Après le platine, la Samir veut céder 400 tonnes de butane

Le syndic Abdelkbir Safadi va mettre en vente 400 tonnes de butane appartenant à la Samir. En novembre, il avait reçu l'autorisation de ceder le platine détenu par le raffineur. Le juge-commissaire doit statuer sur le déblocage de fonds pour des travaux de maintenance.

Abdelkbir Safadi, syndic chargé de la liquidation de la Samir va céder 400 tonnes de gaz butane appartenant au raffineur. Il en a reçu l’autorisation en vertu d’une ordonnance du juge-commissaire, rendue ce lundi 24 décembre.

La raison de la vente n’a pas été mentionnée. Dans une ordonnance similaire datée du 12 novembre, le syndic avait été chargé de vendre le platine détenu par la Samir, de recouvrer son prix et de le déposer sur le compte de l’entreprise ouvert auprès d’Attijariwafa bank.

Début décembre, M. Safadi avait initié une demande pour débloquer un budget permettant d’entamer des travaux de maintenance des installations du raffineur. La juge-commissaire n’a pas encore statué sur cette requête. Une audience est prévue le 31 décembre.

La Samir est à l’arrêt depuis août 2015, soit quelques mois avant sa mise en liquidation, survenue le 21 mars 2016.

Pendant ce temps, la cession de l’unique raffinerie marocaine est dans l’impasse. Aucun candidat au rachat n’a fourni une offre assortie de garanties, comme l’exige le juge-commissaire.

A l’issue d’une réunion tenue ce lundi avec le syndic et les contrôleurs, le magistrat a décidé de renvoyer au 7 janvier 2019 l’audience dédiée à l’examen des offres.  

Quoi de neuf ?
Rendez-vous Partenaires
Après le platine, la Samir veut céder 400 tonnes de butane

Le syndic Abdelkbir Safadi va mettre en vente 400 tonnes de butane appartenant à la Samir. En novembre, il avait reçu l'autorisation de ceder le platine détenu par le raffineur. Le juge-commissaire doit statuer sur le déblocage de fonds pour des travaux de maintenance. 

Abdelkbir Safadi, syndic chargé de la liquidation de la Samir va céder 400 tonnes de gaz butane appartenant au raffineur. Il en a reçu l’autorisation en vertu d’une ordonnance du juge-commissaire, rendue ce lundi 24 décembre.

La raison de la vente n’a pas été mentionnée. Dans une ordonnance similaire datée du 12 novembre, le syndic avait été chargé de vendre le platine détenu par la Samir, de recouvrer son prix et de le déposer sur le compte de l’entreprise ouvert auprès d’Attijariwafa bank.

Début décembre, M. Safadi avait initié une demande pour débloquer un budget permettant d’entamer des travaux de maintenance des installations du raffineur. La juge-commissaire n’a pas encore statué sur cette requête. Une audience est prévue le 31 décembre.

La Samir est à l’arrêt depuis août 2015, soit quelques mois avant sa mise en liquidation, survenue le 21 mars 2016.

Pendant ce temps, la cession de l’unique raffinerie marocaine est dans l’impasse. Aucun candidat au rachat n’a fourni une offre assortie de garanties, comme l’exige le juge-commissaire.

A l’issue d’une réunion tenue ce lundi avec le syndic et les contrôleurs, le magistrat a décidé de renvoyer au 7 janvier 2019 l’audience dédiée à l’examen des offres.  

Quoi de neuf ?

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.