χ

Fête du Trône. Retraite aux flambeaux à Rabat

Ce mercredi 29 juillet à partir de 21H, et à l’occasion de la Fête du Trône, la Garde royale offrira à travers les artères principales de la ville de Rabat, la prestation traditionnelle de la retraite aux flambeaux.

Fête du Trône. Retraite aux flambeaux à Rabat

Le 29 juillet 2015 à 11h43

Modifié 11 avril 2021 à 1h03

Ce mercredi 29 juillet à partir de 21H, et à l’occasion de la Fête du Trône, la Garde royale offrira à travers les artères principales de la ville de Rabat, la prestation traditionnelle de la retraite aux flambeaux.

La retraite aux flambeaux, procession haute en couleurs et en sonorités, nous renvoie au cœur des traditions qui confèrent un cachet spécial à la Garde royale.

Introduite au début du XXe siècle, elle est, de nos jours, présentée en nocturne la veille des fêtes du Trône et de la Jeunesse. Les occasions du mariage du Roi (Lahdia), naissance du Prince Héritier Moulay Al Hassan, ainsi que celle de la Princesse Lalla Khadija, ont également donné lieu à l’organisation d’une telle parade.

Organisée pour la première fois à l’occasion de la fête du Trône en 1947, à partir du palais royal de Rabat, cette procession rythmée par des marches militaires traverse les grandes artères de la ville selon un ordre immuable, maintenu jusqu’à nos jours pour la capitale du Royaume.

Porteurs de flambeaux, cavaliers et musiciens rivalisaient dans le soin apporté à leurs tenues et à leurs prestations pour émerveiller le public et participer avec le peuple marocain dans la célébration des fêtes nationales.

Depuis 1993, la retraite aux flambeaux est clôturée par un exercice de maniement d’armes où fantassins et musiciens s’évertuent à constituer des figures géométriques que seuls des entrainements longs et durs peuvent aider à réussir.

Cet évènement, si spécial, débute trois mois au préalable, avec la mise sur pied des pelotons défilants.

La cavalerie apprête sa fanfare, ses escadrons aux robes baies, alezanes et grises et sort ses harnachements brodés aux fils d’or par des artisans marocains.

Les fantassins, quant à eux, repassent leurs tenues de parade et astiquent leurs flambeaux. Les musiciens et la chorale affinent leurs partitions et chants, font luire leurs instruments et ajustent flammes et cordons.

Alliant tradition et modernité, les flambeaux qui éclairaient jadis à l’huile ont été remplacés par d’autres éclairés aux halogènes et maintenant avec des ampoules LED grâce à l’ingéniosité d’un militaire de l’unité. Ceci a permis une évolution sécurisée et un éclairage durable des verres aux couleurs d’arc-en-ciel ornant les flambeaux.

La diversité de cette procession, sa richesse et sa symbolique ne cessent d’attirer un public de plus en plus nombreux venant participer à la fête en entonnant à la fin du spectacle l’hymne national à la gloire de la devise sacré du Royaume: Dieu – la Patrie – le Roi.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

BMCI : Taux de référence révisable annuellement

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.