Découverte au Maroc des plus anciens outils de confection de vêtements datant de 120.000 ans

Des scientifiques ont déclaré jeudi que des artefacts remontant à 120.000 ans ont été découverts dans une grotte au Maroc. Ils indiquent que les humains fabriquaient des outils en os et les utilisaient pour transformer les peaux animales en fourrure et en cuir. Cette découverte représente la plus ancienne preuve connue de l’existence de vêtements dans les archives archéologiques.

Découverte au Maroc des plus anciens outils de confection de vêtements datant de 120.000 ans

Le 17 septembre 2021 à 15h32

Modifié 17 septembre 2021 à 15h59

Des scientifiques ont déclaré jeudi que des artefacts remontant à 120.000 ans ont été découverts dans une grotte au Maroc. Ils indiquent que les humains fabriquaient des outils en os et les utilisaient pour transformer les peaux animales en fourrure et en cuir. Cette découverte représente la plus ancienne preuve connue de l’existence de vêtements dans les archives archéologiques.

Les objets de la grotte des Contrebandiers, située à environ 250 mètres de la côte atlantique dans la ville de Temara, semblent être la plus ancienne preuve connue de l’existence de vêtements dans les archives archéologiques, ont déclaré les scientifiques à l’origine de la découverte, selon l’agence Reuters.

Les scientifiques ont trouvé 62 outils fabriqués à partir d’os d’animaux et ont identifié un motif de marques de coupe sur les os de trois petits carnivores – un renard, un chacal et un chat sauvage – indiquant que ces derniers ont été écorchés pour la fourrure, et non transformés pour la viande.

Les os d’antilopes et de bovins sauvages suggèrent, quant à eux que les peaux de ces animaux peuvent avoir été utilisées pour fabriquer du cuir, tandis que la viande était consommée.

Les artefacts de la grotte datent d’une période à partir de laquelle, des preuves de parures personnelles et d’autres signes d’expression symbolique humaine, apparaissent sur divers sites archéologiques.

La fourrure, le cuir et d’autres vêtements organiques sont hautement périssables au fil du temps et aucun vêtement préhistorique n’a été trouvé dans la grotte. Les outils ont été fabriqués à une époque où la grotte était occupée par des membres de notre espèce, il y a environ 120.000 à 90.000 ans. La nature des vêtements qu’ils ont pu confectionner reste incertaine.

« Il y a des stries (rayures) sur les outils en os spatulés qui résultent d’une utilisation et l’éclat observé, au niveau des extrémités des outils en os, est le résultat d’une utilisation répétée contre la peau. Des outils en os avec cette forme sont encore utilisés aujourd’hui », a déclaré l’archéologue évolutionniste Emily Hallett, de l’Institut Max Planck de science de l’histoire humaine (situé à Iena, en Allemagne), et auteure principale de l’étude publiée dans la revue scientifique Science.

Jusqu’à présent, certaines des preuves les plus anciennes de vêtements d’Homo sapiens, étaient des aiguilles en os datant d’environ 45.000 à 40.000 ans, en Sibérie.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Atlanta Sanad : Avis de convocation AGO

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.