Abdelouafi Laftit présente un bilan de 2021 et détaille le budget 2022 de l’Intérieur

Face à la commission de l'Intérieur de la Chambre des représentants, Abdelouafi Laftit dresse le bilan des réalisations de son département durant l'année en cours et détaille la répartition du budget 2022.

Abdelouafi Laftit présente un bilan de 2021 et détaille le budget 2022 de l’Intérieur

Le 4 novembre 2021 à 18h42

Modifié 4 novembre 2021 à 18h42

Face à la commission de l'Intérieur de la Chambre des représentants, Abdelouafi Laftit dresse le bilan des réalisations de son département durant l'année en cours et détaille la répartition du budget 2022.

Lors de son passage au Parlement mercredi 3 novembre, le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a présenté un bilan succinct des réalisations de son département au cours de l’année 2021, ainsi que la répartition détaillée du budget 2022 du ministère. Ce dernier s’élève à 41,1 milliards de DH (MMDH).

Cette somme comprend l’enveloppe de 7,6 MMDH dédiée à l’investissement, et celle à hauteur de 33,4 MMDH consacrée au fonctionnement (29,3 MMDH pour la gestion du personnel et 4,1 MMDH pour la gestion des équipements et dépenses diverses).

Le ministre a également indiqué les sommes allouées aux comptes spéciaux d’affectation. Il s’agit du :

– Fonds de soutien aux services de la concurrence, du contrôle, de la protection du consommateur, de la régulation du marché et des stocks de sécurité (5 MDH) ;

– Fonds d’accompagnement des réformes de transport routier urbain et interurbain (2,9 MMDH) ;

– Part des collectivités territoriales dans le produit de la T.V.A (31,9 MMDH) ;

– Fonds spécial pour la promotion et le soutien de la protection civile (200 MDH) ;

– Fonds spécial relatif au produit des parts d’impôts affectées aux régions (9 MMDH) ;

– Financement des dépenses d’équipement et de la lutte contre le chômage (1,5 MMDH) ;

– Fonds de soutien à la sûreté nationale (30 MDH) ;

– Fonds spécial pour la mise en place des titres identitaires électroniques et des titres de voyages (463 MDH) ;

– Fonds d’assainissement liquide d’épuration des eaux usées et leur réutilisation (1 MMDH) ;

– Fonds de solidarité interrégionale (1 MMDH) ;

– Fonds de lutte contre les effets des catastrophes naturelles (350 MDH) ;

Concernant les services de l’Etat gérés de manière autonome, le ministre indique que la direction du développement des compétences et de la transformation digitale bénéficiera d’un budget de 80 MDH.

Enfin, M. Laftit souligne que le nombre de postes à créer au sein du ministère de l’Intérieur au titre de l’année 2022 s’élève à 6.544 postes.

Retour sur les projets réalisés en 2021

Les réalisations au titre de l’année en cours portent sur des « projets structurels du champ politique et socio-économique de notre pays. Et ce, malgré les conditions exceptionnelles dues à la pandémie du Covid-19 ».

En matière de prévention et de sauvetage, Abdelouafi Laftif indique que « le ministère a veillé, à travers la direction générale de la protection civile, à continuer à renforcer sa présence sur le territoire national ».

« Malgré les ressources limitées, la somme de 253 MDH a été rassemblée en 2021 pour finaliser les projets en cours de réalisation, principalement consacrés à la création de centres de sauvetage », précise-t-il.

Concernant la gestion des risques de catastrophes naturelles, le ministre indique que depuis sa création en 2009, jusqu’à octobre 2021, 226 projets ont été financés à hauteur de 3,6 MMDH, dont une partie (1,2 MMDH) provient du fonds de lutte contre les effets des catastrophes naturelles.

Le ministre indique également que son département a « continué à fournir un soutien technique et financier aux collectivités territoriales, que ce soit au niveau de la planification et de la préparation sectorielle ou au niveau des réseaux publics de proximité, des services publics locaux, du développement des compétences, ainsi que de l’intégration dans la transformation numérique pour améliorer la qualité des services ».

Quant aux contrats-programmes liant l’Etat aux régions, dans le cadre de la mise en œuvre des projets prioritaires des programmes de développement régional, le ministre souligne que cinq contrats programmes ont été signés et sont actuellement en cours de réalisation. Les régions concernées sont Fès-Meknès (pour un montant de 11,192 MMDH), Dakhla-Oued Ed-Dahab (574 MDH), Béni Mellal-Khénifra (6,2 MMDH), Guelmim-Oued Noun (5,5 MMDH), Souss-Moussa (2,4 MMDH).

Abdelaouafi Laftit s’est également arrêté sur les réalisations effectuées dans le cadre du programme national d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation (2020-2027). Le ministre indique que son département a « pris l’initiative, en collaboration avec d’autres partenaires, de mettre en place les mesures nécessaires pour finaliser les projets structurels lancés en 2020« .

Aussi, de nouveaux projets ont été entrepris « pour assurer et renforcer l’approvisionnement en eau potable à certaines régions du Royaume qui souffrent d’un déficit en eau ».

« Le coût de ces projets est de près de 544 MDH, complètement financés par le budget général de l’Etat », précise le ministre.

Quant à la modernisation du dispositif de transport urbain, M. Laftit indique que le ministère « continue d’accompagner les collectivités territoriales pour réaliser les planifications de transport urbain, dont le coût s’élève à 158 MDH. Une enveloppe à laquelle le ministère a participé à hauteur de 70 MDH« .

INDH : Exécution de la troisième phase (2019-2023)

Au sujet de la participation du ministère à l’exécution de la troisième phase de l’initiative nationale de développement humain (2019-2023), M. Laftit fait état de l’avancement de plusieurs programmes, dont celui portant sur l’accompagnement des personnes en situation de précarité.

Dans le cadre de ce dernier, plus de 1.600 projets et activités ont été programmés en 2021 au profit de 11 catégories prioritaires, pour un coût total de de 543 MDH.

Quant au programme ARIEJ (Amélioration du revenu et inclusion économique des jeunes), le ministre déclare que la somme de 135 MDH a permis d’équiper 99 structures d’accueil.

Il rappelle que des conventions ont été signées pour encadrer l’opération relative à l’accompagnement technique et à la formation au profit des jeunes, et que 721 projets ont été financés en 2021, dans le but de développer l’esprit entrepreneurial des jeunes.

Concernant le programme de soutien destiné au développement humain des générations montantes, le ministre indique qu’en 2021, 848 projets et activités ont été programmés au niveau national, avec un budget de près de 708 MDH au profit 5,3 millions de bénéficiaires.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

CFG Bank – Rapport Financier semestriel – 30 juin 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.