DGSN: 1.397 affaires d'escroquerie traitées en 2019

La Direction générale de la sûreté nationale met en garde contre l'escroquerie aux appels de détresse, à la loterie, aux chèques, à l'émigration, et aux fausses annonces.

DGSN: 1.397 affaires d'escroquerie traitées en 2019

Le 25 octobre 2019 à 12h24

Modifié 11 avril 2021 à 2h43

La Direction générale de la sûreté nationale met en garde contre l'escroquerie aux appels de détresse, à la loterie, aux chèques, à l'émigration, et aux fausses annonces.

Le nombre d'affaires d'escroquerie portées à la connaissance des services de police connaît une hausse négligeable, indique la DGSN dans son dernier numéro de la Revue de police. Le nombre d'affaires enregistrées depuis 2015 et jusqu'en 2008 a augmenté de 25%

La typologie des affaires d'escroquerie est très variée et le mode opératoires très diverses: escroquerie aux fausses annonces, à l'emploi, aux modes de paiements, à la charité et enfin, des escroqueries en ligne.

Au titre de l'année 2018, l'escroquerie la plus récurrente était celle liée à l'emploi représentant 18% de la totalité des affaires enregistrées, suivie de l'escroquerie en ligne et à la "samaoui". 

Selon la DGSN, 1.397 affaires d'escroquerie, tous types confondus, ont été traitées en 2019, et 982 personnes arrêtées.

Dans des posts sur les réseaux sociaux, la DGSN donne l'exemple de l'escroquerie aux appels de détresse et à la loterie.

La Direction appelle ainsi les citoyens à la vigilance et à être prudent quant "aux messages ou e-mail provenant soi-disant de l’un de vos contacts, vous demandant de lui envoyer d’urgence de l’argent car il a été volé ou il a eu un accident".

Elle explique que l’escroc contacte sa victime et lui lance un appel de détresse via les réseaux sociaux ou par SMS. Il usurpe l’identité d'un proche de la victime, dont il a pu obtenir des informations la concernant, telles les numéros de téléphone et les identités de ses contacts sur les réseaux sociaux.

Ensuite, l’escroc stimule une situation de détresse (panne sur l’autoroute, un accident…), et demande à sa victime de lui prêter de l’argent et de le donner à un tiers.

L’escroc prend l’argent et disparaît à jamais.

Quant aux affaires d’escroquerie à la loterie, l’escroc compose des numéros d’appel au hasard ou envoie des SMS. Il annonce à sa victime qu’elle a été l’heureuse gagnante d’un tirage au sort d’une loterie organisée par l’opérateur de télécommunications auquel elle est abonnée.

Il pose des questions pour s’assurer soi-disant de son identité. Mais en réalité, il essaie de collecter le maximum d’informations pour pouvoir situer sa victime, chose qui va conditionner le montant d’argent à demander.

L’escroc finit par faire savoir à la victime que pour recevoir le cadeau, cette dernière doit envoyer un SMS des codes de recharges ou des sommes d’argent par mandat via une agence de transfert d’argent.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Renforcement des stocks de sang au Maroc : La stratégie du Centre de transfusion de Casablanca-Settat

La Journée mondiale des donneurs de sang est une occasion idéale pour évaluer la situation des stocks de sang au Maroc. La célébration met en lumière les initiatives entreprises pour encourager les dons réguliers, les avancées notables réalisées et les défis persistants que le pays doit surmonter, tels que la forte demande et la gestion de la courte durée de conservation des produits sanguins.

Zine El Abidine Charafeddine : “Le capital culturel local de Dakhla est immensément riche et nous voulons le montrer et le partager avec tous”(2/2)

Tout le monde connaît aujourd'hui les atouts balnéaires de Dakhla, la perle du Sud. Beaucoup moins soupçonnent son potentiel pour devenir une destination culturelle de premier choix. Dans cette deuxième et dernière partie de notre échange, Zine El Abidine Charafeddine, président de l’Association pour l’animation culturelle et artistique dans les provinces du Sud, évoque les ambitions et les perspectives de développement de Dakhla dans les domaines culturel et touristique.

Laâyoune. L'exception naturelle en trois lieux mémorables (2/2)

Tourisme culturel, patrimonial, historique ou encore, pour les plus experts, archéologique, la province de Laâyoune se prête aussi au tourisme naturaliste. Dans cette immensité désertique aride, l’humidité à certains endroits, le tracé atypique de certains oueds et toutes les retenues d’eau qui parsèment ce territoire ont forgé des paysages où se mêlent le bleu de l’eau et le rouge du sable. Trois lieux en particulier illustrent cette exception naturelle (Suite et fin).

Communication financière

Aradei Capital: Communiqué de presse

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.