χ

Le Maroc sollicité militairement par plusieurs pays du Golfe

Le Maroc a été sollicité par plusieurs pays du Golfe, pour contribuer militairement à faire face à la menace Dae'ch, a confirmé le ministre des Affaires étrangères Salaheddine Mezouar qui s’exprimait mercredi matin dans le cadre d’une conférence de presse conjointe avec les ministres de l’Intérieur Mohamed Hassad et le ministre de la Communication.  

Le Maroc sollicité militairement par plusieurs pays du Golfe

Le 29 octobre 2014 à 15h43

Modifié 11 avril 2021 à 2h36

Le Maroc a été sollicité par plusieurs pays du Golfe, pour contribuer militairement à faire face à la menace Dae'ch, a confirmé le ministre des Affaires étrangères Salaheddine Mezouar qui s’exprimait mercredi matin dans le cadre d’une conférence de presse conjointe avec les ministres de l’Intérieur Mohamed Hassad et le ministre de la Communication.  

M. Mezouar a confirmé les termes de la première analyse publiée par Médias 24 et qui indiquait que ce soutien militaire avec les pays du Golfe s’inscrivait dans le rapprochement opéré après 2011 et relève des accords bilatéraux, pas de la coalition internationale.

Une information publiée par les Etats-Unis incluait le Maroc dans la coalition de 60 pays. En réalité, l’engagement du Maroc au sein de la coalition est à la fois mesuré et discret. Il prend probablement la forme d’un échange de renseignements.

Le soutien actif qu'apportera le Maroc aux Emirats arabes unis dans leur lutte contre le terrorisme, conformément aux instructions royales, est une initiative solidaire vis-à-vis d'un pays frère, a souligné M. Mezouar. Les militaires marocains ne sont pas encore partis, la décision concernant la forme précise que prendra ce soutien n’a pas encore été prise, des réunions de coordination avec les Emirats ont eu lieu et se poursuivent.

Mais il s’agira d’une présence militaire, cela ne fait aucun doute, même si le ministre des AE évite de le dire d’une manière explicite.

"Il est à rappeler que le Maroc a été cité, nommément, comme pays cible, par les organisations terroristes. Son plan de vigilance interne comme son action solidaire avec un pays frère et ami, les Emirats arabes unis, s'inscrivent dans le cadre de sa contribution agissante dans la lutte contre le terrorisme, au niveau de ses sources et des foyers dans lesquels il cherche à se développer", a affirmé M. Mezouar.

Il s'agit également d'une action qui sera menée en dehors de la coalition internationale contre l'organisation de l'Etat islamique (EI), a-t-il précisé.
"Le soutien actif du Maroc aux Emirats arabes unis est une action volontariste à l'égard d'un pays frère avec lequel le Maroc entretient des relations stratégiques et fraternelles solides qui ne s'inscrit pas dans le cadre de la coalition internationale contre l'organisation de l'EI, mais plutôt dans le sillage d'une coopération bilatérale", a précisé M. Mezouar.

Ce soutien vient consolider la coopération sécuritaire et militaire de longue date entre les pays du Golfe et particulièrement avec les Emirats arabes unis, et qui avait pris de nouvelles dimensions en 2011 avec la conclusion de l'accord de partenariat stratégique entre le Maroc et nombre de pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG), a-t-il fait observer.
Selon le ministre, "le Maroc définira la nature du soutien qu'il apportera dans le cadre de cette opération, qui fait suite à de nombreuses rencontres de coordination et sera menée sous le commandement des Emirats Arabes Unis". Rien que l’utilisation du mot "commandement" montre clairement qu’il s’agit d’une présence militaire.

Les Emirats ne sont pas le seul pays concerné: "un processus de coordination est en cours avec plusieurs autres pays du Golfe et le Maroc est fin prêt pour assumer ses responsabilités et apporter le soutien nécessaire aux pays frères et amis", a indiqué M. Mezouar. Les pays qui pourraient solliciter une présence militaire marocaine sont l’Arabie saoudite, le Koweit, Bahrein, Oman et le Qatar, les cinq autres pays du CCG. Le Qatar dispose sur son sol de la plus grande base américaine de la région et n’a pas besoin de soutien complémentaire.

Ce sont surtout l’Arabie Saoudite et le Koweit qui pourraient en premier lieu solliciter le Maroc.

Les menaces terroristes sont globales et les actions du Maroc s'inscrivent dans le sillage d'une stratégie préventive qui a fait ses preuves, a souligné M. Mezouar, rappelant le lancement récemment du nouveau dispositif sécuritaire Hadar destiné à lutter contre les différentes menaces qui guettent le Maroc.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Ajarinvest:Extrait du document d’information de l’OPCI « REAL ESTATE SECURITY SPI-RFA »

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.