Les enseignants des académies régionales reviennent à la charge

La coordination nationale des enseignants des Académies régionale d’éducation et de formation (Aref) prépare un nouveau mouvement de protestation. Une grève de 48h est annoncée les 23 et 24 octobre.

Les enseignants des académies régionales reviennent à la charge

Le 14 octobre 2019 à 11h07

Modifié 11 avril 2021 à 2h43

La coordination nationale des enseignants des Académies régionale d’éducation et de formation (Aref) prépare un nouveau mouvement de protestation. Une grève de 48h est annoncée les 23 et 24 octobre.

La coordination nationale des enseignants des Académies régionales d’éducation et de formation a tenu, dimanche 13 octobre, son conseil national à Rabat.

Les ex-contractuels ne lâchent rien. Ils réclament d'abord et avant tout l’intégration directe dans la fonction publique auprès du ministère de l’Education nationale.

Sur les motivations de ce nouveau mouvement, le représentant pour la région de Casablanca-Settat et membre du comité Médias de la Coordination, Rabie El Gourii, s'arrête d'abord sur la "nécessité d'intégrer les enseignants contractuels dans le statut des fonctionnaires du ministère de l’Education nationale à l’instar de leurs collègues". "L'objectif est de garantir l'égalité des chances", insiste-t-il.

En effet, les enseignants des Académies dénoncent "le favoritisme en matière de mutation". "Le dernier mouvement de mutation a exclu les enseignants des académies", regrette notre interlocuteur.

Ils dénoncent également "les retenues sur les salaires de certains enseignants depuis 6 mois". De plus, "la promotion 2019 n'a toujours pas reçu sa bourse", ajoute Rabie El Gourii.

Autre point de discorde: l'examen de qualification, qui a été maintenu, et qui devait être suspendu jusqu'au règlement du dossier revendicatif des enseignants.

Les enseignants déplorent, en somme, le non-respect de l'accord du 13 avril, signé avec le ministère de l'Education nationale.

Sur des pages des représentations locales de la coordination nationale des enseignants, une grève nationale de 48h est annoncée les 23 et 24 octobre, accompagnée de mouvements de protestations locaux et régionaux.

Les membres de la coordination nationale s'abstiennent, toutefois, de dévoiler le programme de contestation prévu, avant la publication d'un communiqué officiel. 

Maillon essentiel dans la conduite et la réussite de la réforme de l’éducation et de la formation 2015-2030, les enseignants des Académies régionales ont multiplié les mouvements de protestation contre le recrutement régional durant l'année scolaire 2018-2019. Même s’ils ont fini par regagner leurs postes, le risque de nouvelles perturbations demeure présent pendant les années à venir.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

Nema Capital : Rapport annuel de l’exercice clos au 31 décembre 2023 de «Apexia Social Infrastructures SPI»

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.