La DDE renforce la protection du Domaine Privé de l’Etat

| Le 23/7/2021 à 19:12
Constitué essentiellement des terrains anciennement propriété de l’Etat, des terres récupérées dans le cadre du Dahir du 2 mars 1973 ainsi que des distractions du domaine forestier et des déclassements du domaine public de l’Etat, le patrimoine immobilier du domaine privé de l’Etat est évalué à 780,8 milliards de dirhams. Sa superficie s’est accru de 2% au titre de la période 2019-2020, pour s’établir à environ 2.209.779 ha (soit 3,1% de la superficie du Maroc).

Pour sécuriser cet immense patrimoine, un projet de code domanial a été transmis au Secrétariat Général du Gouvernement pour approbation. Ce code vise une meilleure définition du domaine privé et la clarification de son statut juridique.

Aussi, afin d’apurer juridiquement son patrimoine, la Direction des Domaines de l’Etat a engagé, en collaboration avec l’Agence Nationale de la Conservation Foncière, du Cadastre et de la Cartographie, un vaste chantier d’immatriculation. Effectivement, ce patrimoine n’est immatriculé qu’à 55,7%, tandis que 43,9% des terrains ont fait l’objet de réquisitions. Le patrimoine non immatriculé (0,42% du domaine privé de l’Etat) est constitué essentiellement de terrains représentant des difficultés juridiques ou techniques, rendant difficile leurs immatriculations comme notamment les anciennes médinas, les douars, etc.

De ce fait, au titre de l’année 2020, 84.103 ha ont fait l’objet de dépôts de réquisitions contre 263.452 ha en 2019 (-68%) ; et 42.648 ha ont été immatriculés, soit une baisse de 30% en termes d’élaboration des titres fonciers par rapport à l’année 2019 (60.972 ha).

Concernant les immeubles occupés par des personnes sans droit ni titre, 3.963 ha ont été assainis en 2020, soit à l’amiable, soit par l’introduction d’un recours en justice pour évacuation.

Rappelons qu’en sa qualité de propriétaire et gestionnaire d’un foncier soumis aux règles de droit commun, la DDE est appelée à faire face à des recours en justice. Dans des affaires contentieuses nombreuses et multiples, le domaine privé de l’Etat veille, soit en sa qualité de demandeur ou de défendeur, à sauvegarder ses intérêts par la prise des mesures juridiques et le recours aux actions judiciaires nécessaires à la protection, l’assainissement, et le bon rendement et gestion de ce domaine.

Ainsi, au titre de l’année 2020, le nombre cumulé des dossiers en contentieux s’est établi à 5658 pour une valeur estimée 111 MMDH. Parmi ces dossiers, 357 ont fait l’objet de jugements définitifs, dont 94% ont été jugés en faveur de l’Etat.

Cliquez ici pour accéder au rapport de la DDE.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.
lire aussi
  • | Le 1/3/2024 à 16:53

    Fort ralentissement du crédit bancaire en janvier et hausse des impayés

    Les crédits bancaires marquent un fort ralentissement en janvier. L’encours global des crédits recule de plus de 24 milliards de dirhams d’un mois sur l’autre. L’encours des comptes débiteurs et crédits de trésorerie chute particulièrement de 12 MMDH en janvier par rapport à décembre. Les impayés, eux, progressent en janvier de près d’un milliard de dirhams d’un mois sur l’autre.
  • | Le 1/3/2024 à 16:37

    Label'Vie : baisse de 31% du résultat net en 2023, hausse de 12% du dividende

    Le groupe est parvenu à maintenir une bonne croissance de son chiffre d'affaires et de ses ventes sur l'année 2023. Alors que 24 magasins ont été inaugurés, la profitabilité a diminué, notamment du fait d'un effet de base défavorable et de la non-récurrence des plus-values exceptionnelles réalisées en 2022.
  • | Le 1/3/2024 à 16:30

    Le FM6I et le GBPM vont lancer le nouveau produit de dette subordonnée

    Le Fonds Mohammed VI pour l’Investissement a annoncé la création, en partenariat avec le GPBM, de CapAccess, le nouveau produit de dette subordonnée. Le produit aura pour but l’injection de quasi-fonds propres dans les entreprises sous forme de dette subordonnée pour remédier à la problématique de sous-capitalisation, engendrant des difficultés d’accès au financement.
  • | Le 1/3/2024 à 13:05

    OCP : hausse des investissements en 2023 à 26 MMDH

    Le groupe affiche une baisse de son chiffre d’affaires en 2023, notamment du fait d’un effet de base négatif après une année 2022 exceptionnelle. L’OCP a maintenu une forte dynamique d’investissement en hausse de 34% par rapport à 2022 avec 26,8 MMDH.
  • | Le 29/2/2024 à 12:47

    Virement instantané : 21 milliards de DH émis et 31.000 virements par jour en 2023

    Entre le 1er juin et jusqu’au 31 décembre 2023, 31.000 virements instantanés en moyenne ont été effectués chaque jour. Sur cette même période, un total de près de 21 milliards de dirhams a été émis. Détails.
  • | Le 29/2/2024 à 10:05

    Cosumar : chiffre d’affaires consolidé quasi-stable en 2023

    Le chiffre d’affaires demeure stable par rapport à 2022 du fait d’une baisse des volumes de ventes disponibles à l’export et d’une légère hausse des ventes sur le marché local. La production de sucre blanc a baissé de 30% du fait de la campagne agricole compliquée.