Doublement du nombre d’abonnés Internet en 2013 au Maroc

Les derniers chiffres diffusés par le gendarme du secteur montrent une forte baisse des tarifs des communications mobiles et une véritable explosion du nombre d’abonnés à Internet, qui ont doublé en une année pour s’établir à 6 millions.  

Doublement du nombre d’abonnés Internet en 2013 au Maroc

Le 28 janvier 2014 à 15h56

Modifié 28 janvier 2014 à 15h56

Les derniers chiffres diffusés par le gendarme du secteur montrent une forte baisse des tarifs des communications mobiles et une véritable explosion du nombre d’abonnés à Internet, qui ont doublé en une année pour s’établir à 6 millions.  

Premier constat issu des derniers chiffres concernant le 4e trimestre 2013 diffusés par l’ANRT, la baisse des prix : -23% pour le mobile, et -13% pour le fixe, un segment de marché nettement moins concurrentiel. En moyenne, les usagers du fixe sont plus prolixes, 111 minutes de consommées par mois, contre 80 minutes pour le mobile.

Le téléphone fixe continue sont recul

Le fixe recule, en passant sous la barre des 3 millions d’abonnés, un recul qui ramène le taux de pénétration du fixe au niveau de 2007.

Autre fait marquant, l'écart qui se resserre entre le leader – Inwi – et Maroc Telecom, avec respectivement 51% et 47% de parts de marché. Méditel représentant 1% du marché du fixe.

Le recul massif des publiphones, -22% par rapport à l'année passée, confirme la tendance amorcée en 2011. Avec moins de 60 000 lignes actives, le marché de la cabine téléphonique a été divisé par 3 entre 2010 et 2013.

 

Toujours plus de clients pour le mobile mais surtout en prépayé

Sur les 42 millions de numéros de téléphones cellulaires en circulation, près de 94% sont prépayés. Notre pays est donc un marché de recharge, à la carte. Ce qui explique l'étonnante répartition des parts de marché entre les trois opérateurs.

Car si le leader reste l'opérateur historique, les performances de fin d'année 2013 du dernier arrivé – Inwi – le rapproche de Méditel avec près de 12 millions d'abonnés chacun. Maroc Telecom s'accapare ainsi 43% de parts de marché. Il y a dix ans, le parc mobile s'estimait à moins de 10 millions de lignes actives.

Les chiffres de l'ANRT n'évoquent pas la part de marché en valeur, mais en volume de numéros attribués, ces chiffres sont donc significatifs, sans pour autant tout nous dire des spécificités de ce marché.

Cette lecture n'est pas complète sans distinguer le pré et postpayé. Sur le segment de marché des abonnements de type « forfaits », la répartition donne 60 % de parts de marché à Maroc Telecom, contre 30% pour Méditel et 10% pour Inwi.

Maroc Telecom démontre ainsi la fidélité de son portefeuille de clients, car si le prépayé coûte plus cher que le postpayé, le panier moyen de dépense en abonnements est plus important, avec 488 minutes consommées – contre 60 minutes pour le prépayé. Cela étant, le post-payé progresse plus vite que la solution prépayée, à 15% contre 8,5%, les efforts des opérateurs associés à l'évolution des habitudes de consommation ne renverseront pas la tendance, tant l'écart de 38 millions sera complexe à contracter.

Dernier point à noter, durant le dernier trimestre, ce sont plus de 3,5 milliards de SMS qui se sont échangés. Un trafic qui a augmenté de 60 % d'une année sur l'autre.

 

6 millions d’abonnés à Internet, soit deux fois plus qu’un an avant

Ce sont plus 50 000 noms de domaines .ma qui sont enregistrés dans le registre national, soit 8 % de plus que l'année passée.

Avec 6 millions d'abonnements et 50 % d'abonnements supplémentaires par rapport à 2012, Internet gagne du terrain dans les foyers du royaume, 85 % des connexions s'effectuent via le canal GSM 3G, 15 % des accès au réseau des réseaux s'appuient sur une connexion ADSL. Le nombre d'internautes est estimé à au moins 17,5 millions de personnes selon des sources professionnelles opérant dans le digital.

Plus de 99 % de ces accès disposent d'un débit de 4 méga, démontrant ainsi l'efficacité de la nouvelle tarification. Nos sources estiment à plus de 17 millions le nombre d'internautes marocains, une connexion étant souvent partagée entre plusieurs usagers.

Les parts de marchés sont relativement stables, Inwi recule de 15 % à 9 % de parts de marché, tandis que Meditel progresse de 29 % en 2012 à 35 % en 2013. Maroc Telecom conserve la position de leader (55%) tout en concédant un point de parts de marché.

Anecdotique : il existe encore des abonnés Internet de type RTC, le « bas débit » historique, ils sont 706 irréductibles à conserver leur connexion.

 


 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Communication financière d’Aluminium du Maroc au 31/12/2019

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.