Les Algériens otages de l’Algérie officielle?

Le 31 octobre 2013 à 13h40

Modifié 31 octobre 2013 à 13h40

Le Maroc rappelle son ambassadeur à Alger. S’agit-il d’une nouvelle péripétie dans les relations tumultueuses entre Rabat et Alger ?

Depuis son accession au trône le Roi Mohammed VI n’a eu de cesse de tenter de rassurer l’Algérie officielle, au point où certains de nos compatriotes ont pu critiquer la position de «faiblesse» dans laquelle ils considéraient que cette démarche nous inscrivait.

A cela, l’Algérie n’a eu que des réponses dilatoires.

Il était pourtant clair que le Maroc acceptait de mettre de côté tout le passif existant, à l’exception des Provinces du Sud. Tout était négociable, tout était possible.

Pourtant, l’Algérie consacrait des budgets colossaux à l’armement. Pour se défendre contre qui ? 

Pourtant la presse algérienne continuait à attaquer le Maroc sur tous les fronts. Dans tout ce que fait le Maroc, rien apparemment n’a l’air de plaire à nos voisins. Ni les réussites au plan touristique (nous nous vendons au premier venu…) ni au plan industriel (si Renault s’installe à Tanger, il doit le faire en Algérie…) ni au plan minier (produisons du phosphate et concurrençons le Maroc).

Pourtant les frontières restaient étanches, malgré le désir de nos peuples si semblables de se retrouver.

Aujourd’hui Bouteflika commet un discours insupportable pour les Marocains. Il franchit la seule ligne jaune qui restait. Pouvait-il ignorer que le Maroc allait réagir, lui qui se targue d’être un diplomate de la première heure ? La réponse est évidemment négative. Dans le langage des relations internationales, le rappel de l’Ambassadeur est la dernière cartouche avant la rupture des relations diplomatiques. Bouteflika ne l’ignore pas. Son action est calculée et la réaction du Maroc ne l’est pas moins. Il cherchait à agresser et il a réussi.

L’aveuglement de l’Algérie officielle est-il tel qu’elle ne réalise plus les évidences de base. Nous sommes voisins et le resterons jusqu’à la fin des temps, n’en déplaise à certains. Des Bouteflika passeront, d’autres les remplaceront. Inéluctablement, ces voisins devront entrer dans la modernité et s’entendre pour le bien de leurs peuples.

Ça les Marocains l’ont bien compris !!! Qu’en est-il de l’Algérie officielle ?


 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

MUTANDIS : publie son document de référence.

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.