χ

La station de dessalement de Chtouka-Aït Baha mise en service début février

Le projet de dessalement de l’eau de mer pour l’irrigation du périmètre de la province de Chtouka-Aït Baha permettra de sécuriser l’irrigation de 15.000 hectares. Son coût global s’élève à 4,4 milliards de dirhams.

La station de dessalement de Chtouka-Aït Baha mise en service début février

Le 28 janvier 2022 à 13h22

Modifié 31 janvier 2022 à 9h13

Le projet de dessalement de l’eau de mer pour l’irrigation du périmètre de la province de Chtouka-Aït Baha permettra de sécuriser l’irrigation de 15.000 hectares. Son coût global s’élève à 4,4 milliards de dirhams.

Le ministre de l’Agriculture, Mohammed Sadiki, s’est enquis, jeudi 27 janvier, de l’état d’avancement de plusieurs chantiers et projets de développement agricole dans la province de Chtouka-Aït Baha, dans la région Souss-Massa.

Au niveau de la commune territoriale de Inchaden, le ministre s’est enquis de l’état d’avancement des travaux d’installation des réseaux d’irrigation du périmètre de Chtouka. Ils sont programmés dans le cadre du projet de dessalement de l’eau de mer pour l’irrigation du périmètre de Chtouka et l’alimentation en eau potable du Grand Agadir. Le ministre s’est également arrêté sur l’état d’avancement de la station de dessalement du projet.

D’un coût global de 4,4 milliards de dirhams, ce projet est le  fruit d’une collaboration entre le ministère de l’Agriculture et l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE). Le taux d’avancement du réseau d’irrigation est de 90,3%. Ce taux est de 98,5% pour les travaux au niveau de la station de dessalement.

Dans une déclaration à la chaîne Al Aoula, le ministre de l’Agriculture a annoncé, jeudi 27 janvier, que ce projet sera mis en service début février 2022. L’irrigation sera lancée en plusieurs phases, sur une durée d’environ trois mois, jusqu’à atteindre l’objectif final.

Le projet a pour but de sécuriser l’irrigation d’un total de 15.000 ha dans la plaine de Chtouka, et ce, par le dessalement de l’eau de mer en substitution à l’eau souterraine. Il profitera à 1.500 exploitations agricoles.

Ces installations permettront également, à terme, de produire 400.000 m3/jour d’eau dessalée, partagée équitablement entre l’eau potable et l’eau d’irrigation. Elles contribueront ainsi à la préservation de l’activité agricole dans la région, notamment les cultures à haute valeur ajoutée.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

AJARINVEST: Publication des valeurs liquidatives exceptionnelles des OPCI -AVENIR PATRIMOINE SECURITE SPI-RFA et CDG PREMIUM IMMO- 

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.