“African Lion 2024” : exercice de lutte contre les armes de destruction massive au port militaire d’Agadir

Dans le cadre de la coopération militaire maroco-américaine en matière de gestion des catastrophes, un exercice de lutte contre les armes de destruction massive s’est déroulé le jeudi 23 mai au port militaire d'Agadir.

“African Lion 2024” : exercice de lutte contre les armes de destruction massive au port militaire d’Agadir

Le 23 mai 2024 à 17h00

Modifié 23 mai 2024 à 17h22

Dans le cadre de la coopération militaire maroco-américaine en matière de gestion des catastrophes, un exercice de lutte contre les armes de destruction massive s’est déroulé le jeudi 23 mai au port militaire d'Agadir.

Cette opération s’inscrit dans le cadre de l’exercice combiné maroco-américain "African Lion 2024" qui se tient du 20 au 31 mai.

Axé principalement sur la conduite des opérations de reconnaissance, de neutralisation des armes de destruction massive improvisées, des engins de dispersion radiologique et de décontamination NRBC, l'exercice de lutte contre les armes de destruction massive vise à rehausser davantage les capacités opérationnelles et tactiques des compagnies NRBC et NEDEX de l'Unité de secours et de sauvetage des FAR pour faire face à une situation de crise présentant des risques radiologiques, chimiques et explosifs.

Le thème de l'exercice de lutte contre les armes de destruction massive, axé sur un scénario interconnecté très proche de la réalité, permettra aux compagnies NRBC et NEDEX de l'Unité de secours et de sauvetage des FAR d'intervenir pour gérer un incident impliquant des agents chimiques, radiologiques et explosifs.

Lors de cet exercice qui s’est déroulé en présence notamment du général de division Mohammed Benlouali, chef d’état-major de la zone Sud, et du général de brigade Daniel Cederman, commandant général adjoint-réserve de la Force opérationnelle sud-européenne de l'armée américaine-Afrique (SETAF-Africa), l’équipe de neutralisation et destruction des engins explosifs de l’USS des FAR a effectué une reconnaissance préliminaire à l’aide des robots et des équipements sophistiqués pour localiser l’engin explosif improvisé en toute sécurité et avec précision.

Le technicien spécialisé (EOD) est ensuite intervenu afin de neutraliser cet engin, avant de procéder aux opérations de décontamination, de triage, de prise en charge médicale, ainsi que d’évacuation aérienne et terrestre des victimes pour recevoir les soins nécessaires.

Le lancement officiel de l’exercice "African Lion 2024" s’est déroulé le lundi 20 avril lors d’une cérémonie organisée au siège de l’état-major de la zone Sud à Agadir, en présence des représentants des pays participants.

Environ 7.000 éléments des forces armées provenant d’une vingtaine de pays, en plus de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN), prennent part, aux côtés des FAR et des Forces armées américaines, à ces manœuvres militaires d’envergure.

(Avec MAP)

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Zine El Abidine Charafeddine : “Le capital culturel local de Dakhla est immensément riche et nous voulons le montrer et le partager avec tous”(2/2)

Tout le monde connaît aujourd'hui les atouts balnéaires de Dakhla, la perle du Sud. Beaucoup moins soupçonnent son potentiel pour devenir une destination culturelle de premier choix. Dans cette deuxième et dernière partie de notre échange, Zine El Abidine Charafeddine, président de l’Association pour l’animation culturelle et artistique dans les provinces du Sud, évoque les ambitions et les perspectives de développement de Dakhla dans les domaines culturel et touristique.

Laâyoune. L'exception naturelle en trois lieux mémorables (2/2)

Tourisme culturel, patrimonial, historique ou encore, pour les plus experts, archéologique, la province de Laâyoune se prête aussi au tourisme naturaliste. Dans cette immensité désertique aride, l’humidité à certains endroits, le tracé atypique de certains oueds et toutes les retenues d’eau qui parsèment ce territoire ont forgé des paysages où se mêlent le bleu de l’eau et le rouge du sable. Trois lieux en particulier illustrent cette exception naturelle (Suite et fin).

Communication financière

AFRIC INDUSTRIES: Indicateurs trimestriels au 31 Mars 2024

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.