L’Agence européenne des médicaments entame l’examen du vaccin russe Sputnik V

Le comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l'Agence européenne des médicaments (EMA) a entamé un examen "continu" du vaccin russe Spuutnik V contre le coronavirus.

L’Agence européenne des médicaments entame l’examen du vaccin russe Sputnik V

Le 4 mars 2021 à 13h06

Modifié 11 avril 2021 à 2h50

Le comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l'Agence européenne des médicaments (EMA) a entamé un examen "continu" du vaccin russe Spuutnik V contre le coronavirus.

Selon un communiqué de l’EMA, la décision du CHMP de commencer l’examen du vaccin Sputnik V « est basée sur les résultats d’études de laboratoire et d’études cliniques précoces chez l’adulte. Ces études indiquent que le vaccin déclenche la production d’anticorps et de cellules immunitaires qui ciblent le SRAS-CoV-2 et peuvent aider à se protéger contre la Covid-19″.

L’EMA souligne qu’elle « évaluera les données dès qu’elles seront disponibles pour décider si les avantages l’emportent sur les risques », affirmant que « l’examen continu se poursuivra jusqu’à ce que suffisamment de preuves soient disponibles pour une demande d’autorisation officielle de mise sur le marché de l’UE ».

L’Agence européenne des médicaments précise qu’elle évaluera la conformité de Sputnik V aux normes européennes habituelles en matière d’efficacité, de sécurité et de qualité.

Par ailleurs, l’EMA ajoute que même si elle ne peut pas « prédire le calendrier général » pour une autorisation de mise sur le marché du vaccin, l’évaluation d’une éventuelle demande devrait prendre moins de temps que d’habitude grâce au processus d' »examen continu ».

Cette procédure permet à l’EMA d’étudier les données de sécurité et d’efficacité des vaccins au fur et à mesure de leur parution, avant même qu’une demande formelle d’autorisation soit déposée par le fabricant. Le but est d’accélérer l’évaluation d’une demande d’autorisation de mise sur le marché.

A lire aussi


Maroc : Une lente reprise prévue et un risque sur le financement des entreprises privées (FMI)

Le chef de la mission du FMI au Maroc, Roberto Cardarelli a dressé un état des lieux de l’économie marocaine et des risques liés à la crise. Pour lui, la reprise économique est bel et bien amorcée. Mais le poids du tourisme dans l’économie et son lent redémarrage seront pénalisants. L’accroissement des besoins de financement du Trésor pourrait également impacter la disponibilité des crédits au secteur privé.

Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Emission obligataire ordinaire par placement privé de la société CTM

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.