Covid. Voici la procédure à suivre pour se faire vacciner

La campagne de vaccination anti-Covid débute la semaine prochaine. Elle repose sur la prise de rendez-vous. Comment s'inscrire ? Où se rendre ? Qui est concerné ? Voici ce qu'il faut savoir sur les étapes pré et post-vaccination.

0-https://medias24.com//photos_articles/big/22-01-2021/vaccination0.jpg-oui
Covid. Voici la procédure à suivre pour se faire vacciner

Le 22 janvier 2021 à 20:20

Modifié le 24 janvier 2021 à 21:40

Ciblant une population de près de 25 millions d’habitants dans un contexte de pandémie, la campagne nationale de vaccination anti-Covid, dont le démarrage officiel aura lieu la semaine prochaine, devra se dérouler dans le respect des gestes barrières et des mesures de prévention.

Pour assurer une bonne organisation de cette opération, un système de rendez-vous sera mis en place. Les premiers détails relatifs à ce dispositif ont été dévoilés ce vendredi 22 janvier, via un communiqué du ministère de la Santé.

Comment prendre rendez-vous ? Où se rendre pour se faire vacciner ? Qui est concerné dans un premier temps ? A quelques jours du démarrage de l’opération de vaccination, voici tout ce qu'il faut savoir sur le parcours que devra suivre le citoyen. 

Vérification de rendez-vous : à partir du dimanche 24 janvier

Selon le communiqué du ministère de la Santé, les personnes ciblées par la première phase de la campagne de vaccination sont les professionnels de la santé âgés de plus de 40 ans, les autorités publiques, les Forces armées royales, le corps enseignant de plus de 45 ans et les personnes âgées de plus de 75 ans.

Les personnes appartenant à ces catégories prioritaires sont invitées à prendre rendez-vous ou à le vérifier, à partir du dimanche 24 janvier à 12h soit via l'envoi d'un SMS gratuit au numéro 1717, soit sur la plateforme "www.liqahcorona.ma". (En français: https://www.liqahcorona.ma/fr). Ce dimanche 24 janvier, la plateforme était ouverte et fonctionnelle en milieu de journée.

Le sms doit comporter uniquement le numéro de la CIN ou de la carte de séjour de résident pour les étrangers. La réponse au sms sera la date de vaccination ainsi que le lieu.

La plateforme www.liqahcorona.ma servira également à diffuser des capsules vidéos explicatives sur les procédures à suivre. Ces capsules sont par ailleurs relayées sur différents canaux médiatiques dans le cadre d'une large campagne de communication pour toucher le grand public. La même plateforme permet de contacter des médecins dédiés pour se renseigner, y compris au sujet d'éventuels effets indésirables après la vaccination. Elle vous permettra également de recevoir votre certificat de vaccination.

Enfin, un numéro vert est mis à la disposition du public : 0800 000 147. Il sera accessible du lundi au samedi, de 08H à 18H et répondra à toutes les questions de la population.

En attendant, il convient de préciser que selon le ministre de la Santé Khalid Ait Taleb, qui s'exprimait lors de son passage devant la commission des secteurs sociaux de la Chambre des représentants le 15 décembre 2020, les personnes inscrites en ligne recevront un SMS du 1717, dans lequel l’horaire et le lieu de la vaccination seront précisés. 

 

UN PORTAIL www.liqahcorona.ma et www.liqahcorona.ma/fr

UN NUMERO DE SMS  1717

UN NUMERO VERT  0800 000 147

 

Selon le ministre, la préinscription en ligne pour la prise de rendez-vous sera mise en place pour les personnes dotées d’une carte nationale d’identité ou d’une carte de résidence. 

Pour les citoyens qui ne disposent pas de CNIE ou de cartes de résidence, c’est auprès des autorités locales du lieu de résidence qu’ils devront s’enregistrer. 

Par ailleurs, une méthode plus "classique", destinée aux personnes qui ne sont pas familiarisées à ces outils technologiques a été annoncée par Dr Nabila Rmili, directrice régionale de la santé à Casablanca-Settat, lors d’un webinaire en date du 25 novembre.  

Selon Dr Rmili “les Moqaddems et les Pachas, des différentes préfectures et provinces, se chargeront de délivrer les invitations aux personnes concernées”. 

C’est également ce que nous confirme Dr My Said Afif, entre autres membre du Comité technique de vaccination. Joint par Médias24, Dr Afif explique que “tous les moyens seront utilisés pour assurer un bon déroulement de cette opération” et rappelle, par ailleurs, que le système des listes a été adopté dans le cadre des préparatifs de vaccination du personnel médical du secteur privé.

En effet, en décembre dernier, une liste des membres de chaque spécialité ainsi que leurs collaborateurs a été dressée en vue de préparer la campagne anti-Covid au profit du personnel médical du privé, puisqu’ils font partie des frontliners ciblés par la vaccination prioritaire. 

Dans la région de Casablanca, plus de 21.000 professionnels de santé du secteur privé seront vaccinés lors de cette première phase. Ceux du secteur public avoisinent les 7.000. 

Tous font partie des 24.701 personnes mobilisées dans le cadre de la campagne de vaccination anti-Covid. Sachant que, selon les derniers chiffres dévoilés jeudi 7 janvier, par Dr Abdelhakim Yahyane, directeur de la Population au sein du ministère de la Santé, plus de 6.000 équipes recevront et vaccineront la population dans 3.047 stations fixes et plus de 10.000 points mobiles de vaccination.

Allergies et chocs anaphylactiques : interrogatoire avant et mesures d’urgence après l’acte vaccinal 

Ces équipes de vaccination sont également chargées d’interroger les citoyens sur leurs comorbidités, allergies et situation de santé de manière globale, notamment celle des femmes enceintes, avant de procéder à l’acte vaccinal. Cet “interrogatoire standardisé” est basé sur une liste validée par le Comité scientifique et technique. 

En effet, c’est ce qu’ont déclaré plusieurs experts lors d’un webinaire sur la vaccination contre le Covid-19, organisé jeudi 7 janvier par la Société Marocaine des Sciences Médicales (SMSM). 

Selon leurs explications, les équipes de vaccination ne seront pas toutes composées de médecins. Cela dit, des médecins référents seront disponibles et joignables pour les professionnels de santé en cas de doute. 

Bien que, comme le souligne Dr Robet Cohen, président de l’Infovac France, “tous les vaccins développés actuellement, notamment ceux de Sinopharm et AstraZeneca, n’ont pas de contre-indications sauf l’œdème de Quincke et le choc anaphylactique”, le ministère de la Santé s’est tout de même préparé aux éventuelles réactions allergiques ou chocs anaphylactiques suivant l'inoculation, en assurant des quantités suffisantes d’adrénaline (20.000 injections de 1 mg) et d’hydrocortisone (20.000 injections de 100 mg). 

Encore une dose… 

Les vaccins commandés par le Maroc (celui d’AstraZeneca et celui de Sinopharm) sont des vaccins injectés en double-dose. Il est donc nécessaire de ne pas se contenter de la première injection car celle-ci ne suffit pas pour développer une immunité contre le virus. 

Ainsi, il faudra patienter 21 jours pour recevoir la seconde dose du vaccin de Sinopharm et 28 jours pour recevoir celle du vaccin britannique

Tout comme l’injection de la première dose, les citoyens seront prévenus en amont de la date et du lieu de la seconde inoculation. C'est ce qu'a indiqué, en décembre dernier, le ministre le Santé. 

Il convient de rappeler que le premier vaccin qui sera utilisé par le Maroc dans le cadre de la campagne de vaccination anti-Covid est celui développé par le laboratoire suédo-britannique AstraZeneca et l’Université Oxford. 

2 millions de doses de ce vaccin ont été reçues ce vendredi 22 janvier au Maroc. Sachant que le Royaume a commandé 66 millions de doses dont 40 millions auprès de Sinopharm. Les premières livraisons du vaccin chinois sont attendues pour le 27 janvier.

Suite à la vaccination, et selon le ministre de la Santé, un document contenant un QR code, sera remis à chaque individu vacciné. Ce dernier devra “impérativement le garder car il sera amené à le présenter en cas de besoin”. 

Pharmacovigilance : Un suivi post-vaccinal à distance

Pour observer l’apparition d’éventuels effets secondaires, un suivi à distance des personnes vaccinées sera effectué soit par la personne concernée, soit par un membre du personnel de la santé et ce, à travers l’application "Jawaz siha” (Passeport santé) et la plateforme “Yakada liqah” (veille vaccin). 

Dans ce sens, Dr Afif invite “tous les citoyens à utiliser ces canaux en cas de besoin ou d’alerter leurs médecins, pharmaciens et chirurgiens-dentistes”.

>> Lire aussi :  

Lancement de la campagne de communication sur la vaccination

Lancement officiel de la campagne de vaccination la semaine prochaine (communiqué) 

De l'aéroport à l'injection : voici le schéma logistique de la campagne de vaccination

ATK dévoile les détails de la stratégie nationale de vaccination anti-Covid

Pr. Abouqal: La femme enceinte n'est pas une cible particulière de vaccination

Vaccination anti-Covid: un examen clinique préalable n'est pas nécessaire

Confirmation de l'arrivée du vaccin Covishield au Maroc (diplomatie indienne)

Covid. Voici la procédure à suivre pour se faire vacciner

Le 22 janvier 2021 à20:30

Modifié le 24 janvier 2021 à 21:40

La campagne de vaccination anti-Covid débute la semaine prochaine. Elle repose sur la prise de rendez-vous. Comment s'inscrire ? Où se rendre ? Qui est concerné ? Voici ce qu'il faut savoir sur les étapes pré et post-vaccination.

com_redaction-96

Ciblant une population de près de 25 millions d’habitants dans un contexte de pandémie, la campagne nationale de vaccination anti-Covid, dont le démarrage officiel aura lieu la semaine prochaine, devra se dérouler dans le respect des gestes barrières et des mesures de prévention.

Pour assurer une bonne organisation de cette opération, un système de rendez-vous sera mis en place. Les premiers détails relatifs à ce dispositif ont été dévoilés ce vendredi 22 janvier, via un communiqué du ministère de la Santé.

Comment prendre rendez-vous ? Où se rendre pour se faire vacciner ? Qui est concerné dans un premier temps ? A quelques jours du démarrage de l’opération de vaccination, voici tout ce qu'il faut savoir sur le parcours que devra suivre le citoyen. 

Vérification de rendez-vous : à partir du dimanche 24 janvier

Selon le communiqué du ministère de la Santé, les personnes ciblées par la première phase de la campagne de vaccination sont les professionnels de la santé âgés de plus de 40 ans, les autorités publiques, les Forces armées royales, le corps enseignant de plus de 45 ans et les personnes âgées de plus de 75 ans.

Les personnes appartenant à ces catégories prioritaires sont invitées à prendre rendez-vous ou à le vérifier, à partir du dimanche 24 janvier à 12h soit via l'envoi d'un SMS gratuit au numéro 1717, soit sur la plateforme "www.liqahcorona.ma". (En français: https://www.liqahcorona.ma/fr). Ce dimanche 24 janvier, la plateforme était ouverte et fonctionnelle en milieu de journée.

Le sms doit comporter uniquement le numéro de la CIN ou de la carte de séjour de résident pour les étrangers. La réponse au sms sera la date de vaccination ainsi que le lieu.

La plateforme www.liqahcorona.ma servira également à diffuser des capsules vidéos explicatives sur les procédures à suivre. Ces capsules sont par ailleurs relayées sur différents canaux médiatiques dans le cadre d'une large campagne de communication pour toucher le grand public. La même plateforme permet de contacter des médecins dédiés pour se renseigner, y compris au sujet d'éventuels effets indésirables après la vaccination. Elle vous permettra également de recevoir votre certificat de vaccination.

Enfin, un numéro vert est mis à la disposition du public : 0800 000 147. Il sera accessible du lundi au samedi, de 08H à 18H et répondra à toutes les questions de la population.

En attendant, il convient de préciser que selon le ministre de la Santé Khalid Ait Taleb, qui s'exprimait lors de son passage devant la commission des secteurs sociaux de la Chambre des représentants le 15 décembre 2020, les personnes inscrites en ligne recevront un SMS du 1717, dans lequel l’horaire et le lieu de la vaccination seront précisés. 

 

UN PORTAIL www.liqahcorona.ma et www.liqahcorona.ma/fr

UN NUMERO DE SMS  1717

UN NUMERO VERT  0800 000 147

 

Selon le ministre, la préinscription en ligne pour la prise de rendez-vous sera mise en place pour les personnes dotées d’une carte nationale d’identité ou d’une carte de résidence. 

Pour les citoyens qui ne disposent pas de CNIE ou de cartes de résidence, c’est auprès des autorités locales du lieu de résidence qu’ils devront s’enregistrer. 

Par ailleurs, une méthode plus "classique", destinée aux personnes qui ne sont pas familiarisées à ces outils technologiques a été annoncée par Dr Nabila Rmili, directrice régionale de la santé à Casablanca-Settat, lors d’un webinaire en date du 25 novembre.  

Selon Dr Rmili “les Moqaddems et les Pachas, des différentes préfectures et provinces, se chargeront de délivrer les invitations aux personnes concernées”. 

C’est également ce que nous confirme Dr My Said Afif, entre autres membre du Comité technique de vaccination. Joint par Médias24, Dr Afif explique que “tous les moyens seront utilisés pour assurer un bon déroulement de cette opération” et rappelle, par ailleurs, que le système des listes a été adopté dans le cadre des préparatifs de vaccination du personnel médical du secteur privé.

En effet, en décembre dernier, une liste des membres de chaque spécialité ainsi que leurs collaborateurs a été dressée en vue de préparer la campagne anti-Covid au profit du personnel médical du privé, puisqu’ils font partie des frontliners ciblés par la vaccination prioritaire. 

Dans la région de Casablanca, plus de 21.000 professionnels de santé du secteur privé seront vaccinés lors de cette première phase. Ceux du secteur public avoisinent les 7.000. 

Tous font partie des 24.701 personnes mobilisées dans le cadre de la campagne de vaccination anti-Covid. Sachant que, selon les derniers chiffres dévoilés jeudi 7 janvier, par Dr Abdelhakim Yahyane, directeur de la Population au sein du ministère de la Santé, plus de 6.000 équipes recevront et vaccineront la population dans 3.047 stations fixes et plus de 10.000 points mobiles de vaccination.

Allergies et chocs anaphylactiques : interrogatoire avant et mesures d’urgence après l’acte vaccinal 

Ces équipes de vaccination sont également chargées d’interroger les citoyens sur leurs comorbidités, allergies et situation de santé de manière globale, notamment celle des femmes enceintes, avant de procéder à l’acte vaccinal. Cet “interrogatoire standardisé” est basé sur une liste validée par le Comité scientifique et technique. 

En effet, c’est ce qu’ont déclaré plusieurs experts lors d’un webinaire sur la vaccination contre le Covid-19, organisé jeudi 7 janvier par la Société Marocaine des Sciences Médicales (SMSM). 

Selon leurs explications, les équipes de vaccination ne seront pas toutes composées de médecins. Cela dit, des médecins référents seront disponibles et joignables pour les professionnels de santé en cas de doute. 

Bien que, comme le souligne Dr Robet Cohen, président de l’Infovac France, “tous les vaccins développés actuellement, notamment ceux de Sinopharm et AstraZeneca, n’ont pas de contre-indications sauf l’œdème de Quincke et le choc anaphylactique”, le ministère de la Santé s’est tout de même préparé aux éventuelles réactions allergiques ou chocs anaphylactiques suivant l'inoculation, en assurant des quantités suffisantes d’adrénaline (20.000 injections de 1 mg) et d’hydrocortisone (20.000 injections de 100 mg). 

Encore une dose… 

Les vaccins commandés par le Maroc (celui d’AstraZeneca et celui de Sinopharm) sont des vaccins injectés en double-dose. Il est donc nécessaire de ne pas se contenter de la première injection car celle-ci ne suffit pas pour développer une immunité contre le virus. 

Ainsi, il faudra patienter 21 jours pour recevoir la seconde dose du vaccin de Sinopharm et 28 jours pour recevoir celle du vaccin britannique

Tout comme l’injection de la première dose, les citoyens seront prévenus en amont de la date et du lieu de la seconde inoculation. C'est ce qu'a indiqué, en décembre dernier, le ministre le Santé. 

Il convient de rappeler que le premier vaccin qui sera utilisé par le Maroc dans le cadre de la campagne de vaccination anti-Covid est celui développé par le laboratoire suédo-britannique AstraZeneca et l’Université Oxford. 

2 millions de doses de ce vaccin ont été reçues ce vendredi 22 janvier au Maroc. Sachant que le Royaume a commandé 66 millions de doses dont 40 millions auprès de Sinopharm. Les premières livraisons du vaccin chinois sont attendues pour le 27 janvier.

Suite à la vaccination, et selon le ministre de la Santé, un document contenant un QR code, sera remis à chaque individu vacciné. Ce dernier devra “impérativement le garder car il sera amené à le présenter en cas de besoin”. 

Pharmacovigilance : Un suivi post-vaccinal à distance

Pour observer l’apparition d’éventuels effets secondaires, un suivi à distance des personnes vaccinées sera effectué soit par la personne concernée, soit par un membre du personnel de la santé et ce, à travers l’application "Jawaz siha” (Passeport santé) et la plateforme “Yakada liqah” (veille vaccin). 

Dans ce sens, Dr Afif invite “tous les citoyens à utiliser ces canaux en cas de besoin ou d’alerter leurs médecins, pharmaciens et chirurgiens-dentistes”.

>> Lire aussi :  

Lancement de la campagne de communication sur la vaccination

Lancement officiel de la campagne de vaccination la semaine prochaine (communiqué) 

De l'aéroport à l'injection : voici le schéma logistique de la campagne de vaccination

ATK dévoile les détails de la stratégie nationale de vaccination anti-Covid

Pr. Abouqal: La femme enceinte n'est pas une cible particulière de vaccination

Vaccination anti-Covid: un examen clinique préalable n'est pas nécessaire

Confirmation de l'arrivée du vaccin Covishield au Maroc (diplomatie indienne)

A lire aussi


6
Les dernières annonces judiciaires
5
Les dernières annonces légales

Communication financière

DOUJA PROMOTION : Indicateurs du 4ème trimestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.