A l'heure du confinement, les audiences TV cartonnent, les chaînes s'adaptent

En cette période de confinement imposé par le coronavirus, la télévision fait le plein d'audience. Des productions adaptées nourrissent désormais les grilles de programmes des chaînes nationales.

0-https://medias24.com//photos_articles/big/02-04-2020/audiencestv0.jpg-oui
A l'heure du confinement, les audiences TV cartonnent et les chaînes s'adaptent

Le 02 avril 2020 à 18:07

Modifié le 07 avril 2020 à 16:16

Depuis l'instauration de l'état d'urgence sanitaire, la consommation de la télévision est en nette hausse au Maroc, relève le Ciaumed, Centre interprofessionnel d'audiométrie.

Une évidence? Oui, commente Mostafa Alaoui, directeur général du Ciaumed, qui fait état, chiffres à l'appui, de "niveaux d'audience jamais atteints pour certains programmes TV, malgré les contraintes imposées par l'état d'urgence sanitaire".

"Nous sommes face à une situation exceptionnelle, l'occasion idoine pour les producteurs de revoir leurs grilles", soutient M. Alaoui.

Entre les 30 mars et 1er avril, les Marocains ont passé 6h24 en moyenne par jour devant la télévision, contre 4h11 deux semaines auparavant.

Confinement oblige, la tendance haussière est observée depuis l'instauration de l'état d'urgence sanitaire au Maroc. En effet, la durée d’écoute par individu (moyenne du temps passé à regarder la télévision) a commencé à augmenté à partir de la semaine du 9-15 mars. 

Un engouement est observé pour les journaux télévisés -source d’information indispensable en ce temps de pandémie- qui ont vu leur part d'audience moyenne doubler (6,217 millions de téléspectateurs pour Al Aoula, contre 3,2 millions de téléspectateurs il y a deux semaines).

Même son de cloche du côté des trois journaux télévisés de 2M, dont l'audience a doublé durant cette période.

Sans surprise, 2M en tête des audiences

La chaîne 2M, qui s'accapare la plus grande part d’audience, avec 32,1% sur l'ensemble la journée, se démarque en cette période de crise.

Les chiffres sont éloquents. La durée d'écoute par individu de la chaine est passée de 3h59 le 11 mars dernier à 6h24 le 1er avril.

"Nous vivons une situation particulière, face à laquelle les citoyens se tournent plus que jamais vers les sources d'information fiables et de qualité. Une occasion pour rétablir le contrat de confiance. Face à cette responsabilité, la chaîne a misé sur la proximité", nous explique son directeur général, Salim Cheikh.

En effet, la chaîne nationale a adapté ses programmes à travers des éditions spécial coronavirus, ainsi que des capsules de sensibilisation dédiées.

"40 capsules quotidiennes institutionnelles et de différents créateurs de contenu, relatives au covid-19, ont été ajoutées à la programmation", détaille le DG de 2M.

Par ailleurs, l'émission "Questions sur coronavirus" diffusée à 21h15, a attiré, à elle seule, plus de 7 millions de téléspectateurs. Présentée par Salaheddine Ghomari en arabe dialectal, l'émission apporte des réponses aux questions des téléspectateurs, relatives au virus ainsi qu'aux mesures de soutien face à la crise. "Nous recevons entre 30.000 et 40.000 questions par jour, sur les différents canaux de la chaîne (réseaux sociaux, mails...)", précise Salim Cheikh.

Besoin d'évasion

Bien que l'intérêt pour l’information face à l’évolution de Covid-19 augmente, les programmes de divertissement ne perdent pas leur succès non plus.

Selon les chiffres du Ciaumed, le programme Lalla Laâroussa, par exemple, diffusé sur Al Aoula, a attiré, le 28 mars dernier, plus de 9 millions de téléspectateurs. Les feuilletons et séries de 2M ne sont pas en reste.

"Le besoin en divertissement augmente aussi en cette période de crise. Les gens ont besoin de s'évader,", souligne Salim Cheikh.

2M a rajouté une case "nostalgie" pour la rediffusion de séries et téléfilms à succès durant la journée ainsi que des cases pour enfants, en dehors des horaires de cours à distance, dispensés, rappelons le, par des chaînes de la SNRT et sur des plateformes électroniques.

La chaîne s'est également ouverte aux Marocains en créant des programmes adaptés qui font appel aux contributions des citoyens.

Sur le plan organisationnel, 2M a réduit la présence de son effectif au siège. "Des émissions sont désormais tournées à domicile, pour assurer la continuité, tout en respectant les mesures de précautions dictées par la pandémie", poursuit le DG de 2M.

Quid du Ramadan? "La chaîne est prête", affirme fièrement Salim Cheikh. Les émissions du mois sacré ont été finalisées avant l'instauration de l'état d'urgence. Quelques montages ainsi qu'un seul tournage sont actuellement en cours avec des mesures de précaution adaptées au niveau du studio. 

La SNRT à pied d'œuvre

Outre la mise en avant d'émissions et journaux d'information dédiés au coronavirus, la Société nationale de radiodiffusion et de télévision a adapté sa programmation pour inclure les cours d'apprentissage à distance.

Depuis le début de l'opération d'enseignement à distance, les chaînes Athaqafia, Tamazight, Laâyoune TV et Arriyadia ont ainsi commencé la diffusion des cours.

Par ailleurs, des éditions spéciales de JT consacrées aux développements liés au covid-19, ont été programmées sur la chaîne Al Aoula, tous les jours à 11h et 16h30. La chaîne diffuse également des capsules de sensibilisation liées aux règles générales d'hygiène, mesures de soutien à l'économie nationale... 

Depuis le 16 mars, l'audience de l'ensemble des chaînes de la SNRT a augmenté de 49%, pour atteindre 6 heures par jour, nous affirme la direction Marketing et programmation TV de la SNRT.

A l'heure du confinement, les audiences TV cartonnent, les chaînes s'adaptent

Le 02 avril 2020 à19:12

Modifié le 07 avril 2020 à 16:16

En cette période de confinement imposé par le coronavirus, la télévision fait le plein d'audience. Des productions adaptées nourrissent désormais les grilles de programmes des chaînes nationales.

Depuis l'instauration de l'état d'urgence sanitaire, la consommation de la télévision est en nette hausse au Maroc, relève le Ciaumed, Centre interprofessionnel d'audiométrie.

Une évidence? Oui, commente Mostafa Alaoui, directeur général du Ciaumed, qui fait état, chiffres à l'appui, de "niveaux d'audience jamais atteints pour certains programmes TV, malgré les contraintes imposées par l'état d'urgence sanitaire".

"Nous sommes face à une situation exceptionnelle, l'occasion idoine pour les producteurs de revoir leurs grilles", soutient M. Alaoui.

Entre les 30 mars et 1er avril, les Marocains ont passé 6h24 en moyenne par jour devant la télévision, contre 4h11 deux semaines auparavant.

Confinement oblige, la tendance haussière est observée depuis l'instauration de l'état d'urgence sanitaire au Maroc. En effet, la durée d’écoute par individu (moyenne du temps passé à regarder la télévision) a commencé à augmenté à partir de la semaine du 9-15 mars. 

Un engouement est observé pour les journaux télévisés -source d’information indispensable en ce temps de pandémie- qui ont vu leur part d'audience moyenne doubler (6,217 millions de téléspectateurs pour Al Aoula, contre 3,2 millions de téléspectateurs il y a deux semaines).

Même son de cloche du côté des trois journaux télévisés de 2M, dont l'audience a doublé durant cette période.

Sans surprise, 2M en tête des audiences

La chaîne 2M, qui s'accapare la plus grande part d’audience, avec 32,1% sur l'ensemble la journée, se démarque en cette période de crise.

Les chiffres sont éloquents. La durée d'écoute par individu de la chaine est passée de 3h59 le 11 mars dernier à 6h24 le 1er avril.

"Nous vivons une situation particulière, face à laquelle les citoyens se tournent plus que jamais vers les sources d'information fiables et de qualité. Une occasion pour rétablir le contrat de confiance. Face à cette responsabilité, la chaîne a misé sur la proximité", nous explique son directeur général, Salim Cheikh.

En effet, la chaîne nationale a adapté ses programmes à travers des éditions spécial coronavirus, ainsi que des capsules de sensibilisation dédiées.

"40 capsules quotidiennes institutionnelles et de différents créateurs de contenu, relatives au covid-19, ont été ajoutées à la programmation", détaille le DG de 2M.

Par ailleurs, l'émission "Questions sur coronavirus" diffusée à 21h15, a attiré, à elle seule, plus de 7 millions de téléspectateurs. Présentée par Salaheddine Ghomari en arabe dialectal, l'émission apporte des réponses aux questions des téléspectateurs, relatives au virus ainsi qu'aux mesures de soutien face à la crise. "Nous recevons entre 30.000 et 40.000 questions par jour, sur les différents canaux de la chaîne (réseaux sociaux, mails...)", précise Salim Cheikh.

Besoin d'évasion

Bien que l'intérêt pour l’information face à l’évolution de Covid-19 augmente, les programmes de divertissement ne perdent pas leur succès non plus.

Selon les chiffres du Ciaumed, le programme Lalla Laâroussa, par exemple, diffusé sur Al Aoula, a attiré, le 28 mars dernier, plus de 9 millions de téléspectateurs. Les feuilletons et séries de 2M ne sont pas en reste.

"Le besoin en divertissement augmente aussi en cette période de crise. Les gens ont besoin de s'évader,", souligne Salim Cheikh.

2M a rajouté une case "nostalgie" pour la rediffusion de séries et téléfilms à succès durant la journée ainsi que des cases pour enfants, en dehors des horaires de cours à distance, dispensés, rappelons le, par des chaînes de la SNRT et sur des plateformes électroniques.

La chaîne s'est également ouverte aux Marocains en créant des programmes adaptés qui font appel aux contributions des citoyens.

Sur le plan organisationnel, 2M a réduit la présence de son effectif au siège. "Des émissions sont désormais tournées à domicile, pour assurer la continuité, tout en respectant les mesures de précautions dictées par la pandémie", poursuit le DG de 2M.

Quid du Ramadan? "La chaîne est prête", affirme fièrement Salim Cheikh. Les émissions du mois sacré ont été finalisées avant l'instauration de l'état d'urgence. Quelques montages ainsi qu'un seul tournage sont actuellement en cours avec des mesures de précaution adaptées au niveau du studio. 

La SNRT à pied d'œuvre

Outre la mise en avant d'émissions et journaux d'information dédiés au coronavirus, la Société nationale de radiodiffusion et de télévision a adapté sa programmation pour inclure les cours d'apprentissage à distance.

Depuis le début de l'opération d'enseignement à distance, les chaînes Athaqafia, Tamazight, Laâyoune TV et Arriyadia ont ainsi commencé la diffusion des cours.

Par ailleurs, des éditions spéciales de JT consacrées aux développements liés au covid-19, ont été programmées sur la chaîne Al Aoula, tous les jours à 11h et 16h30. La chaîne diffuse également des capsules de sensibilisation liées aux règles générales d'hygiène, mesures de soutien à l'économie nationale... 

Depuis le 16 mars, l'audience de l'ensemble des chaînes de la SNRT a augmenté de 49%, pour atteindre 6 heures par jour, nous affirme la direction Marketing et programmation TV de la SNRT.

A lire aussi


Communication financière

Aluminium du Maroc : Communiqué de presse suivant la réunion du Conseil d’Administration, réuni le 29 Juin 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.