χ

Ahmed Rahhou réussit le pari digital du CIH

Avec une nouvelle identité visuelle, un nouveau positionnement et une nouvelle stratégie digitale, CIH Bank instaure une nouvelle culture de la banque. C’est la vision prônée par son patron, Ahmed Rahhou.   

Ahmed Rahhou réussit le pari digital du CIH

Le 12 mars 2016 à 19h51

Modifié 12 mars 2016 à 19h51

Avec une nouvelle identité visuelle, un nouveau positionnement et une nouvelle stratégie digitale, CIH Bank instaure une nouvelle culture de la banque. C’est la vision prônée par son patron, Ahmed Rahhou.   

La nouvelle identité visuelle et le nouveau positionnement adoptés par CIH Bank semblent porter leurs fruits. A fin 2015, la banque a affiché une croissance des dépôts à vue (+11,5%) et des dépôts à terme (+2,7%), des crédits clientèle (+3,5%), ainsi qu’une progression de son produit net bancaire, de 5,3%.

Suppression des dates de valeur et du cloisonnement des agences bancaires, lancement d’offres bancaires gratuites pour le segment des jeunes, focalisation sur le digital : Ahmed Rahhou, à travers la banque qu’il dirige, veut instaurer une nouvelle culture de la banque, orientée vers la facilitation des opérations et qui va de pair avec le progrès technologique.

Ce progrès ne laisse pas les jeunes indifférents.

«Aujourd’hui, la consommation de la banque par les jeunes est différente de celle de leurs aînés», nous explique M. Rahhou. Ce segment semble être d’une importance majeure pour notre interlocuteur. Le lancement de l’offre «Code 30», qui offre la possibilité aux jeunes de moins de 30 ans de bénéficier d’un compte bancaire et de tous ses avantages (carnet de chèques, carte bancaire, etc.) gratuitement, en est la preuve.

L'offre a attiré, depuis son lancement en novembre dernier, près de 35.000 jeunes, souligne le patron de CIH Bank. Ils sont pour la majorité des étudiants ou des jeunes actifs. La banque veut même accompagner les jeunes qui montent de petites affaires.

Notre interlocuteur ajoute que la gratuité du produit est fortement liée à l’aspect digital que revêt à présent CIH Bank. Selon lui, la transformation digitale réduit les coûts engendrés par diverses opérations bancaires, ce qui doit se répercuter, au final, sur le client: «La banque digitale est moins coûteuse que la banque classique, elle ne doit pas donc être facturée de la même façon», note-t-il.

L’importance du digital s’étend au-delà du segment des jeunes, pour M. Rahhou. Il nous explique que CIH Bank garde en perspective un indicateur important: le nombre de tous ses clients actifs sur Internet: «On atteint des niveaux appréciables», souligne-t-il. «On est déjà à près de 140.000 opérations sur le net par mois et près de 40.000 utilisateurs cumulés».

Mais CIH Bank n’est pas pour autant dans une logique de dématérialisation totale: «Nous continuerons à ouvrir des agences», souligne notre interlocuteur. «Mais nous aurons un réseau beaucoup plus souple. Nous n’avons pas besoin d’une armée de gens pour des opérations qui peuvent se faire sur le net».

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SONASID: Avis rectificatif relatif à l'avis de convocation en assemblée générale ordinaire et extraordinaire

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.