Coronavirus : Premières actions des cliniques privées en faveur du public

A Casablanca, 19 équipements ont été mis à la disposition de l'hôpital de Sidi Moumen. L'hôpital de Mediouna suivra. Une liste de médecins réanimateurs a été établie. Les cliniques devant accueillir les cas contaminés au Coronavirus lors des prochaines phases sont connues. Détails.

Coronavirus : Premières actions des cliniques privées en faveur du public

Le 19 mars 2020 à 16h00

Modifié 10 avril 2021 à 22h22

A Casablanca, 19 équipements ont été mis à la disposition de l'hôpital de Sidi Moumen. L'hôpital de Mediouna suivra. Une liste de médecins réanimateurs a été établie. Les cliniques devant accueillir les cas contaminés au Coronavirus lors des prochaines phases sont connues. Détails.

La commission de travail conjointe entre le ministère de la Santé et l’association nationale des cliniques privées (ANCP), mise en place en début de semaine, se sont réunies ce mercredi 18 mars. 
Selon nos informations, cette commission est déjà passée à l’acte à travers une série de premières actions. La première réside dans la mobilisation de ressources et d’équipements en faveur des hôpitaux et centres de santé publics. Une délégation de représentants de cliniques privées a organisé une visite à l’hôpital de Sidi Moumen. 

Il s’agit d’un nouvel hôpital public qui sera dédié aux malades du Coronavirus. Selon le constat fait, cet établissement dispose déjà de : 

– 45 lits dont 24 lits équipés de fluide et gaz, disposés en unités suffisamment isolées permettant la pratique de la réanimation

– 6 lits de réanimation totalement équipés

– 3 unités de suivi qui ont besoin d’être équipées.

– 2 anesthésistes réanimateurs

Pour remédier au besoin en respirateurs et moniteurs, plusieurs cliniques ont décidé de mettre à la disposition de cet établissement leurs matériels. Il s’agit : 

– du groupe ODM : 4 respirateurs et 4 moniteurs

– du groupe ONCORAD : 2 respirateurs et 2 moniteurs

– de la clinique DAR SALAM : 4 respirateurs et 4 moniteurs

– de la clinique GHANDI : 2 respirateurs et 2 moniteurs

– du groupe AKDITAL : 4 respirateurs et 4 moniteurs

de la clinique VAL D’ANFA : 1 respirateur et 1 moniteurs

de la clinique LA VILLE VERTE : 1 respirateur et 1 moniteur

– et enfin de la clinique Les oliviers de Settat : 1 respirateur et 1 moniteur

Les cliniques mettent donc à la disposition de cet établissement public un total de 19 équipements. Selon nos informations, l’hôpital de Mediouna fera l’objet d’une visite dans le but d’établir un état de lieu à l’exemple de l’hôpital Sidi Moumen.

Par ailleurs, la commission a également discuté de la question des ressources humaines. Sur ce sujet, « l’Association Marocaine des Anesthésistes Réanimateurs a été contactée afin qu’elle transmette une liste de médecins réanimateurs et définisse une équipe dédiée pour le soutien de la couverture médicale de ce centre ».

En plus de la mobilisation des équipements et des ressources humaines, la commission a décidé « la centralisation des patients atteints du coronavirus, lors de cette première phase, dans les hôpitaux et centres publics en laissant les cliniques pour les phases suivantes de la propagation ».

Si le Maroc arrive à un stade où les structures privées doivent être mobilisées, la commission a fixé une liste de cliniques disposées à ouvrir leurs portes pour accueillir les patients atteints du virus. Ces structures sont : 

– la clinique YASMINE

la clinique ANOUAL

la clinique la VILLE VERTE

la clinique MAARIF

la clinique ANDALOUS

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SNEP : INDICATEURS TRIMESTRIELS AU 30 SEPTEMBRE 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.