L’Algérie sollicite l’aide des États-Unis contre les feux de forêt

Après avoir plusieurs fois refusé l’aide du Maroc pour faire face aux feux de forêt, allant parfois jusqu’à l’accuser d’en être à l'origine, l’Algérie a décidé de solliciter l’aide des États-Unis pour faire face à ces désastres naturels de plus en plus fréquents et d’une ampleur impressionnante.

Photo AFP

L’Algérie sollicite l’aide des États-Unis contre les feux de forêt

Le 24 mai 2024 à 15h53

Modifié 24 mai 2024 à 16h08

Après avoir plusieurs fois refusé l’aide du Maroc pour faire face aux feux de forêt, allant parfois jusqu’à l’accuser d’en être à l'origine, l’Algérie a décidé de solliciter l’aide des États-Unis pour faire face à ces désastres naturels de plus en plus fréquents et d’une ampleur impressionnante.

Le Congrès américain a en effet approuvé en avril dernier une petite aide financière de 450.000 dollars au profit de l’Algérie. "Ces fonds soutiendront des programmes qui aideront le gouvernement algérien dans deux domaines principaux : la planification et la préparation à la résilience face aux catastrophes, et la réduction des émissions de méthane", peut-on lire dans un rapport publié par le Congrès et consulté par nos soins.

En matière de planification et de préparation à la résilience face aux catastrophes, ce financement poursuivra les efforts visant "à aider l’Algérie à mieux répondre aux incendies annuels de plus en plus fréquents en améliorant l’efficacité et l’efficience des interventions, tout en contribuant à une meilleure gouvernance locale et nationale en matière de gestion des urgences", poursuit la même source.

Concernant la réduction des émissions de méthane, ce financement fournira une assistance technique et des démonstrations d’activités visant à "réduire les émissions de méthane et le torchage de gaz", conclut-on.

Le dispositif marocain pour lutter contre les feux de forêt

Au Maroc, l’Agence nationale des eaux et forêts (ANEF) alloue un budget de 153 millions de DH au titre de l’année 2024 pour la prévention et la lutte contre les incendies de forêt.

Ce budget permettra de financer plusieurs actions préventives et opérationnelles, incluant l’entretien des tranchées pare-feu, l’aménagement de points d’eau, l’ouverture et la réhabilitation des pistes forestières, la sylviculture préventive, l’entretien des postes vigies, la mobilisation des guetteurs d’incendies, ainsi que l’entretien et l’achat de véhicules de première intervention.

"Cette année, nous allons travailler avec sept Canadair que nous avons mobilisés pour lutter contre les incendies. Nous mobiliserons également des véhicules de première intervention qui jouent également un rôle important, en plus de guetteurs qui sont d’une grande utilité pour les alertes. Sans oublier de mentionner l’intervention du ministère de l’Equipement pour ce qui est du débroussaillement des routes et celle des Forces auxiliaires qui se préparent à leur tour pour cette campagne... Notre dispositif s’améliore d’année en année", a expliqué le directeur général de l'ANEF, Abderrahim Houmy, à Médias24, en marge de la réunion récemment tenue au siège de l’ANEF.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

Wafa Gestion: COMMUNIQUE DE PRESSE

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.