En direct : conférence de presse de Bourita sur la résolution du Conseil de sécurité

Le Conseil de sécurité de l'ONU a voté, ce vendredi 29 octobre 2021, une résolution qui conforte la position marocaine, et qui constitue un cuisant revers pour l'Algérie. Suivez en direct la conférence de presse de Nasser Bourita, ce vendredi en fin de journée à Rabat.

En direct : conférence de presse de Bourita sur la résolution du Conseil de sécurité

Le 29 octobre 2021 à 17h50

Modifié 29 octobre 2021 à 21h05

Le Conseil de sécurité de l'ONU a voté, ce vendredi 29 octobre 2021, une résolution qui conforte la position marocaine, et qui constitue un cuisant revers pour l'Algérie. Suivez en direct la conférence de presse de Nasser Bourita, ce vendredi en fin de journée à Rabat.

La résolution 2602 (2021) du Conseil de sécurité a été votée ce vendredi 29 octobre 2021 par 13 voix pour. Deux pays se sont abstenus, la Russie et la Tunisie.

Bourita : « Le Maroc salue cette résolution du Conseil de sécurité, important par son contenu, son contexte et les explications de vote des membres. »

« Les acquis marocains dans cette affaire ont été confrontés à une agitation des adversaires du Maroc. En effet, la résolution apporte 5 réponses qui répondent clairement aux manœuvres de ces agitateurs.

Le CS appelle à poursuivre le format des tables rondes

« – Concernant le format du processus politique, la résolution a réaffirmé que les tables rondes, avec la participation de tous, sont le seul cadre de travail à adopter. Une position importante qui contredit totalement la récente lettre algérienne aux membres du Conseil de sécurité dont le contenu affirmait que ce format n’était plus à l’ordre du jour

Sachant que ces tables rondes ont été citées 4 fois et que ce format a été présenté comme le seul mécanisme à poursuivre par le nouvel envoyé personnel du SG de l’ONU , les manœuvres des adversaires du Maroc ont échoué.

La seule finalité du processus sera de trouver une solution basée sur un compromis

« – Dans le 2ème paragraphe de la résolution, le CS a assuré que la finalité du processus, que certains ont voulu dévoyer, passerait obligatoirement par une solution pragmatique, durable, politique, mutuellement acceptable, basée sur le compromis.

« La partie algérienne invitée à ne pas fuir ses responsabilités »

« – Pour ce qui est des acteurs du conflit, l’Algérie qui a été citée 5 fois, soit autant que le Maroc, a été appelée à s’impliquer tout au long du processus politique ce qui va à l’encontre de sa déclaration de ne plus y participer

« – Alors que le Conseil de sécurité affirme avoir constaté avec une profonde inquiétude la rupture unilatérale du cessez-le-feu et que certains essayent de faire de Guergarat la cause de tous les problèmes, cette zone n’est pas citée du tout.

« Ni guerre dans la région ni entrave au trafic commercial à Guergarat »

« Sachant que le Maroc tient à la poursuite du cessez-le-feu, les responsables qui l’ont rompu et l’assument, sont connus.

« Malgré 240 déclarations du polisario faisant état d’une guerre dans la région, la résolution a dit que la situation était stable et que le trafic routier et commercial à Guergarat était tout à fait normal.

« L’Algérie doit permettre le recensement des populations séquestrées à Tindouf »

« De plus, si nos adversaires ont voulu remettre en cause les acquis du Maroc, en particulier sur le dossier des droits de l’homme, cette question n’a absolument pas été abordée par la résolution du Conseil de sécurité.

« A contrario, elle a réitéré sa demande de recensement des populations parquées dans les camps de Tindouf pour qu’elles puissent enfin quitter librement l’enfer dans lequel elles sont séquestrées depuis bien trop longtemps.

« Un dossier qui restera du ressort exclusif du Conseil de sécurité »

« D’ailleurs, malgré la tentative de nos adversaires d’impliquer davantage l’Union Européenne et l’Union Africaine , la résolution a affirmé que ce dossier était du seul ressort de l’ONU et que le plan d’autonomie marocain, salué et cité comme une solution sérieuse et crédible était la seule perspective pour trouver une issue à ce conflit.

« Sachant que la finalité, le format, les paramètres du processus et la liste des acteurs de ce dossier ont été réaffirmés, le Maroc ne peut que se réjouir car ses acquis ont été à nouveau confortés.

« Une résolution qui conforte la position marocaine »

« En effet, à maintes reprises, le Conseil de sécurité a appelé à participer à ce processus de tables rondes. L’Algérie a été invitée à s’impliquer tout au long de ce processus.

« Au final, aujourd’hui, le problème n’est pas entre le Maroc et l’Algérie, mais entre l’Algérie et la communauté internationale car la volonté de la communauté internationale a été plus que claire.

« De son côté, Maroc va interagir et collaborer avec De Mistura, dans le cadre de ces paramètres du Conseil de sécurité. »

 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SALAFIN : Avis de convocation AGO Exercice 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.