Covid. Les personnes vaccinées peuvent-elles mesurer leur immunité ?

Selon Dr Tayeb Hamdi, un test sérologique peut informer sur la présence d’anticorps mais ne peut pas déterminer s’ils sont protecteurs. Seules des analyses scientifiques poussées peuvent vérifier l’efficacité immunitaire. 

Covid. Les personnes vaccinées peuvent-elles mesurer leur immunité ?

Le 6 avril 2021 à 15h05

Modifié 11 avril 2021 à 2h51

Selon Dr Tayeb Hamdi, un test sérologique peut informer sur la présence d’anticorps mais ne peut pas déterminer s’ils sont protecteurs. Seules des analyses scientifiques poussées peuvent vérifier l’efficacité immunitaire. 

Après le coup d’envoi royal, la campagne nationale de vaccination a effectivement démarré le vendredi 29 janvier et l’administration des secondes doses a été lancée le 19 février. 

Sachant qu’il faut au maximum 28 jours à partir de la deuxième dose pour atteindre un degré d’immunité élevé, les personnes ayant reçu leur deuxième injection en février ou en début mars sont désormais hautement immunisées contre le virus. Est-il possible pour elles de vérifier leur immunité post-vaccinale via un test sérologique ?

Nous avons posé la question au Dr Tayeb Hamdi, selon lequel cette opération “n’a aucun intérêt ni pour la personne vaccinée ni pour le système de santé”. 

Selon lui, même si on peut voir à travers un test sérologique que l’on a développé les anticorps, on ne peut pas savoir s’ils sont protecteurs ou pas.

Seul un laboratoire de recherche peut savoir si une personne est immunisée contre la Covid

Pour vérifier l’efficacité du vaccin, “il y a les essais cliniques d’une part” qui poursuivent leurs observations quant à l’ascension et le dosage des anticorps, et “les études dans les conditions réelles d’autre part”. 

Ces dernières consistent à suivre et étudier des données quotidiennes de la situation épidémiologique au Maroc et à l’étranger pour constater l’efficacité des vaccins. 

“Dans des pays qui vaccinent à grande vitesse comme les Emirats, la Grande-Bretagne ou encore Israël, on peut suivre le nombre de personnes protégées, celles qui ne sont plus hospitalisées ou encore celles qui ont développé des formes graves”, explique Dr Hamdi. 

Selon lui, “seul un laboratoire de recherche peut savoir si une personne est immunisée contre la Covid, à travers des analyses poussées faites dans le but de la recherche scientifique et non pas de la recherche clinique”.

“Le citoyen inquiet qui souhaite vérifier son immunité doit savoir que dès l’administration de la première dose il sera protégé contre les formes graves, notamment dans le cas du vaccin d’AstraZeneca qui protège à 95% et contre le développement des cas graves dès la première injection”, rassure Dr Hamdi. Ce dernier rappelle, par ailleurs, que “chaque citoyen doit garder en tête que le seul moyen de ne pas être contaminé et de ne pas contaminer les autres c’est le respect des gestes barrières”. 

Campagne de vaccination : Encore des objectifs à atteindre

En effet, l’application des gestes barrières avant, pendant et après la vaccination est toujours nécessaire surtout que le Maroc n’a pas encore atteint l’objectif de cette opération nationale qui est de vacciner 80% des plus de 18 ans, soit près de 25 millions de personnes.  

Au 5 avril, le cumul des premières doses administrées depuis le démarrage de la campagne atteint 4.352.033 personnes, tandis que 3.951.023 personnes ont reçu leurs secondes injections. 

Pour rappel, la stratégie nationale de vaccination anti-Covid a prévu une opération étalée sur près de 3 mois. Deux se sont déjà écoulées, alors que la cadence de vaccination a dû ralentir compte tenu des complications liées à la livraison des vaccins.  

Depuis jeudi 18 mars, le stock théorique des premières doses a été dépassé, grâce aux doses de sécurité contenues dans les flacons du vaccin AstraZeneca. 

A lire aussi


Enfants « illégitimes » : Les militantes féministes fustigent la décision de la cour de Cassation

Trois militantes féministes et un sociologue réagissent à la décision de la cour de Cassation, qui a estimé qu’un enfant « illégitime » n’est aucunement lié au père biologique, ni par la filiation parentale, ni par la filiation paternelle. Ils dénoncent une décision qui protège les intérêts et les privilèges des hommes, au détriment de ceux des femmes et des enfants.

Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Indicateurs trimestriels au 31/03/2020 d’Aluminium du Maroc

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.