre précédent que par rapport au même trimestre de l’année précédente où il était à moins 21,4 points et à 0,2 points respectivement.

>Évolution du chômage : perceptions pessimistes, 86% des ménages s’attendent à une hausse du chômage

Au deuxième trimestre de 2022, 86% contre 4,9% des ménages s’attendent à une hausse du chômage au cours des 12 prochains mois. Le solde d’opinion est resté ainsi négatif à moins 81,1 points contre moins 82,8 points un trimestre auparavant, et moins 69,8 points un an auparavant.

>Une conjoncture perçue comme peu favorable à l’achat des biens durables par 80% des ménages

Au deuxième trimestre de 2022, 78,9% contre 9,8% des ménages considèrent que le moment n’est pas opportun pour effectuer des achats de biens durables. Le solde d’opinion de cet indicateur est resté négatif  avec moins 69,1 enregistrant une dégradation aussi bien par rapport au trimestre précédent que par rapport au même trimestre de l’année précédente, où il s’est établi à moins 66,7 points et à moins 65,6 points respectivement.

>Crainte d’une détérioration de la situation financière des ménages

Au deuxième trimestre de 2022, 52% des ménages estiment que leurs revenus couvrent leurs dépenses, 45,4% déclarent s’endetter ou puiser dans leur épargne et 2,6% affirment épargner une partie de leur revenu. Le solde d’opinion relatif à la situation financière actuelle des ménages est resté ainsi négatif, à moins 42,8 points contre moins 43,4 points le trimestre précédent, et moins 38,0 points le même trimestre de l’année précédente.

Quant à l’évolution de leur situation financière au cours des 12 derniers mois, 54,3% contre 5,6% des ménages considèrent qu’elle s’est dégradée. Cette perception reste ainsi négative, avec un solde d’opinion de moins 48,7 points contre moins 50,9 points au trimestre précèdent, et moins 50,0 points au même trimestre de l’année précédente.

S’agissant de l’évolution de leur situation financière au cours des 12 prochains mois, 19,1% des ménages s’attendent à une amélioration de leur situation financière, 61,7% à un maintien au même niveau et 19,2% à une dégradation. Le solde d’opinion de cet indicateur s’est ainsi établi à moins 0,1 point contre 8,3 points un trimestre auparavant, et 14,8 points un an auparavant.

>Evolution d’autres indicateurs trimestriels de la conjoncture

L’enquête fournit également des données trimestrielles sur la perception des ménages relatives à d’autres aspects des conditions de vie. Il s’agit en particulier de la capacité des ménages à épargner et de l’évolution des prix des produits alimentaires.

– Ménages pessimistes quant à leur capacité future à épargner

Au deuxième trimestre de 2022, 11,4% contre 88,6% des ménages s’attendent à épargner au cours des 12 prochains mois. Le solde d’opinion relatif à cet indicateur est resté négatif, à moins 77,3 points au lieu de moins 72,2 points au trimestre précédent, et moins 67,2 points le même trimestre de l’année passée.

– Ressenti de l’augmentation des prix des produits alimentaires par la quasi-totalité des ménages

Au deuxième trimestre de 2022, la quasi-totalité des ménages (99,2%) déclarent que les prix des produits alimentaires ont augmenté au cours des 12 derniers mois contre une proportion minime des ménages (0,1%) qui ressentent leur diminution. Le solde d’opinion de cet indicateur poursuit sa tendance baissière avec moins 99,1 points, après avoir atteint moins 97,9 points le trimestre précédent, et moins 86,8 points une année auparavant.

Quant à l’évolution des prix des produits alimentaires au cours des 12 prochains mois, 77,3% des ménages s’attendent à une augmentation, 19,7%  à un maintien au même niveau et 3% seulement à une diminution. Le solde d’opinion est resté ainsi négatif à moins 74,3 points, au lieu de moins 74,1 points un trimestre auparavant, et moins 67,6 un an auparavant.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

GADP : Communiqué trimestriel T3 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.