Sans soutien de l’Etat, l’ONEE risque des pertes abyssales de 24 MMDH en 2022

L’Office national de l’électricité et de l’eau potable prévoit de finir l’année 2022 avec des pertes de plus de 24 MMDH si l’Etat n’intervient pas. Un plan pour préserver ses équilibres financiers est en cours de déploiement.

Sans soutien de l’Etat, l’ONEE risque des pertes abyssales de 24 MMDH en 2022

Le 14 avril 2022 à 12h40

Modifié 14 avril 2022 à 15h15

L’Office national de l’électricité et de l’eau potable prévoit de finir l’année 2022 avec des pertes de plus de 24 MMDH si l’Etat n’intervient pas. Un plan pour préserver ses équilibres financiers est en cours de déploiement.

La flambée des matières énergétiques impactera les équilibres financiers de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) en 2022, qui risque de finir l’année avec un déficit colossal. Ce fut, en substance, le message adressé par Abderrahim El Hafidi, directeur général de l’ONEE, à la commission des infrastructures, de l’énergie, des mines et de l’environnement à la Chambre des représentants le mercredi 13 avril.

Grand risque financier sur l’ONEE

Si l’Etat n’intervient pas pour subventionner les achats des produits énergétiques, l’Office va essuyer des pertes de l’ordre de 24,14 MMDH. En cause bien sûr, la forte hausse des cours des produits énergétiques.

Les prix du charbon sont passés de 69 dollars la tonne début 2021 à 415 dollars en mars 2022. Le cours du baril de pétrole est passé de 51 à 128 dollars. Quant aux prix d’importation de l’électricité du marché espagnol, ils sont passés de 68 euros début 2021 à 545 euros en mars 2022.

Ainsi, l’Office estime le coût des achats d’hydrocarbures et des produits énergétiques à 47,7 MMDH en 2022 contre 22,1 MMDH en 2021 et 19,1 MMDH en 2020 ; soit une hausse de plus de 25 MMDH dans sa facture d’approvisionnement.

Alors que l’Office présente une santé financière certes fragile, mais positive depuis quelques années à la suite du contrat-programme signé avec l’Etat, il risque de voir ses principaux indicateurs financiers passer dans le rouge en 2022.

en MMDH P2022 2021 2020 2019 2018
Valeur ajoutée - 10,6 14,2 15 12,7 13,6
Excédent brut d’exploitation - 15,3  9,9 10,8 9,11 10,3
Capacité d’autofinancement - 17,6 7,5 8,7 7,5 8,8
Résultat net - 24,14 0,423 2,2 0,594 1,9

 

 

 

 

 

Des actions pour maintenir les équilibres financiers

Pour réduire l’impact de la flambée des cours internationaux sur les finances de l’Office, ce dernier met en place plusieurs actions :

- rationnaliser les investissements et reprogrammer les projets non urgents. La révision du programme d’investissement du secteur électrique, pour l’année 2022, est à l’étude afin de réduire le budget d’environ 1 milliard de dirhams ;

- rationnaliser les dépenses de gestion et des coûts logistiques, et prioriser ce qui est nécessaire pour sécuriser l’approvisionnement du pays en électricité et en eau potable ;

- œuvrer pour fournir des kilowattheures au moindre coût ;

- diversifier les sources de financement :

- attirer des ressources financières de sources multiples et encourager les investisseurs privés dans le cadre de la mise en œuvre du projet ;

- obtenir des fonds concessionnels auprès des institutions financières internationales ;

- des contrats de lease back : des opérations d’un montant de 3,7 milliards de dirhams ont été réalisées. Elles comprennent les réseaux de transport d’électricité à haute tension et les équipements électriques ruraux. Un milliard de dirhams devrait être mobilisé au cours de l’année 2022 ;

- la titrisation des créances : 6,8 milliards de dirhams ont été mobilisés. Il est prévu de mobiliser 2 milliards de dirhams en 2022 ;

- la titrisation des actifs immobilisés : 457 millions de dirhams ont été mobilisés ;

- la cession des actifs et des biens immobiliers non nécessaires à l’exploitation (décision du conseil d’administration du 10-07-2019).

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

Wafa Gestion: Communication FCP “AZ TAWFIR” Rapport du commissaire Aux Comptes Période du 1er Octobre 2023 au 31 Mars 2024

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.