Mehdi Qotbi: "La fréquentation muséale est en train de reprendre"

Après plusieurs mois de fermeture, les musées ont rouvert leurs portes le 27 juillet dernier et leur fréquentation atteindrait, selon Mehdi Qotbi, 50% de l’affluence prévalant avant le début de la crise. Résolument optimiste, le président de la Fondation nationale des musées du Maroc, espère que le programme culturel de la rentrée, qui se veut un message de vie, mobilisera davantage de visiteurs.

0-https://medias24.com//photos_articles/big/21-09-2020/museexpo0.jpg-oui
Mehdi Qotbi : « La fréquentation muséale s’adapte à la pandémie»

Le 21 septembre 2020 à 12:21

Modifié le 23 septembre 2020 à 12:46

Contrairement aux salles de spectacles comme les cinémas et les théâtres toujours fermées, tous les musées du Maroc ont pu redémarrer leurs activités avec plusieurs expositions en cours ou alors à venir. Selon le président de la Fondation nationale des musées, la reprise a bien commencé.

Un protocole sanitaire rassurant

Se félicitant de la décision des autorités, Mehdi Qotbi pense qu’elle découle du protocole sanitaire très strict qui a été imposé à tous les visiteurs.

"Toutes les personnes qui veulent entrer dans un musée sont contrôlées avec prise de température, port obligatoire du masque et distanciation sociale rendue possible par les grands espaces d’exposition

"D’ailleurs lors de la réouverture officielle, il y a eu une cérémonie très simple avec une douzaine de personnes dont le ministre de la culture, le président de l’Académie du Royaume et évidemment quelques artistes qui ont respecté la distanciation sociale, désormais de mise dans tous nos locaux.

Un taux de fréquentation de 50%

A la question de savoir si les visiteurs étaient au rendez-vous et n’étaient pas découragés par les nouvelles contraintes, Qotbi nous déclare que le taux de remplissage des musées a baissé de moitié.

"Effectivement, les espaces muséaux ne réalisent plus le même volume de fréquentation qu'avant la pandémie mais nous devons arriver aujourd’hui à un taux de visites d’environ 50 %.

"C'est plutôt satisfaisant car avec les restrictions interurbaines de circulation et la fermeture des frontières, ils ne reçoivent que des habitants de la ville et pas d'autres villes du Maroc ou d'autres pays.

"Ceci dit, même avec moins de visiteurs, il est essentiel de maintenir les musées ouverts en donnant à voir au plus grand nombre possible les œuvres de créateurs marocains qui symbolisent espoir et vie.

Des expositions pour célébrer la vie

"Aujourd'hui nous proposons une exposition unique sur l'histoire de la peinture du Maroc rendue possible par des dons de collections publiques du ministère de la Culture et de l'Académie du royaume.

"Grâce à ces généreux donateurs, nous avons pu rassembler près de 200 œuvres uniques réalisées entre le début du 20ème siècle et nos jours, par de grands maîtres donc on est sûr de la provenance.

"A travers cette exposition qui retrace toute l’histoire de la peinture du Maroc, nous avons tenu à ce que la vie continue car selon moi, on ne peut pas soigner les poumons et laisser tomber le cœur.

"En effet, notre acharnement à faire vivre et perpétuer la culture vise à donner une leçon de vie et d’espoir à nos concitoyens en les incitant à continuer à vivre malgré la terrible crise sanitaire actuelle.

Malgré la pandémie, une rentrée culturelle chargée

"Hormis l'exposition actuelle de l'histoire de la peinture du Maroc qui se tient depuis le 7 septembre au musée de l’Histoire et des Civilisations de Rabat, une autre consacrée au peintre Jilali Gharbaoui est prévue du 23 septembre au 8 février au musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain, Rabat

"Le 19 novembre, nous enchainerons sur une rétrospective du grand artiste Fouad Bellamine intitulée 'Entrée en matière' qui se tiendra au musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain.

"Du 1er octobre au 10 janvier 2021, il y aura l’exposition 'Foum-Zguid, Du Fil au Sel de l’Afrique Subsaharienne au Maroc'' au musée des Confluences Dar El Bacha (Marrakech) et enfin du 13 octobre au 11 janvier 2021, les « Centenaire du Maître céramiste Boujemâa Lamali (1919-2019) et de la 1ère école de céramique au Maroc et en Afrique (1920-2020) au musée National de la Céramique à Safi.

"De plus, nous ouvrirons le musée de la Musique à Meknès et le Musée ethnographique Bab Okla à Tétouan et enfin à Tanger, sera inauguré un nouveau musée d’art, à la Villa Harris", conclut Qotbi qui promet un programme chargé pour célébrer la vie et apprendre à vivre avec le mortifère virus.

Mehdi Qotbi: "La fréquentation muséale est en train de reprendre"

Le 21 septembre 2020 à12:20

Modifié le 23 septembre 2020 à 12:46

Après plusieurs mois de fermeture, les musées ont rouvert leurs portes le 27 juillet dernier et leur fréquentation atteindrait, selon Mehdi Qotbi, 50% de l’affluence prévalant avant le début de la crise. Résolument optimiste, le président de la Fondation nationale des musées du Maroc, espère que le programme culturel de la rentrée, qui se veut un message de vie, mobilisera davantage de visiteurs.

com_redaction-14

Contrairement aux salles de spectacles comme les cinémas et les théâtres toujours fermées, tous les musées du Maroc ont pu redémarrer leurs activités avec plusieurs expositions en cours ou alors à venir. Selon le président de la Fondation nationale des musées, la reprise a bien commencé.

Un protocole sanitaire rassurant

Se félicitant de la décision des autorités, Mehdi Qotbi pense qu’elle découle du protocole sanitaire très strict qui a été imposé à tous les visiteurs.

"Toutes les personnes qui veulent entrer dans un musée sont contrôlées avec prise de température, port obligatoire du masque et distanciation sociale rendue possible par les grands espaces d’exposition

"D’ailleurs lors de la réouverture officielle, il y a eu une cérémonie très simple avec une douzaine de personnes dont le ministre de la culture, le président de l’Académie du Royaume et évidemment quelques artistes qui ont respecté la distanciation sociale, désormais de mise dans tous nos locaux.

Un taux de fréquentation de 50%

A la question de savoir si les visiteurs étaient au rendez-vous et n’étaient pas découragés par les nouvelles contraintes, Qotbi nous déclare que le taux de remplissage des musées a baissé de moitié.

"Effectivement, les espaces muséaux ne réalisent plus le même volume de fréquentation qu'avant la pandémie mais nous devons arriver aujourd’hui à un taux de visites d’environ 50 %.

"C'est plutôt satisfaisant car avec les restrictions interurbaines de circulation et la fermeture des frontières, ils ne reçoivent que des habitants de la ville et pas d'autres villes du Maroc ou d'autres pays.

"Ceci dit, même avec moins de visiteurs, il est essentiel de maintenir les musées ouverts en donnant à voir au plus grand nombre possible les œuvres de créateurs marocains qui symbolisent espoir et vie.

Des expositions pour célébrer la vie

"Aujourd'hui nous proposons une exposition unique sur l'histoire de la peinture du Maroc rendue possible par des dons de collections publiques du ministère de la Culture et de l'Académie du royaume.

"Grâce à ces généreux donateurs, nous avons pu rassembler près de 200 œuvres uniques réalisées entre le début du 20ème siècle et nos jours, par de grands maîtres donc on est sûr de la provenance.

"A travers cette exposition qui retrace toute l’histoire de la peinture du Maroc, nous avons tenu à ce que la vie continue car selon moi, on ne peut pas soigner les poumons et laisser tomber le cœur.

"En effet, notre acharnement à faire vivre et perpétuer la culture vise à donner une leçon de vie et d’espoir à nos concitoyens en les incitant à continuer à vivre malgré la terrible crise sanitaire actuelle.

Malgré la pandémie, une rentrée culturelle chargée

"Hormis l'exposition actuelle de l'histoire de la peinture du Maroc qui se tient depuis le 7 septembre au musée de l’Histoire et des Civilisations de Rabat, une autre consacrée au peintre Jilali Gharbaoui est prévue du 23 septembre au 8 février au musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain, Rabat

"Le 19 novembre, nous enchainerons sur une rétrospective du grand artiste Fouad Bellamine intitulée 'Entrée en matière' qui se tiendra au musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain.

"Du 1er octobre au 10 janvier 2021, il y aura l’exposition 'Foum-Zguid, Du Fil au Sel de l’Afrique Subsaharienne au Maroc'' au musée des Confluences Dar El Bacha (Marrakech) et enfin du 13 octobre au 11 janvier 2021, les « Centenaire du Maître céramiste Boujemâa Lamali (1919-2019) et de la 1ère école de céramique au Maroc et en Afrique (1920-2020) au musée National de la Céramique à Safi.

"De plus, nous ouvrirons le musée de la Musique à Meknès et le Musée ethnographique Bab Okla à Tétouan et enfin à Tanger, sera inauguré un nouveau musée d’art, à la Villa Harris", conclut Qotbi qui promet un programme chargé pour célébrer la vie et apprendre à vivre avec le mortifère virus.

A lire aussi


Communication financière

Avis de convocation AGO et AGE de la Sociétés Aluminium du Maroc

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.