Walid Regragui : “Nous allons maintenir les mêmes intentions que celles contre la Zambie”

Avant d’affronter la République du Congo, mardi 11 juin à Agadir (20h), lors des éliminatoires de la Coupe du monde 2026, Walid Regragui s’est montré rassurant en conférence de presse d’avant-match. Pour le sélectionneur national, la prestation défensive de ses hommes face à la Zambie n’a pas été aussi mauvaise qu’on pourrait le croire.

Walid Regragui : “Nous allons maintenir les mêmes intentions que celles contre la Zambie”

Le 10 juin 2024 à 20h12

Modifié 11 juin 2024 à 13h43

Avant d’affronter la République du Congo, mardi 11 juin à Agadir (20h), lors des éliminatoires de la Coupe du monde 2026, Walid Regragui s’est montré rassurant en conférence de presse d’avant-match. Pour le sélectionneur national, la prestation défensive de ses hommes face à la Zambie n’a pas été aussi mauvaise qu’on pourrait le croire.

Programmée pour ce mardi 11 juin à Agadir (20h), l’affiche entre le Maroc et la République du Congo revêt des enjeux divers. Comptant pour la 4e journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2026, cette rencontre doit non seulement permettre à l’équipe nationale de consolider sa position de leader du groupe E, mais aussi de dissiper les doutes qui entourent ses récentes prestations, notamment dans les deux surfaces de réparation.

En conférence de presse d’avant-match, ce lundi 10 juin, Walid Regragui s’est montré serein, malgré une fébrilité défensive apparente face à la Zambie. "Défensivement, je pense que nous n’avons pas trop souffert. Excepté la réduction du score due à une mésentente et une occasion de la tête en fin de match à cause d’une erreur de marquage," a précisé le sélectionneur national, tout en prévenant ses joueurs contre tout relâchement au moment d’affronter la République du Congo.

"Nous allons respecter notre prochain adversaire. Même s’ils ont eu des problèmes récemment, ils n’en restent pas moins dangereux. Il faut que les joueurs gardent leur sérieux, surtout que c’est le dernier match avant les vacances", a-t-il précisé. Et d’autant plus que les conditions de cette rencontre seront favorables à ses hommes.

Initialement, l’équipe nationale devait jouer cette rencontre à l’extérieur. "On aurait dû faire 7 ou 8 heures d’avion pour nous rendre à Kinshasa et disputer le match sur un terrain synthétique. Nous sommes donc dans des conditions idéales", a affirmé M. Regragui, qui compte assurer une continuité en termes de stratégie offensive pour s’imposer face à son prochain adversaire.

"Nous allons maintenir les mêmes intentions que celles adoptées contre la Zambie", a souligné le technicien marocain. "Nous sommes conscients du fait qu’il y aura une Coupe d’Afrique des Nations qui se déroulera au Maroc, avec des équipes qui seront prêtes à nous contrer efficacement. C’est pourquoi nous avons axé notre travail sur le pressing et le contre-pressing afin de perturber les sorties de balle de nos adversaires."

Un pressing haut est essentiel pour permettre au Onze national d’obtenir davantage de phases de possession, afin de tirer parti des caractéristiques des attaquants, dont Elies Benseghir, qui apporte un équilibre recherché, rappelant l’époque où Sofian Boufal tourmentait les défenses adverses.

"Elies est un joueur talentueux qui a fait le choix du cœur en rejoignant l’équipe du Maroc. Grâce à son entente avec Yahya Attiat Allah, il nous offre de nombreuses possibilités sur le flanc gauche de notre attaque, ajoutant ainsi plus de diversité à nos offensives. Nous serons ainsi moins prévisibles pour nos adversaires", a expliqué Walid Regragui, n’hésitant pas à aborder la polémique suscitée par le comportement de Youssef En-Neysiri et Hakim Ziyech.

Les deux coéquipiers ont manifesté leur mécontentement au moment de céder leur place face à la Zambie. Un épisode qui ne semble pas émouvoir outre mesure le sélectionneur. "On ne peut pas contrôler la frustration des joueurs. Ce n’est pas une bonne image, mais ils l’ont acceptée. En tant que sélectionneur, je considère que c’est un incident mineur qui a été réglé dès le soir même de la rencontre avec Youssef En-Neysiri et Hakim Ziyech", a-t-il éludé.

Cependant, en ce qui concerne un éventuel désamour entre les supporters et les Lions de l’Atlas, le sélectionneur national a catégoriquement rejeté cette idée. "Je pense que les supporters ont une confiance totale en l’équipe nationale. Preuve en est, lorsque nous menions deux zéros, ils ont quitté les gradins pour éviter les embouteillages dus aux travaux, tout en étant convaincus que nous allions remporter les trois points", a-t-il conclu.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

Wafa Gestion: Communication FCP “AZ TAWFIR” Rapport du commissaire Aux Comptes Période du 1er Octobre 2023 au 31 Mars 2024

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.