1.200 ouvriers de Leoni Bouznika en sit-in

Plus de 1.200 personnes  protestent devant les portes de Leoni Bouznika contre la réorganisation de l’entreprise annoncée par la direction. Leoni justifie son choix par la perte du contrat de fourniture de câblage pour Voskwagen.

1.200 ouvriers de Leoni Bouznika en sit-in

Le 6 septembre 2013 à 17h38

Modifié 6 septembre 2013 à 17h38

Plus de 1.200 personnes  protestent devant les portes de Leoni Bouznika contre la réorganisation de l’entreprise annoncée par la direction. Leoni justifie son choix par la perte du contrat de fourniture de câblage pour Voskwagen.

Le câbleur automobile appartenant au groupe allemand Leoni Wiring System, envisage de réorienter son activité et de fermer progressivement son site de Bouznika. Une fermeture due essentiellement, selon un communiqué de l’entreprise, à la perte du client Volkswagen, auquel l’usine fournissait des câbles pour les véhicules de type Sharan.

La perte de ce débouché a conduit à une réduction de deux tiers du volume de production, une situation amplifiée, selon la même source, par les répercussions de la crise économique en Europe,  particulièrement dans le secteur automobile.

Mais la filiale du groupe allemand compte renforcer deux autres de ses entités du Maroc. Il s’agit de Leoni Bouskoura et de Leoni Aïn Sebaâ.

Pour la première entité, l’entreprise investit 61,1 millions de DH dans l’ouverture d’un nouveau site qui va employer 400 personnes. Concernant la succursale Leoni Aïn Sebaâ, l’entreprise mobilisera 40 millions de DH pour augmenter la capacité de production et créer 290 nouveaux emplois directs avec un chiffre d’affaires prévisionnel à l’export de 250 millions de DH.

Un plan d’accompagnement respectueux de l’éthique et de la citoyenneté, selon Leoni

Dans des propos diffusés par l’agence Presma, agence mandatée par l’entreprise pour la communication presse, Adel Ben-Khaled, DG du groupe au Maroc a affirmé que la réorientation s’opère dans un respect total de la législation marocaine.

« Nous avons mis en place un processus d’accompagnement et d’orientation pour le personnel qui le souhaite » a-t-il déclaré selon la même source. En effet, des ateliers sur la création d’entreprises ou de coopératives avec la possibilité de devenir un fournisseur de Leoni sont prévus au profit des employés de l’industriel, ainsi que des formations dédiées à la recherche d’emploi dans le secteur professionnel, avec notamment une formation adaptée à la rédaction du CV et de la lettre de motivation.

Une possibilité de mobilité interne  (vers d’autres sites de la firme) est en outre offerte selon Bouchra Chakir, attachée de presse du groupe.

Une réorganisation pour l’entreprise, un licenciement abusif pour les employés

Abdelillah Boushaba, membre syndical de la CDT (Confédération démocratique du travail), qualifie la décision «d’immorale et de privative des droits des ouvriers-opérateurs ; c’est une simple manœuvre de licenciement ornée de petites mesures stériles », a-t-il dit dans un entretien téléphonique avec Médias 24. Indigné, un autre salarié s’exprime avec sarcasme : « Comment pourrions-nous créer des entreprises ? Nous n’avons aucune ressource financière et ce ne sont pas de petits ateliers en plein air qui nous aideront, nous avons des familles à nourrir et ces gens-là nous empêchent de travailler alors qu’ils investissent ailleurs. ».

D’autres manifestants ont affirmé avoir signé des accords avec la direction portant sur une période de chômage technique et un dispositif de départ volontaire, en attendant de poursuivre le dialogue à la fin des vacances estivales. Seulement, on leur a interdit l’accès aux locaux à la reprise.

Dans la foulée, 1.035 salariés resteront travailler dans des conditions normales, 500 ont déposé leurs demandes de départ volontaire  et le reste manifeste tous les jours, depuis le 2 septembre.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Le département d'État US présente les atouts et lacunes du Maroc en termes d'investissements étrangers

Le département d’État américain a publié le mercredi 17 juillet son rapport annuel sur le climat d’investissement dans le monde, dans lequel il met en exergue les atouts et les ambitions du Maroc en tant que pays qui “encourage et facilite activement” les investissements étrangers et tend à s’imposer comme “hub régional d’affaires” et “porte d’entrée” vers le continent africain.

Sociétés régionales multiservices : voici comment seront gérés les biens et les dettes de l'ONEE

D’ici août 2025, toutes les régions du Royaume seront dotées d'une Société régionale multiservices qui va gérer à l'échelle régionale le service de distribution de l’eau potable, de l’électricité et de l’assainissement liquide. Les 12 SRM hériteront ainsi des biens mobiliers et immobiliers de l’Office national de l’électricité et de l’eau, mais aussi de ses dettes de financement qui seront gérées par une société de développement des services publics de distribution, nouvellement créée.

Communication financière

Attijari REIM: l’OPCI “Educapital SPI-RFA ” EXTRAIT DU DOCUMENT D’INFORMATION

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.