Experts-comptables: la transformation digitale de la profession accélérée par la crise

Comment les défis de la pandémie et de la digitalisation ont transformé la profession d'expert-comptable ? Eclairages de Zakaria Fahim, expert-comptable et commissaire aux comptes, spécialisé en systèmes d'information.

Experts-comptables: la transformation digitale de la profession accélérée par la crise

Le 9 novembre 2020 à 11h35

Modifié 10 avril 2021 à 23h02

Comment les défis de la pandémie et de la digitalisation ont transformé la profession d'expert-comptable ? Eclairages de Zakaria Fahim, expert-comptable et commissaire aux comptes, spécialisé en systèmes d'information.

“Avant, on pensait que l’expert-comptable n’avait de véritable utilité que dans l’explication du passé, des bilans, des comptes de résultats. Aujourd’hui, la profession est mise sous les projecteurs. Elle se focalise sur le présent tout en adoptant une vision sur l’avenir”, déclare Zakaria Fahim, expert-comptable et commissaire aux comptes, spécialisé en systèmes d’information.

Ce dernier estime que les experts-comptables ont été exemplaires durant cette période de pandémie en termes d’accompagnement humain, puisqu’ils ont contribué à la dédramatisation de la crise pour les entreprises, permettant à ces dernières de mieux percevoir la dimension conseil de la profession. 

“Avec les nouvelles offres que nous avons adoptées tel que « Sage comptabilité collaborative », la profession comptable peut répondre aux nouveaux défis posés par la pandémie, les transformer en opportunités et apporter encore plus de valeur aux clients”, précise-t-il

« Assurer la communication »

Selon Zakaria Fahim, le rôle joué par l’expert-comptable durant cette pandémie a été d’accompagner le client à comprendre comment il peut gérer et réduire les risques liés au Covid-19, mais aussi comment se projeter. 

“La première chose à faire a été de voir comment on peut transformer le télétravail en élément d’opportunité, en création de valeur et non pas en risque de pertes et de réductions. Certaines entreprises n’ont pas su gérer cet éloignement car elles étaient plus axées sur une culture de présentiel”, indique M. Fahim.

Ce dernier distingue entre les entreprises qui, à l’annonce du confinement, ont dû apprendre, comprendre et s’adapter à la situation et celles qui étaient déjà prêtes, notamment grâce aux conseils de leurs experts-comptables. 

“Pour celles qui étaient déjà prêtes, avec des outils facilement transportables, nous avions juste besoin de confirmer avec elles les solutions de communication, pour définir qui fait quoi. Autrement dit, fixer les habilitations dans le cas des grandes entreprises et vérifier que les informations sont encryptées et arrivent à destination avec un serveur sécurisé, dans le cas des PME”, ajoute-t-il. 

« Sécuriser l’information »

Outre la communication, la gestion de la trésorerie a été, pendant cette période, cruciale. 

“Les solutions de “Sage” permettent de faire des prévisions, des hypothèses et d’opérer des changements à tout moment pour visualiser l’impact potentiel, sans recourir à des outils comme “Excel” avec tous les risques d’erreurs qu’ils contiennent”, explique M. Fahim. 

“Grâce à “Sage”, nous avions désormais une solution sécurisée et professionnelle qui permet de reprendre l’information de comptabilité, de la retracer et d’avoir un minimum de manipulation humaine, tout en bénéficiant d’un logiciel qui, une fois paramétré, permet de déterminer le budget de trésorerie, les positions à venir mais aussi d’anticiper, notamment pour ceux qui ont voulu bénéficier du crédit oxygène”, poursuit-il. 

En effet, pour Zakaria Fahim, ce sont les entreprises les mieux accompagnées qui ont pu bénéficier du crédit Oxygène, parce qu’elles avaient mis en place ce qu’il fallait pour transmettre la bonne information qui va rassurer la banque sur la gestion de l’après-Covid.  

Sage comptabilité collaborative” est donc un outil qui facilite la communication de l’entreprise au niveau interne mais aussi avec les collaborateurs externes grâce aux informations générées en temps réel et ce, à travers “une infrastructure sécurisée, prise en charge par l’éditeur pour éviter les cyber-attaques”, précise M. Fahim. 

Selon ce dernier, la cybercriminalité, en hausse durant cette période de crise, constitue un des grands problèmes de l’informatique, surtout pour les PME qui n’ont pas les moyens de s’équiper et se sécuriser. C’est pourquoi, Zakaria Fahim estime que “plus que jamais, l’organisation des entreprises doit être axée sur la cybersécurité”. 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Immorente Invest : Indicateurs d’activités du 2éme trimestre 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.