Casablanca. Ce que l'on sait de l'effondrement d'un immeuble à El Hank

Un immeuble de cinq étages, situé au boulevard d'El Hank dans l’arrondissement urbain Moulay Youssef, s’est effondré le jeudi 23 mai sans faire de victimes. Grâce à une intervention rapide des autorités, une tragédie a été évitée de justesse. Premiers éléments d'information et quelques explications d'expert.

Ph. Médias24

Casablanca. Ce que l'on sait de l'effondrement d'un immeuble à El Hank

Le 24 mai 2024 à 18h50

Modifié 24 mai 2024 à 19h05

Un immeuble de cinq étages, situé au boulevard d'El Hank dans l’arrondissement urbain Moulay Youssef, s’est effondré le jeudi 23 mai sans faire de victimes. Grâce à une intervention rapide des autorités, une tragédie a été évitée de justesse. Premiers éléments d'information et quelques explications d'expert.

"Les autorités avaient été averties plus tôt dans la journée de l'existence de fissures au niveau d'une poutre. Après une inspection minutieuse effectuée seulement une heure avant l'effondrement, les autorités ont immédiatement décidé d'évacuer l'immeuble concerné, ainsi que les bâtiments et les cafés adjacents", a déclaré à Médias24 Jawad Rassam, vice-président du conseil de l'arrondissement de Sidi Belyout.

Les travaux de déblaiement des décombres se sont poursuivis jusqu'à trois heures du matin. Les débris de l'immeuble, qui abritait neuf familles, ont ensuite été transférés dans un emplacement sécurisé pour permettre aux habitants d'y récupérer leurs affaires personnelles.

En ce qui concerne la cause de cet effondrement, des témoignages suggèrent qu'un individu aurait clandestinement et sans autorisation préalable effectué des travaux dans un magasin situé au rez-de-chaussée de l'immeuble et aurait accidentellement endommagé une poutre.

Cependant, "aucune information ne peut être confirmée à ce stade", nous a précisé Jawad Rassam. "Le Laboratoire public d'essais et d'études (LPEE) réalisera une expertise pour déterminer la véritable cause de l'effondrement".

Le vice-président de l'arrondissement a exprimé sa surprise face à cet incident. "L'immeuble n'était ni ancien ni sur le point de s'effondrer", a-t-il déclaré. "Son effondrement a surpris tout le monde, d'autant plus qu'il est situé dans une zone très fréquentée".

"Une rencontre est prévue ce vendredi 24 mai entre les habitants de l'immeuble et la présidente de l'arrondissement Sidi Belyout pour discuter des solutions envisageables ", a-t-il conclu.

Les services de la police judiciaire ont entamé des investigations, sous la supervision du parquet compétent, pour élucider les circonstances entourant cet incident, ont annoncé les autorités locales.

L'immeuble peut sembler en bon état, mais...

Contacté par Médias24, Mohamed Hakim Belkadi, architecte des écosystèmes urbains prédictifs et des milieux interconnectés, et expert judiciaire, nous éclaire sur les divers facteurs pouvant mener à l'effondrement soudain d'un immeuble, même lorsque celui-ci semble en bon état.

"Un immeuble peut sembler en bon état tout en cachant certaines vulnérabilités", souligne notre interlocuteur. "On retrouve en premier lieu les problèmes structurels cachés comme des défauts dans la conception, la construction ou les matériaux utilisés. Ces défauts ne sont pas toujours visibles immédiatement, ce qui les rend d'autant plus dangereux".

Et de détailler, "les erreurs de calcul structurel et les défauts dans la conception peuvent conduire à une sous-estimation des charges ou à une mauvaise conception des éléments porteurs. L'utilisation de matériaux inadaptés, qui ne répondent pas aux spécifications techniques nécessaires, peut également être un facteur déterminant".

En ce qui concerne les problèmes de construction, l'architecte évoque "les mauvaises exécutions telles que des soudures mal réalisées, du béton mal vibré ou un ferraillage incorrect peuvent affaiblir la structure. De même, l'emploi de matériaux qui ne respectent pas les standards de qualité peut compromettre l'intégrité de l'ouvrage".

Les conditions géotechniques jouent également un rôle important, selon lui. "L'instabilité du sol, comme les glissements, les affaissements ou les tassements différentiels, ainsi que les variations du niveau de la nappe phréatique peuvent déstabiliser les fondations", note Mohamed Hakim Belkadi. "Les changements dans les conditions du sol, notamment dus à des excavations à proximité, peuvent modifier les caractéristiques du sol et affecter la stabilité des fondations".

Il aborde ensuite la question de la détérioration progressive. "La corrosion, les infiltrations d'eau et autres formes de dégradation peuvent affaiblir lentement mais sûrement la structure du bâtiment", précise-t-il. Ces éléments, souvent invisibles, peuvent causer des dommages significatifs au fil du temps.

L'intervention de tiers est un autre facteur crucial. "L'ajout de nouvelles charges non prévues, comme des équipements lourds ou des surcharges aux étages, peut compromettre la stabilité de l'immeuble".

L'expert juridique mentionne bien entendu les événements imprévus comme les tremblements de terre, mais insiste surtout sur l'erreur humaine. "Une mauvaise maintenance, des modifications structurelles non conformes et la négligence des inspections de sécurité sont autant de facteurs pouvant mener à une catastrophe".

Il mentionne également les changements environnementaux. "Les conditions météorologiques extrêmes, telles que les tempêtes et les inondations, ainsi que les travaux de construction adjacents, peuvent induire des vibrations ou des impacts qui affectent l'immeuble existant".

Enfin, notre interlocuteur évoque le vieillissement naturel des matériaux. "L'usure du temps réduit la résistance des matériaux comme le béton et l'acier, diminuant leur capacité à supporter des charges", explique-t-il. "De plus, l'exposition à des conditions environnementales sévères, comme l'humidité et la pollution, accélère la détérioration des matériaux".

Comment savoir si un immeuble menace de s'effondrer ?

Pour évaluer si un immeuble menace de s'effondrer, plusieurs tests essentiels doivent être effectués. "Une inspection visuelle permet d'observer les signes visibles de détérioration tels que les fissures, les déformations, la corrosion des armatures métalliques et le pourrissement des matériaux," nous indique Mohamed Hakim Belkadi.

Des tests destructifs et non destructifs, comme l'utilisation de techniques telles que l'ultrason, le scléromètre et les carottages, permettent d'évaluer la qualité et la résistance des matériaux. "De plus, des analyses chimiques peuvent détecter des réactions indésirables comme la réaction alcalis-granulats (RAG) ou la corrosion accélérée des armatures," ajoute-t-il.

L'analyse des fondations est également cruciale. Elle inclut des études géotechniques et une analyse du sol pour évaluer sa capacité portante et sa stabilité. "Cela peut comprendre des sondages et des essais de pénétration," précise l'architecte et expert judiciaire.

Il est également important d'inspecter les fondations pour détecter des signes de tassement, des fissures, des infiltrations d'eau ou des déformations.

"La modélisation et la simulation jouent un rôle clé dans l'évaluation des risques," poursuit-t-il. L'utilisation de logiciels de calcul permet de simuler le comportement des fondations sous diverses conditions de charge et d'environnement. Un audit des charges structurelles, permanentes et variables, ainsi que l'évaluation des charges statiques et dynamiques sont nécessaires.

Enfin, l'historique de maintenance est un facteur déterminant. "En cas de copropriété, il est nécessaire de réviser les rapports de maintenance, d'examiner les dossiers d'inspection, les travaux de réparation et les recommandations non suivies," souligne-t-il. Les échanges avec les équipes de maintenance permettent de comprendre les pratiques et les problèmes rencontrés. Il est également essentiel de vérifier la qualité et l'efficacité des réparations passées pour s'assurer qu'elles ont été réalisées selon les normes.

Comment sont partagées les responsabilités ?

Selon Mohamed Hakim Belkadi, "la responsabilité en cas d'effondrement d'un immeuble peut être attribuée à plusieurs parties prenantes du projet de construction." Les causes et les responsabilités sont souvent multiples et complexes, impliquant divers acteurs du projet.

Dans certains cas, la responsabilité peut être partagée entre plusieurs intervenants. "Une enquête ou un audit technique approfondi est nécessaire pour déterminer les causes exactes et attribuer les responsabilités de manière précise", poursuit l'architecte et expert judiciaire.

Le promoteur immobilier peut être tenu pour responsable si une faute ou une négligence de sa part est prouvée, comme le choix d'un professionnel non qualifié ou le non-respect des normes réglementaires. "Une mauvaise sélection des partenaires peut en effet compromettre la sécurité de la construction", explique-t-il.

L'architecte joue un rôle crucial. En cas d'erreur de conception, de défaut de supervision ou de négligence professionnelle ayant conduit à des vices de construction, sa responsabilité peut être engagée. "L'architecte a une obligation de résultat en tant que garant de la qualité et de la sécurité des plans", ajoute notre interlocuteur.

Les entreprises de construction sont également concernées. Une mauvaise exécution des travaux, l'utilisation de matériaux de mauvaise qualité ou le non-respect des plans et normes peuvent affaiblir la structure et mener à un effondrement. "La qualité de l'exécution est primordiale pour assurer la durabilité et la sécurité de l'immeuble", souligne-t-il.

Le bureau d'études et de contrôle a aussi sa part de responsabilité. En cas de manquement dans les études et les contrôles, des défauts de construction peuvent apparaître, compromettant ainsi la stabilité de l'immeuble. "Leur rôle est de s'assurer que toutes les étapes du projet respectent les standards requis".

L'administration a également un rôle dans la régulation et la surveillance des constructions immobilières. "Sa responsabilité peut être engagée à plusieurs niveaux, notamment dans l'urbanisme, la délivrance des permis de construire, le contrôle et l'inspection, la réglementation des normes de construction, la gestion des risques et la sécurité publique", conclut-il.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Zine El Abidine Charafeddine : “Le capital culturel local de Dakhla est immensément riche et nous voulons le montrer et le partager avec tous”(2/2)

Tout le monde connaît aujourd'hui les atouts balnéaires de Dakhla, la perle du Sud. Beaucoup moins soupçonnent son potentiel pour devenir une destination culturelle de premier choix. Dans cette deuxième et dernière partie de notre échange, Zine El Abidine Charafeddine, président de l’Association pour l’animation culturelle et artistique dans les provinces du Sud, évoque les ambitions et les perspectives de développement de Dakhla dans les domaines culturel et touristique.

Laâyoune. L'exception naturelle en trois lieux mémorables (2/2)

Tourisme culturel, patrimonial, historique ou encore, pour les plus experts, archéologique, la province de Laâyoune se prête aussi au tourisme naturaliste. Dans cette immensité désertique aride, l’humidité à certains endroits, le tracé atypique de certains oueds et toutes les retenues d’eau qui parsèment ce territoire ont forgé des paysages où se mêlent le bleu de l’eau et le rouge du sable. Trois lieux en particulier illustrent cette exception naturelle (Suite et fin).

Communication financière

REIM Partners: Publication de la valeur liquidative exceptionnelle de l’OPCI « SYHATI IMMO SPI » au 17 mai 2024

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.