Dialogue social : démarrage ce vendredi des réunions des commissions thématiques avec la CDT

Les commissions thématiques dans le cadre du dialogue social, qui ont démarré la semaine dernière avec l'UMT, se poursuivent à partir de ce vendredi 19 avril avec la CDT. Voici les attentes de ce syndicat.

Dialogue social : démarrage ce vendredi des réunions des commissions thématiques avec la CDT

Le 19 avril 2024 à 18h16

Modifié 19 avril 2024 à 19h26

Les commissions thématiques dans le cadre du dialogue social, qui ont démarré la semaine dernière avec l'UMT, se poursuivent à partir de ce vendredi 19 avril avec la CDT. Voici les attentes de ce syndicat.

Différents dossiers devraient être examinés durant ces commissions, dont les principaux sont l’amélioration des revenus et la réforme des retraites. Contactée par Médias24, une source de la CDT nous dévoile les attentes du syndicat sur ces deux points.

Démarrage des commissions thématiques avec la CDT ce vendredi

La première réunion de prise de contact et d’organisation a été tenue entre la CDT et le gouvernement le lundi 15 avril en présence des ministres concernés.

Selon nos informations, les rencontres des commissions thématiques ont démarré ce vendredi matin sur tout ce qui est législatif, notamment sur la loi sur la grève. Une autre, qui était prévue ce vendredi après-midi, a été reportée à samedi.

"Le gouvernement ne nous a pas encore dévoilé ses propositions sur les différents dossiers à examiner", fait savoir notre source à la CDT, "notamment en ce qui concerne la réforme des retraites et l’amélioration des revenus".

"Pour ce qui est de l’amélioration des revenus, durant le premier round de dialogue social, le gouvernement n’évoquait que deux entrées tandis que la CDT insiste, elle, sur les trois entrées enregistrées dans l’accord du 30 avril 2022", rappelle notre interlocuteur.

"Pour la CDT, l’amélioration des revenus doit donc absolument passer par trois entrées"

"Le gouvernement parle de l’augmentation des salaires du public et du privé ainsi que de la révision de l’IR. Sur le dernier point, il envisage de faire la distinction entre les revenus et les salaires, en mettant en place des grilles différentes."

"Bien entendu, la CDT insiste également sur le nouveau grade pour les fonctionnaires parce qu’il figure dans les accords précédents avec le gouvernement, notamment celui du 30 avril. Nous ambitionnons donc d’appliquer tout ce qui est écrit sur cet accord", insiste-t-il. "C’est aussi parce que plusieurs fonctionnaires restent bloqués dans leur carrière pendant une dizaine d’années, voire plus, sans aucune motivation pour leur fin de carrière."

"Ce volet d’amélioration des revenus devait être discuté en septembre 2022, mais à l’époque, le ministre délégué chargé du Budget avait refusé de parler de l’augmentation des salaires. Il n’avait évoqué que la révision de l’IR. Il y a ensuite eu une action unilatérale du gouvernement, qui avait fait passer les dispositions de la loi des Finances."

"Dans l’IR, tel qu’il est présenté actuellement, il n’y a pas de justice sociale ni fiscale", estime notre source. "Ce point doit donc être revu de manière profonde, d’autant que ce sont les travailleurs qui paient plus de 70% de l’impôt sur le revenu."

"Pour la CDT, l’amélioration des revenus doit donc absolument passer par ces trois entrées. C’est une condition sine qua non pour l’amélioration du niveau de vie de la population."

"Le dossier de la réforme des retraites doit prendre le temps nécessaire"

"En ce qui concerne la réforme des retraites, la commission qui était chargée de l’examiner suite au premier round de dialogue social avait été arrêtée sur décision du gouvernement. Depuis, nous n’avons pas reçu de propositions concrètes du gouvernement, qui veut à présent accélérer ce dossier, ce que l’on refuse en tant que CDT", nous confie notre interlocuteur.

"Pour nous, c’est un projet sociétal qui doit prendre le temps nécessaire à sa discussion, faire le diagnostic sur la base des données récentes et réfléchir à des sorties possibles qui ne touchent pas les intérêts, ni les acquis des gens. L’inflation actuelle doit être prise en considération."

"Nous attendons donc que le gouvernement nous fasse ses propositions sur les différents dossiers pour pouvoir émettre nos remarques par la suite", conclut-il.

Notons qu’en ce qui concerne l’UGTM, au moment de la rédaction de cet article, nous n’avions pas pu joindre ses représentants. Notons également que le gouvernement ambitionne de parvenir à un accord le 30 avril prochain.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

Jaida: AVIS DE CONVOCATION DES ACTIONNAIRES A L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE MIXTE LE 25 JUIN 2024 À 10H00

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.