Les prix du carburant vont désormais fluctuer le 16 de chaque mois

L'indexation partielle des carburants est entrée en vigueur. Premier changement des prix: lundi 16 septembre à zéro heure. Il est trop tôt pour savoir si les prix augmenteront ou baisseront.

Les prix du carburant vont désormais fluctuer le 16 de chaque mois

Le 5 septembre 2013 à 10h55

Modifié 5 septembre 2013 à 10h55

L'indexation partielle des carburants est entrée en vigueur. Premier changement des prix: lundi 16 septembre à zéro heure. Il est trop tôt pour savoir si les prix augmenteront ou baisseront.

L'indexation partielle des prix du carburant est entrée en vigueur. Le prix à la pompe va fluctuer en fonction des cours internationaux, mais d'une manière partielle. C'est-à-dire qu'il y aura un matelas financier mis par l'Etat, à travers la caisse de compensation, qui amortira jusqu'à une certaine mesure, ces fluctuations.

Cette mesure, appelée indexation partielle, vise à limiter les subventions au carburant payées par l'Etat au niveau prélablement fixé par le budget, quelles que soient les flucutuations. Autrement dit, les hausses trop importantes seront mécaniquement répercutées sur le consommateur final.

La Loi de Finances 2013 avait calculé les subventions au carburant selon un prix international du pétrole de 105 dollars le baril.

L'arrêté signé du chef de gouvernement, publié ce mercredi au bulletin officiel, définit le soutien maximum apporté aux prix du carburant comme suit:

-2,60 DH par litre de gasoil;

-0,80 DH par litre de super;

-930 DH la tonne pour le fuel.

Les modifications de prix de vente au public entreront en vigueur le 16 de chaque mois à zéro heure.

Cela signifie que le prochain changement aura lieu le lundi 16 septembre prochain. Il nous a été impossible pour le moment de vérifier s'il s'agira d'une hausse ou d'une baisse, tant la méthode de calcul est complexe. Le prix de vente au détail est basé sur le prix d'achat maximum basé sur les cours constatés entre le 13 du mois M-2 et le 12 du mois M.

Par exemple, pour l'essence super, si la différence finale est inférieure à 2,60 DH il y aura une baisse du prix de vente. Si elle lui est supérieure, il y aura hausse. En se basant grossièrement sur les cours depuis début juillet, une légère hausse des prix des carburants est hautement probable.

Cette mesure d'instauration de l'indexation partielle est entrée en vigueur théoriquement le 29 août. Le 29 août étant la date du Bulletin officiel numéro 6182 qui la publie.

La réalité est légèrement différente: l'arrêté du chef du gouvernement qui instaure cette mesure est daté du 19 août. Le B.O. est daté du 29 août mais il n'est sorti des presses, selon nos informations, que ce mercredi 4 septembre.

Ces différences de date ne sont pas anodines. Le 1er du mois est la date à laquelle le prix maximum d'achat des produits pétroliers par les opérateurs est défini. Cee prix maximum est le paramètre qui permet de définir, au milieu de chaque mois (le 16 du mois à zéro heure), le prix de vente au public.

En d'autres termes, si le B.O. avait été daté de son véritable jour de publication, l'indexation n'aurait pas pu entrer en vigueur ce mois ci.

Enfin, l'indexation partielle permet de plafonner les dépenses de compensation mais ne règle pas la question d'une manière structurelle. Le sucre devrait être concerné par une prochaine mesure similaire.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

CFG Bank – indicateurs financiers trimestriels au 31 mars 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.