Coronavirus. Des centres d'accueil seront ouverts pour les sans-abri au Maroc

La ministre de la Solidarité, du développement social et de la famille Jamila Msalli annonce le lancement d'une initiative nationale destinée aux sans-abri. L'objectif est de prévenir contre la propagation du coronavirus et protéger cette catégorie de la société.

0-https://medias24.com//photos_articles/big/23-03-2020/Sans-abri.jpg-oui
Coronavirus. Des centres d'accueil seront ouverts pour les sans-abri au Maroc

Le 23 mars 2020 à 12:19

Modifié le 23 mars 2020 à 12:26

Des actions sont en cours pour prendre en charge les personnes en situation de rue. Les villes concernées sont entre autres: Casablanca, Oujda, Agadir, Inzegane, Rabat, et Kénitra. L'idée consiste en la création d'espaces et centres d'accueil pour les sans-abri, lancée avec le soutien des autorités locales et les collectivités territoriales.

Intervenant lors de l'émission "Sbah Bladi" sur les ondes de la Radio nationale, dimanche 22 mars, la ministre a souligné que cette initiative s'inscrit dans le cadre des actions menées à l'échelle nationale de prévention, prises contre la pandémie du covid-19.

Mme Msalli a déclaré que jusqu'à présent plus de 59 personnes se trouvant dans une situation de rue ont été remises à leurs familles, notamment à Casablanca, Rabat et Fqih Ben Saleh. 

Il est à noter que les enfants et personnes âgées (se trouvant dans les centres d'accueil et les maisons de retraite), et qui ont encore des familles, ont été encouragés à rejoindre ces dernières. 

Centres de protection: 251 enfants remis à sa famille

Par ailleurs, selon le ministère de la Jeunesse et des sports, les procédures de changement des mesures relatives aux pensionnaires des Centres de protection de l'enfance ont concerné jusqu'à samedi 21 mars quelque 251 bénéficiaires, dont des mineurs en différend juridique ou en situation difficile, qui ont été confiés à leurs familles ou ont bénéficié d'autorisations exceptionnelles.

Ces procédures s'inscrivent dans le cadre des mesures préventives urgentes prises pour affronter la situation exceptionnelle à laquelle fait face le Maroc et pour la protection des pensionnaires des Centres de protection de l'enfance du danger de la propagation du nouveau coronavirus.

Elles interviennent également conformément à la demande formulée par le ministre de la Culture, de la jeunesse et des sports pour examiner les possibilités juridiques de changer les procédures prises à l'encontre de ces mineurs, de manière à préserver l'intérêt général et la santé publique, ainsi que pour protéger les cadres administratifs et éducatifs, selon la même source. 

Coronavirus. Des centres d'accueil seront ouverts pour les sans-abri au Maroc

Le 23 mars 2020 à12:19

Modifié le 23 mars 2020 à 12:26

La ministre de la Solidarité, du développement social et de la famille Jamila Msalli annonce le lancement d'une initiative nationale destinée aux sans-abri. L'objectif est de prévenir contre la propagation du coronavirus et protéger cette catégorie de la société.

Des actions sont en cours pour prendre en charge les personnes en situation de rue. Les villes concernées sont entre autres: Casablanca, Oujda, Agadir, Inzegane, Rabat, et Kénitra. L'idée consiste en la création d'espaces et centres d'accueil pour les sans-abri, lancée avec le soutien des autorités locales et les collectivités territoriales.

Intervenant lors de l'émission "Sbah Bladi" sur les ondes de la Radio nationale, dimanche 22 mars, la ministre a souligné que cette initiative s'inscrit dans le cadre des actions menées à l'échelle nationale de prévention, prises contre la pandémie du covid-19.

Mme Msalli a déclaré que jusqu'à présent plus de 59 personnes se trouvant dans une situation de rue ont été remises à leurs familles, notamment à Casablanca, Rabat et Fqih Ben Saleh. 

Il est à noter que les enfants et personnes âgées (se trouvant dans les centres d'accueil et les maisons de retraite), et qui ont encore des familles, ont été encouragés à rejoindre ces dernières. 

Centres de protection: 251 enfants remis à sa famille

Par ailleurs, selon le ministère de la Jeunesse et des sports, les procédures de changement des mesures relatives aux pensionnaires des Centres de protection de l'enfance ont concerné jusqu'à samedi 21 mars quelque 251 bénéficiaires, dont des mineurs en différend juridique ou en situation difficile, qui ont été confiés à leurs familles ou ont bénéficié d'autorisations exceptionnelles.

Ces procédures s'inscrivent dans le cadre des mesures préventives urgentes prises pour affronter la situation exceptionnelle à laquelle fait face le Maroc et pour la protection des pensionnaires des Centres de protection de l'enfance du danger de la propagation du nouveau coronavirus.

Elles interviennent également conformément à la demande formulée par le ministre de la Culture, de la jeunesse et des sports pour examiner les possibilités juridiques de changer les procédures prises à l'encontre de ces mineurs, de manière à préserver l'intérêt général et la santé publique, ainsi que pour protéger les cadres administratifs et éducatifs, selon la même source. 

A lire aussi


Communication financière

Sonasid : Indicateurs du deuxième trimestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.