Ciments du Maroc : Nouveau centre de broyage à Nador opérationnel en juillet 2022

| Le 19/1/2022 à 10:45
Avec une capacité de production de 700 000 tonnes de ciment par an, ce nouveau centre de broyage permettra d’accompagner le développement des régions du Nord et de l’Oriental.

Le nouveau centre de broyage de Ciments du Maroc situé à 18 km de la ville de Nador dans la commune de Ouled Settout, sera opérationnel dès juillet 2022.

Avec un investissement de 330 millions de dirhams, cette nouvelle unité aura une capacité de production de 700.000 tonnes de ciment par an lui permettant ainsi d’accompagner le développement de la région et de répondre à la demande croissante en ciment, tout en optimisant l’utilisation domestique de la capacité clinker de Ciments du Maroc.

Depuis le démarrage du chantier en 2020, près de 250 personnes travaillent chaque jour pour la construction du centre qui a été confiée à des sociétés marocaines : ingénierie, construction génie civil (bâtiments et génie civil industriel), fabrication de structures et équipements, montage mécanique, montage électrique et automatisme…

Le centre de broyage devrait générer pas moins de 200 emplois directs et indirects dès son démarrage.

Ce projet contribuera à répondre à la demande régionale en ciment en dépit du contexte de surcapacité en clinker qui impacte le marché national depuis quelques années. Il permettra ainsi de développer sur la région du nord et de l’Oriental une large palette de produits aussi bien standards que spéciaux et d’innovation afin de satisfaire tous les besoins en projets résidentiels, non résidentiels et d’infrastructures.

« L’investissement dans ce centre de broyage à Nador est un tournant majeur pour Ciments du Maroc qui sera dorénavant présente sur l’ensemble du territoire national. Ce centre de broyage représente une étape importante de notre diversification géographique » Matteo Rozzanigo, Directeur Général.

 

>>> Lire aussi : Cimentiers : Rebond en 2021, marge, production, présence géographique… Round up du secteur

 

lire aussi
  • | Le 2/2/2023 à 17:07

    IPO : de hauts cadres relatent leur expérience face aux défis de la communication

    Dans le cadre d’une conférence sur la réputation financière, organisée par l’agence Bonzaï, plusieurs cadres de sociétés cotées ont fait part des challenges qu’ils ont dû relever dans leur communication. Le PDG de Cosmos Electro, Fahd Bennani, revient notamment sur l'IPO avortée de l'entreprise, à la suite d'un litige juridique concernant l'un de ses points de vente.
  • | Le 1/2/2023 à 14:01

    Pourquoi les crédits de trésorerie ont-ils connu une forte hausse en 2022 ?

    En 2022, l’encours des comptes débiteurs et crédits de trésorerie a augmenté de 16% à 262 MMDH. Une hausse notable et multifactorielle, selon une source du secteur bancaire.
  • | Le 31/1/2023 à 17:15

    Les raisons de la hausse du cash en circulation en 2022

    L'année dernière, le cash en circulation a atteint 355 MMDH. La monnaie fiduciaire représente désormais près de quatre fois la taille du déficit de liquidité bancaire, estimé à 89,1 MMDH fin 2022. Selon Bank Al-Maghrib, différents facteurs comme l'inflation ou encore la forte hausse des transferts des MRE sont en cause.
  • | Le 31/1/2023 à 9:38

    Le crédit bancaire progresse de 75 MMDH en 2022, les créances en souffrance augmentent

    En 2022, l’encours des crédits bancaires a progressé de 7,6% par rapport à l’année précédente.
  • | Le 30/1/2023 à 16:16

    Qui contrôle les principales banques commerciales au Maroc ?

    En fin d'année, le paysage bancaire a évolué avec la prise de contrôle de Crédit du Maroc par Holmarcom. Voyons comment se répartit désormais le capital des principales banques commerciales du pays. Infographie.
  • | Le 23/1/2023 à 13:46

    En 2022, les dépenses de compensation ont atteint 42 MMDH

    Le Trésor a connu l’an dernier une amélioration de ses recettes, alors que les dépenses de compensation ont presque doublé par rapport à 2021. Le déficit budgétaire global demeure assez stable à 69,5 MMDH.