χ

Sahara: l’AFP cite « deux » parties là où Guterres a surtout cité « LES » parties

Voici la vidéo avec les propos du secrétaire général qui s'exprimait dans une conférence de presse vendredi à New York. La balle est dans le camp de l'AFP.

Sahara: l’AFP cite « deux » parties là où Guterres a surtout cité « LES » parties

Le 22 janvier 2022 à 18h30

Modifié 24 janvier 2022 à 7h44

Voici la vidéo avec les propos du secrétaire général qui s'exprimait dans une conférence de presse vendredi à New York. La balle est dans le camp de l'AFP.

Vendredi 21 janvier 2021, le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres donnait une conférence de presse au siège de l’institution internationale, concernant ses priorités pour 2022.

Un journaliste (vidéo ci-dessous, 37e minute et suivantes) lui a demandé : après la tournée de Staffan de Mistura dans la région, avez-vous une possibilité de débloquer la situation et quel est votre message aux parties et aux pays qui ont de l’influence?

Dans sa réponse, Guterres a été très clair. Il a confié qu’il a bon espoir après cette visite, de voir une reprise du processus politique. Son message « aux parties », c’est que ce problème a duré des décennies, dans une région du monde où la sécurité est un problème extrêmement grave, où la menace terroriste s’intensifie, il est dans l’intérêt de tout le monde de « résoudre une fois pour toutes ce problème du Sahara occidental ».

Il ajoute « qu’il est temps pour les parties de comprendre la nécessité d’un dialogue » pour  atteindre une solution et ne pas simplement pour faire durer indéfiniment le processus.

Le secrétaire général qui s’est exprimé en espagnol a cité en fait deux fois « les parties » et une seule fois de las dos partes « des deux côtés » ou « des deux parties ». Voici sa réponse dans la retranscription publiée par l’ONU:

« En primer lugar, Staffan de Mistura ha hecho su primera visita a la región. Tengo la esperanza que el proceso político se desarroll de nuevo y mi mensaje a las partes es que un problema que ha durado tantas décadas en un área del mundo donde vemos problemas de seguridad extremamente graves, donde vemos el terrorismo multiplicarse en el Sahel y cada vez plus junto de la costa, es en el interés de todos solucionar de una vez por todas este problema del Sahara Occidental. Entonces mi mensaje es: es tiempo de que las partes comprendan la necesidad de un diálogo, procurando una solución y no solamente mantener un proceso interminable sin una esperanza de resolución. Creo que la situación de la región requiere hoy un interés más fuerte de las dos partes para solucionar el problema« .

A la lumière de ce qui précède, il y a deux remarques:

1. aucune partie n’est citée, ni Maroc, ni polisario, ni Algérie.

2. Guterres désigne clairement « toutes les parties », une manière de souligner explicitement qu’il ne s’agit pas de deux parties seulement. Ou bien  il cite des deux côtés (voire des deux parties), une seule fois.

Or, le bureau new yorkais de l’AFP trouve le moyen de diffuser une dépêche intitulée « L’ONU demande au Maroc et Polisario « un intérêt plus fort pour résoudre » le conflit ».

Le corps de la dépêche développe le titre de la manière suivante:

« Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a réclamé vendredi « un intérêt plus fort des deux côtés« , le Maroc et le Front Polisario indépendantiste, « pour résoudre le problème » du Sahara occidental et « pas seulement de maintenir un processus sans fin ».

Ce texte ne reflète pas fidèlement les propos du secrétaire général. Il est vrai que ce dernier n’a pas été suffisamment explicite dans le sens de toutes les parties. Mais il l’a été encore moins dans le sens de deux parties seulement.

Le titre de l’AFP donne l’impression que Guterres a rappelé à l’ordre le Maroc et le polisario explicitement et que son propos s’adressait à eux uniquement. Ce qui n’est pas le cas.

L’AFP est l’une des grandes agences de presse internationales. Elle est relayée sur tous les continents. Ceci lui confère la  responsabilité morale et professionnelle de rectifier le contenu de sa dépêche. Ou de demander des précisions au bureau du porte-parole. On verra bien si elle juge utile de le faire ou pas et donc l’idée qu’elle se fait de sa mission.

[NDLR: dans une première livraison de cet article, nous nous étions seulement basés sur la traduction simultanée en anglais. Après vérification de la version originale en espagnol, nous avons amendé notre première version].

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Sonasid : communiqué post assemblée générale ordinaire & extraordinaire des actionnaires, tenue le 30 juin 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

SMART CITY CASABLANCA SYMPOSIUM