Digital: Le Maroc veut attirer 10 milliards de DH d'IDE et créer 120.000 emplois

La crise Covid-19 a révélé l'importance de la transformation digitale et a ouvert l'appétit du Maroc qui voit désormais dans ce secteur un potentiel pour attirer 10 milliards de DH d'investissements étrangers et créer plus de 120.000 emplois.

0-https://medias24.com//photos_articles/big/23-06-2020/mhe0.jpg-oui
Digital: Le Maroc veut attirer 10 milliards de DH d'IDE et créer 120.000 emplois

Le 23 juin 2020 à 15:50

Modifié le 23 juin 2020 à 18:38

Le Comité national de l'environnement des affaires (CNEA) a tenu ce mardi 23 juin une réunion avec pour objectif de fixer le plan de travail pour l'année 2020 et exposer les grandes réformes en cours.

Plusieurs thématiques ont été abordées pendant cette réunion parmi lesquelles le développement digital qui a fait l'objet d'une présentation du ministre Moulay Hafid Elalamy. 

Le premier élément à noter est que la crise du Covid-19 a été un vrai catalyseur de la transformation digitale. Deux constats ont été relevés pendant cette période de crise : 

- La transformation digital de l'économie est une tendance de fond touchant tous les secteurs d'activité et accélérée par la crise.

- Très forte croissance des usages digitaux dans le monde sous l'effet du confinement (commerce électronique, télétravail, enseignement à distance, réseaux sociaux, divertissement, ...)

La transformation digitale s'est accélérée 

Des constats relevés aussi au Maroc où une réactivité nationale que ce soit du côté du gouvernement ou des opérateurs a été constatée permettant "le lancement dans des délais records, d'une large panoplie de services digitaux" qui ont été "fortement adoptés par les utilisateurs marocains en période de confinement", comme l'illustrent les chiffres révélés par le ministre :

- Le trafic data a été multiplié par 2,6 au 11 mai par rapport au trafic moyen constaté en 2019. 

- 600.000 utilisateurs quotidiens de la plateforme TelmidTICE pour l'enseignement à distance

- Multiplication par deux du chiffre d'affaires du mois d'avril 2020 par rapport à avril 2019 du leader national du e-commerce

- 3.600 affaires traitées dans le cadre de procès à distance lors de la première semaine après le lancement du service

- 630 ministères, collectivités locales et EEP ont adhéré au bureau d'ordre digital au 31 mai 2020. Le nombre d'adhérent a été multiplié par 15 en deux mois. 

10 MMDH d'investissements et 120.000 emplois de plus

Tout l'enjeu actuellement pour le département de l'économie numérique est de "faire durer la transformation des usages dans le temps" et "toucher l'ensemble des acteurs" afin d'atteindre les ambitions du pays. Car justement le potentiel est important. 

Ce potentiel s'il est concrétisé pourrait permettre au Maroc de se positionner en tant que premier hub digital régional et continental et d'attirer plus de 10 MMDH d'investissements directs étrangers. 

Cela aurait un impact sur la stimulation et la création de plus de 120.000 d'emplois directs et indirects par le développement des compétences dans les métiers du digital.

Le ministère étudie un ensemble de projets "concrets" qui permettraient de concrétiser ce potentiel avec pour enjeux :

- Accompagner les entreprises du digital (autoentrepreneurs, startups, TPME) et stimuler leur développement pour saisir les opportunités

- Accélérer la digitalisation des administrations au service du citoyen

- Améliorer la gouvernance du secteur et renforcer la souveraineté numérique

Digital: Le Maroc veut attirer 10 milliards de DH d'IDE et créer 120.000 emplois

Le 23 juin 2020 à15:50

Modifié le 23 juin 2020 à 18:38

La crise Covid-19 a révélé l'importance de la transformation digitale et a ouvert l'appétit du Maroc qui voit désormais dans ce secteur un potentiel pour attirer 10 milliards de DH d'investissements étrangers et créer plus de 120.000 emplois.

Le Comité national de l'environnement des affaires (CNEA) a tenu ce mardi 23 juin une réunion avec pour objectif de fixer le plan de travail pour l'année 2020 et exposer les grandes réformes en cours.

Plusieurs thématiques ont été abordées pendant cette réunion parmi lesquelles le développement digital qui a fait l'objet d'une présentation du ministre Moulay Hafid Elalamy. 

Le premier élément à noter est que la crise du Covid-19 a été un vrai catalyseur de la transformation digitale. Deux constats ont été relevés pendant cette période de crise : 

- La transformation digital de l'économie est une tendance de fond touchant tous les secteurs d'activité et accélérée par la crise.

- Très forte croissance des usages digitaux dans le monde sous l'effet du confinement (commerce électronique, télétravail, enseignement à distance, réseaux sociaux, divertissement, ...)

La transformation digitale s'est accélérée 

Des constats relevés aussi au Maroc où une réactivité nationale que ce soit du côté du gouvernement ou des opérateurs a été constatée permettant "le lancement dans des délais records, d'une large panoplie de services digitaux" qui ont été "fortement adoptés par les utilisateurs marocains en période de confinement", comme l'illustrent les chiffres révélés par le ministre :

- Le trafic data a été multiplié par 2,6 au 11 mai par rapport au trafic moyen constaté en 2019. 

- 600.000 utilisateurs quotidiens de la plateforme TelmidTICE pour l'enseignement à distance

- Multiplication par deux du chiffre d'affaires du mois d'avril 2020 par rapport à avril 2019 du leader national du e-commerce

- 3.600 affaires traitées dans le cadre de procès à distance lors de la première semaine après le lancement du service

- 630 ministères, collectivités locales et EEP ont adhéré au bureau d'ordre digital au 31 mai 2020. Le nombre d'adhérent a été multiplié par 15 en deux mois. 

10 MMDH d'investissements et 120.000 emplois de plus

Tout l'enjeu actuellement pour le département de l'économie numérique est de "faire durer la transformation des usages dans le temps" et "toucher l'ensemble des acteurs" afin d'atteindre les ambitions du pays. Car justement le potentiel est important. 

Ce potentiel s'il est concrétisé pourrait permettre au Maroc de se positionner en tant que premier hub digital régional et continental et d'attirer plus de 10 MMDH d'investissements directs étrangers. 

Cela aurait un impact sur la stimulation et la création de plus de 120.000 d'emplois directs et indirects par le développement des compétences dans les métiers du digital.

Le ministère étudie un ensemble de projets "concrets" qui permettraient de concrétiser ce potentiel avec pour enjeux :

- Accompagner les entreprises du digital (autoentrepreneurs, startups, TPME) et stimuler leur développement pour saisir les opportunités

- Accélérer la digitalisation des administrations au service du citoyen

- Améliorer la gouvernance du secteur et renforcer la souveraineté numérique

A lire aussi


Communication financière

Aluminium du Maroc : Communiqué de presse suivant la réunion du Conseil d’Administration, réuni le 29 Juin 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.