L'agriculture dans la région de Fès-Meknès moins affectée par la sécheresse

La deuxième région de production céréalière du Maroc a moins souffert que la plupart des autres régions. Le constat est dressé par le responsable de la direction régionale de l’Agriculture, Kamal Hidane. Ainsi, sur les 660.000 ha semés en céréales cette année, 25% à 30% sont considérés comme "médiocres à perdus". Et la situation peut évoluer favorablement avec la pluviométrie enregistrée ces derniers temps.

L'agriculture dans la région de Fès-Meknès moins affectée par la sécheresse

Le 28 mars 2022 à 11h21

Modifié 28 mars 2022 à 20h02

La deuxième région de production céréalière du Maroc a moins souffert que la plupart des autres régions. Le constat est dressé par le responsable de la direction régionale de l’Agriculture, Kamal Hidane. Ainsi, sur les 660.000 ha semés en céréales cette année, 25% à 30% sont considérés comme "médiocres à perdus". Et la situation peut évoluer favorablement avec la pluviométrie enregistrée ces derniers temps.

A l’origine, la région est réputée pour le savoir-faire des agriculteurs qui ont adopté, massivement, des variétés de semences résistantes à la sécheresse, et des itinéraires techniques mieux adaptés. "C’est particulièrement le cas de l’orge et du blé dur", précise Kamal Hidane.

Ce qui explique également le report des enquêtes d’évaluation des inspecteurs de l’assurance agricole. Celles-ci ne devraient démarrer que vers fin avril. Au total, pas moins de 156.000 ha de céréales sont couverts, lors de cette campagne, par l’assurance agricole multirisques.

Néanmoins, le programme de réduction de l’impact du retard des pluies vient d’être lancé dans la région. Dans une première tranche, il porte sur la distribution de 190.000 quintaux d’orge subventionnée et de 11.375 q d’aliments composés. L’opération est également appuyée par la vaccination et le traitement de 3,9 millions de têtes d’ovins et caprins.

S’ajoutent aussi le traitement de 56.000 ruches contre la varroase, la création et l’équipement de 15 points d’eau pour l’abreuvement du cheptel, la distribution de 9 citernes tractées ainsi que l’aménagement et la réhabilitation de 103 km de seguias.

Fait marquant de cette campagne, les surfaces menées en semis direct ont fait preuve de résilience accrue à la sécheresse, même en comparaison avec des parcelles irriguées.

Pour la saison actuelle, le programme du semis direct de la région a porté sur 12.400 ha, pour un total national de 50.000 ha.

"Et la technique devrait être généralisée à 200.000 ha au niveau régional d’ici 2030", anticipe Kamal Hidane.

Le semis direct est en effet une technique qui permet le maintien de la fertilité et l’humidité du sol, et repose sur l’installation des cultures par des semoirs spécifiques, sans avoir recours au travail de préparation du sol avant le semis. Elle permet l’amélioration des rendements des céréales de 30% en moyenne et leur stabilisation notamment en année sèche, la réduction des coûts d’installation des céréales de 60%, des doses de semis de 30% ainsi que la limitation de l’érosion du sol de plus de 50%.

Avec une contribution de 21,1% au PIB agricole national, la région de Fès-Meknès occupe le 2e rang après Casablanca-Settat. Ceci s’explique par ses atouts en termes de diversité du climat, de fertilité des sols et de savoir-faire de ses agriculteurs.

Ces potentialités confèrent à la région un cadre approprié à l’investissement, et favorisent une diversité des filières de production agricole. Céréales, arboriculture fruitière, légumineuses et maraîchage distinguent la région avec des niveaux de production performants.

Avec 360.000 ha de plantations d’olivier, Fès-Meknès réalise en moyenne une production annuelle de près de 550.000 tonnes, soit le tiers du volume national. Cette proportion atteint 35% pour les autres variétés arboricoles comme la pomme, la poire, la vigne…

En ce qui concerne les légumineuses, la région arrive en tête avec 40% de la superficie nationale, et la réalisation de 34% de la production, soit près de 80.000 tonnes. Le maraîchage n’est pas en reste. Il assure une production annuelle de plus de 1 million de tonnes sur une superficie de 33.850 ha. En particulier les oignons et les pommes de terre.

Le Plan Maroc vert (PMV) a constitué le principal vecteur de développement du secteur de l’agriculture dans la région, au cours de la dernière décennie. Le bilan qui s'en dégage fait ressortir une valeur ajoutée de 17,6 milliards de DH, en forte hausse de 70% par rapport à la date du lancement de la stratégie agricole (2008).

A fin 2019, le montant des investissements agricoles réalisés avait atteint 19 milliards de DH, dont 60% assuré par l’Etat et 40% par les opérateurs privés. L’apport public en termes d’investissement a concerné tous les maillons des filières, depuis l’aménagement et l’équipement des exploitations jusqu’à la valorisation et l’exportation des produits.

S’agissant de l’agriculture solidaire, 159 projets ont été réalisés avec un investissement public de 2,4 milliards de DH, au profit d’environ 96.000 bénéficiaires. Ces investissements ont concerné la plantation de 122.000 ha et la mise en place de 62 unités de valorisation des produits agricoles.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

AD CAPITAL Asset Management: FCP “AD COMPACT OBLIGATAIRE” Rapport du commissaire aux comptes exercice du 1er Janvier 2023 au 31 Décembre 2023

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.