Pas de grand emprunt national en 2021 (Nadia Fettah)

Attendu après les élections, le grand emprunt national visant la mobilisation de plusieurs milliards de dirhams est abandonné pour l'année en cours. L'annonce est faite par la nouvelle ministre de l'Économie et des finances, Nadia Fettah. Explications.

Intervention de Mme. Nadia Fettah Alaoui lors de la réunion avec les membres de la CNT

Pas de grand emprunt national en 2021 (Nadia Fettah)

Le 26 octobre 2021 à 18h17

Modifié 26 octobre 2021 à 18h45

Attendu après les élections, le grand emprunt national visant la mobilisation de plusieurs milliards de dirhams est abandonné pour l'année en cours. L'annonce est faite par la nouvelle ministre de l'Économie et des finances, Nadia Fettah. Explications.

Le grand emprunt national, qui vise la mobilisation de l’épargne des particuliers afin de soutenir l’effort étatique pour faire face à la crise du Covid-19 et financer les chantier structurants, devait être lancé après les élections.

Mais la ministre de l’Économie et des finances vient d’annoncer que le projet a finalement été abandonné pour 2021.

« En 2021, nous n’aurons pas d’emprunt national. En 2022, nous apprécierons en fonction des besoins et des conditions de marché ce qui sera le plus opportun », indique Nadia Fettah en réponse aux nombreuses questions des journalistes à ce sujet, lors de la conférence de presse tenue ce mardi 26 octobre.

« Les études sont faites, beaucoup de travaux préalables ont été réalisés. Nous l’avons réfléchi et discuté avec l’ensemble de nos partenaires. Il reste à s’assurer de l’opportunité. Elle n’existe pas en 2021. En 2022, nous reviendrons vers vous pour dire si c’est opportun ou pas », ajoute-t-elle.

La réponse de la ministre à la minute 53:35

Le cadre général était fixé

La nouvelle ministre abandonne donc, pour cette année du moins, un des projets phares de son prédécesseur Mohamed Benchaâboun, visant à mobiliser l’épargne des citoyens afin de participer à l’effort de financement des grands chantiers initiés par le Roi, dont celui de la généralisation de la couverture sociale à tous les Marocains et celui de la relance économique post Covid-19.

Le projet était à un stade avancé, comme nous l’expliquait l’ex-ministre des Finances en juillet dernier. Voici les principales informations relatives à l’emprunt national esquissé par le précédent gouvernement :

– Un emprunt national coté à la Bourse pour garantir une liquidité aux détenteurs des titres dudit emprunt, et permettre à d’autres d’acheter des titres après la période de souscription.

– La liquidité de ces titres devait être assurée par un système de market-making qui sera animé par les banques intermédiaires en valeurs du Trésor.

– L’éventualité de réaliser l’emprunt national selon deux tranches de maturités différentes était envisageable. Les maturités cibles sont de deux ans et plus.

– Aucune taille cible n’a été fixée. Elle dépend de la demande et de l’engouement de la population cible pour ce nouveau produit au moment de son lancement.

– Deux banques conseil ont été mandatées au mois de mai 2021 afin d’accompagner le ministère dans la préparation et la réalisation de cet emprunt. L’identification des prérequis réglementaires, fiscaux, comptables et procéduraux de l’emprunt a été effectuée.

L’Emprunt national sera coté en bourse

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Communication trimestrielle T1 2020 LafargeHoclim Maroc

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.