χ

Débat autour du délai d’injection de la 3e dose après l’infection au Covid

Combien de temps faut-il attendre pour effectuer la 3e dose après une infection au Covid ? Quatre semaines après la maladie, comme préconisé par le ministère de la Santé, ou au moins trois mois, comme suggéré par les épidémiologistes, afin de profiter de son effet booster ? Le sujet fait débat.

Débat autour du délai d’injection de la 3e dose après l’infection au Covid

Le 7 février 2022 à 18h42

Modifié 7 février 2022 à 19h15

Combien de temps faut-il attendre pour effectuer la 3e dose après une infection au Covid ? Quatre semaines après la maladie, comme préconisé par le ministère de la Santé, ou au moins trois mois, comme suggéré par les épidémiologistes, afin de profiter de son effet booster ? Le sujet fait débat.

Le délai d’injection de la 3e dose du vaccin anti-Covid après une infection fait débat. La durée de quatre semaines a été évoquée, tandis que des scientifiques et épidémiologistes expliquent qu’il faut attendre au minimum trois mois avant d’effectuer la D3.

« Un délai conditionné par l’amélioration de l’état de santé du patient »

Contactée par nos soins, une source nous explique la position du ministère de la Santé : « L’injection de la 3e dose de rappel doit se faire quatre semaines après l’infection au Covid, à la condition de l’amélioration de l’état de santé du patient. »

« Ainsi, une fois diagnostiquée positive au Covid, une personne n’ayant développé qu’une forme bénigne de la maladie doit attendre quatre semaines pour se faire administrer la 3e dose. Les personnes ayant fait un long séjour en réanimation ou en soins intensifs, ou celles encore malades quatre semaines après l’infection, ne sont pas concernées par ce délai. »

« Le délai d’injection de la 3e dose après l’infection au Covid est donc conditionné par l’état de santé du patient, c’est-à-dire quatre semaines, à condition que son état clinique s’améliore. Le compteur démarre le jour du diagnostic. On compte deux semaines de la maladie, en plus de deux semaines de sécurité, ce qui fait un total de quatre semaines. »

Après combien de temps l’état de santé d’une personne ayant développé une forme grave de la maladie peut-il s’améliorer ? « C’est au cas par cas », fait savoir notre source. « Certaines personnes ressentent encore de la fatigue après l’infection, mais reprennent leurs activités et leur travail par exemple. Celles-ci peuvent se faire vacciner sans aucun problème. D’autres, qui ont encore besoin de soins intensifs ou d’un suivi chez un pneumologue, ou celles ayant encore des difficultés respiratoires après ce délai de quatre semaines, ne peuvent pas se faire vacciner. Elles doivent attendre que leur état de santé s’améliore. Il y a donc des gens qui ont besoin de quelques jours supplémentaires, d’autres d’une semaine ou de trois semaines… », conclut notre interlocuteur. Tout dépend de l’état de santé du patient après l’infection.

« Trois mois après l’infection pour profiter de l’effet booster »

Des scientifiques et épidémiologistes estiment, quant à eux, que pour bénéficier de l’effet booster de la 3e dose, l’injection de celle-ci ne devrait se faire que trois mois après l’infection au Covid. C’est le cas du Dr Saïd Afif, président d’Infovac-Maroc, et de Jaâfar Heikel, professeur d’épidémiologie et spécialiste des maladies infectieuses.

Joint par nos soins, le Dr Afif nous précise que « pour une personne ayant été infectée par le Covid entre la première et la seconde dose, le délai à attendre pour se faire administrer la 2e dose est de quatre semaines si elle a eu une forme bénigne de la maladie. En revanche, si elle développe une forme grave de la maladie, qui nécessite la réanimation ou un séjour en soins intensifs, ce délai est de trois mois après l’infection, le temps de récupérer », ajoutant que « lorsque l’on contracte la maladie, on est déjà protégé à hauteur de 85% ».

« Lorsqu’une personne contracte le Covid entre la 2e et la 3e dose, les études ont démontré que le délai à attendre après l’infection est de trois mois minimum avant d’effectuer la dose booster, afin de profiter de ses avantages. »

Même réponse du Pr Heikel. Contacté par Médias24, il nous confie que « les données scientifiques montrent que l’immunité post-infection, et particulièrement à l’ère d’Omicron, donne une protection extrêmement importante, qui est du même niveau que la protection post-vaccin ».

« Plus précisément, quelqu’un qui a reçu une dose vaccinale plus une infection au Covid a le même niveau de protection qu’une personne ayant effectué deux doses du vaccin. De la même manière, deux doses du vaccin en plus d’une infection au Covid, cela équivaut à trois doses. »

« Ce niveau de protection, que ce soit après le vaccin ou après l’infection, est estimé en moyenne de quatre à six mois. Nous avons en moyenne une protection qui dure 200 jours », souligne-t-il, insistant sur le fait qu’il s’agit là d’une « moyenne ». « Certains sont protégés durant une période plus courte ; d’autres pendant une période plus longue. »

« Néanmoins, les nouvelles études scientifiques sur les variants Delta et Omicron ont montré que cette protection baissait déjà à partir du quatrième mois. »

Et d’ajouter : « En fin de compte, sur le plan épidémiologique et scientifique, le fait d’effectuer un boost un mois après l’infection n’a aucun sens. Nous savons que la protection dure au minimum quatre mois, voire six mois. »

« Au niveau de notre unité de soins à la clinique à Casablanca, où nous avons suivi des centaines de patients, nous avons remarqué que la protection durait entre 65 et 300 jours, avec une moyenne de protection de 108 jours. »

« À l’échelle internationale, les pays étrangers ont également constaté une baisse de la protection au bout de quatre mois. C’est pour cette raison qu’il faut attendre au moins trois mois avant d’effectuer une dose booster. C’est simplement pour une raison relative à la baisse des anticorps neutralisants », conclut-il.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Jaida: Communication financière au 30 juin 2022

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.