Carburants : l’indexation ne devrait pas changer les prix à la pompe à très court terme

Après la publication au BO du 29 août 2013 de l'arrêté sur l’indexation partielle du prix des carburants, Médias 24 a cherché à savoir quel serait l’impact sur les prix à la pompe si l’indexation était appliquée dès le 16 septembre.  

Carburants : l’indexation ne devrait pas changer les prix à la pompe à très court terme

Le 6 septembre 2013 à 15h35

Modifié 6 septembre 2013 à 15h35

Après la publication au BO du 29 août 2013 de l'arrêté sur l’indexation partielle du prix des carburants, Médias 24 a cherché à savoir quel serait l’impact sur les prix à la pompe si l’indexation était appliquée dès le 16 septembre.  

Faute d’interlocuteur pour répondre aux questions que toute l’opinion se pose, nous nous sommes livrés à un calcul théorique basé sur des moyennes annuelles qui n’a pour seule ambition que de donner une idée sur ce qui attend les conducteurs marocains à partir du 16 septembre.

Et dans un premier temps, cela ne devrait pas avoir d’impact ou alors très minime.

Médias 24 a exhumé le rapport sur la compensation préparé par le ministère des Finances pour accompagner la présentation de la loi de Finances 2013. Selon ce rapport, sur la période de janvier à septembre 2012 :

-le prix moyen du baril de pétrole était de 112,5 $ ;

-la subvention payée par l’Etat marocain était de 4,1 dirhams par litre pour le gasoil et 2,6 dirhams par litre pour l’essence ;

-et enfin, cette subvention représentait 50% du prix de vente pour le gasoil et 22% pour l’essence.

Nous avons pris en considération le fait que le prix d’achat du pétrole tient compte des cours des deux mois précédents. La moyenne des cours du pétrole brut pour la période du 5 juillet au 4 septembre est d’environ 106$.

En prenant en compte le prix moyen des carburants à la pompe sur la période de janvier à septembre 2012 (et en tenant compte de la hausse intervenue en juin) et le montant de la subvention, nous avons calculé le prix réel moyen du litre de carburant.

Puis, sachant que pour un cours moyen du brut de 112,5 $ on aboutissait à un prix réel théorique à la pompe d’environ 11,3 DH pour le gasoil et 13,4 DH pour l’essence, nous avons procédé à une extrapolation pour calculer le prix réel à la pompe qui devrait être appliqué au 16 septembre avec un cours moyen du pétrole à 106 $.

Avant d’exposer nos résultats, il faut préciser qu’il s’agit d’approximation dans la mesure où ces calculs reposent sur les moyennes constatées entre janvier et septembre 2012, qu’il s’agit d’extrapolation et qu’ils ne prennent pas en compte le fait que la structure du prix de vente à la pompe des carburant dépend en partie de composantes fixes (à savoir la taxe intérieur de consommation et les marges de transport et de distribution), ces coûts fixes représentant environ 38% du prix de l’essence et 25% du prix du gasoil.

En procédant à ce calcul, les prix réels à la pompe que nous avons obtenus permettent de maintenir les prix de vente actuels en respectant la subvention maximum de 2,60 DH pour le gasoil et 0,80 DH pour l’essence fixée par le décret d’indexation partielle.

Sachant que notre calcul est basé sur plusieurs hypothèses qui en altèrent la portée, on peut toutefois dire que l’entrée en vigueur au 16 septembre de l’indexation partielle ne devrait pas avoir pour conséquence une hausse des prix à la pompe, ou alors celle-ci devrait être minime, de l’ordre de quelques centimes.

Cette conclusion est cohérente avec le fait que l’indexation partielle est mise en place dans le but de maintenir les dépenses de compensation dans l’enveloppe fixée par la Loi de Finances 2013 qui est calculée sur la base d’un prix du brut de 105 $.

L’entrée en vigueur de l’indexation partielle implique une révision des prix de vente à la pompe tous les 1er et 16 du mois. Par conséquent, si les prix du brut devaient se maintenir au cours constatés depuis la fin août, voire continuer d’augmenter comme le pressentent certains analystes, les prochaines révisions des prix à la pompe pourraient être plus douloureuses.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

Africa Stone Management: Valeur liquidative au 01/07/2024 de l'OPCI « CMR ASTONE SPI-RFA »

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.