Enseignement: les régions accélèrent l’activation des projets de la loi-cadre

Le ministère de l'Education nationale et de l'enseignement supérieur enchaîne les rencontres régionales de coordination et de suivi des projets stratégiques de la loi-cadre 51.17 relative à l’éducation au niveau des régions.

Enseignement: les régions accélèrent l’activation des projets de la loi-cadre

Le 3 mars 2021 à 16h22

Modifié 11 avril 2021 à 2h50

Le ministère de l'Education nationale et de l'enseignement supérieur enchaîne les rencontres régionales de coordination et de suivi des projets stratégiques de la loi-cadre 51.17 relative à l’éducation au niveau des régions.

Entamée en février dernier à Béni Mellal, la tournée régionale du ministre de l’Education nationale avait fait escale à Drâa-Tafilalet, avant de revenir mardi 2 mars à Rabat.

Ces réunions régionales portent sur la coordination et le suivi de la mise en place des projets et chantiers prévus par la loi-cadre 51.17 et leur déclinaison au niveau des régions. La régionalisation étant l’un des piliers majeurs pour la mise en œuvre de la loi-cadre.

Elles visent ainsi à renforcer la mobilisation et la communication avec les acteurs régionaux et les partenaires du système éducatif pour consolider leur adhésion au processus de réforme en cours.

Ce processus stratégique est organisé selon une feuille de route bien définie, dont les différentes étapes ont fait l’objet d’engagements, dans le cadre d’une approche participative impliquant l’administration centrale, les académies régionales de l’éducation et de la formation, les universités et les directions régionales de la formation professionnelle.

A l’issue des premières rencontres régionales, le ministre de l’Education nationale et le ministre délégué à l’enseignement supérieur ont souligné le respect des engagement des différentes parties envers les étapes de ce processus stratégique.

Un portefeuille de projets

Basée sur la vision stratégique 2015-2030 de réforme du système d’éducation, la loi-cadre est entrée en vigueur en août 2019. Elle représente un premier pas vers l’amélioration de la qualité de l’enseignement au Maroc à l’horizon 2030.

Un système de conduite, de suivi et d’évaluation des projets a été mis en place par le ministère de tutelle. Il porte sur l’exécution des dispositions de la loi-cadre et l’élaboration d’un portefeuille de projets nationaux dans trois domaines stratégiques:

– L’équité et l’égalité des chances: généralisation de l’enseignement préscolaire, création de nouveaux établissements, écoles de la deuxième chance, internats, restaurations…

 – L’amélioration de la qualité de l’enseignement et de la formation: révision des programmes, renforcement des langues, des cycles internationaux et des filières professionnelles, actualisation du modèle pédagogique…

– La gouvernance et la mobilisation: renforcement du système d’information, institution de la contractualisation…

Ces projets se déclinent à travers un portefeuille d’initiatives régionales, en 18 projets dans le secteur de l’éducation nationale, 16 au niveau de celui de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique et 13 pour celui de la formation professionnelle.

Les acteurs régionaux, dont les conseils provinciaux et communaux, sont considérés comme des partenaires essentiels dans l’exécution des projets stratégiques liés à la mise en œuvre des dispositions de la loi-cadre. 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Sonasid : Indicateurs du quatrième trimestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.