En 2011, le pouvoir d’achat des ménages marocains s’est amélioré de 4,6%

La contribution des ménages dans le PIB a enregistré une hausse de 0,3%. En revanche, le taux d’épargne a atteint 15,7% contre 16,5% en 2010.  

En 2011, le pouvoir d’achat des ménages marocains s’est amélioré de 4,6%

Le 1 avril 2013 à 14h59

Modifié 1 avril 2013 à 14h59

La contribution des ménages dans le PIB a enregistré une hausse de 0,3%. En revanche, le taux d’épargne a atteint 15,7% contre 16,5% en 2010.  

Pour compléter les résultats nationaux de l’année 2011, élaborés en juin 2012, le HCP a rendu publique, aujourd’hui, la séquence complète des comptes financiers et non financiers des secteurs institutionnels pour le même exercice.
 Ainsi, ces résultats montrent que la contribution des ménages au PIB s’est appréciée de 0,3 point soit 32,9% en 2011. Même tendance au niveau du Revenu national brut disponible (RNBD) où la part de la contribution des ménages a atteint 66,1 (suivie des administrations publiques avec 19,4% et les sociétés avec 14,5%). Il est de rappeler que Le RNBD a atteint 843,2 milliards de DH en 2011 (contre 804,8 en 2010).
 Autre constat, et selon l’analyse du Haut commissariat au plan, la composition du revenu disponible des ménages montre que « la rémunération des salaires constitue le premier poste avec 46,2% suivie de l’excédent brut d’exploitation (EBE) et du revenu mixte avec 44,8%. Les revenus de propriété, les prestations sociales et autres transferts y contribuent à hauteur de 24%. Les impôts sur le revenu et les cotisations sociales contribuent négativement à ce revenu avec près de 15% ».
Hausse du revenu disponible des ménages
 
Par habitant, la première bonne nouvelle réside dans le fait que le revenu disponible des ménages a enregistré une hausse de 5,5% en 2011 contre 3,1% en 2010. Deuxième bonne nouvelle, le pouvoir d’achat des ménages marocains s’est amélioré de 4,6% en 2011 contre 2,2% une année plutôt. Les prix à la consommation, eux, ont évolué parallèlement en affichant une hausse, durant les années 2011 et 2010, de 0,9%.
Autre constat important, les dépenses de consommation finale des ménages ont augmenté de 8,1% passant de 437 milliards en 2010 à 473 milliards de DH en 2011. Par contre, le taux d’épargne a perdu 0,8 point et a atteint 15,7% en 2011 au lieu de 16,5% en 2010.
 
Côté endettement, les ménages ont continué de s’endetter à un rythme soutenu, le flux net des crédits est passé de 19 milliards de DH en 2009  à 29 milliards de DH en 2011. Les flux des dépôts, de leur part, ont aussi fortement augmenté passant de 23,6 milliards de DH en 2009 à 42,6 milliards de DH en 2011.


 

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

Upline Capital Management: FCP “AL IJTIMAÏ ADDAMANE” Rapport du commissaire aux comptes exercice du 1er Janvier 2023 au 31 Décembre 2023

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.