Nouvelle tentative de manipulation du polisario en utilisant l'Irlande

Le chef du polisario a annoncé par sa propagande comme étant en visite officielle en Irlande. L'ambassade de ce pays à Rabat a publié un démenti sans équivoque.

Nouvelle tentative de manipulation du polisario en utilisant l'Irlande

Le 18 février 2024 à 16h21

Modifié 19 février 2024 à 6h48

Le chef du polisario a annoncé par sa propagande comme étant en visite officielle en Irlande. L'ambassade de ce pays à Rabat a publié un démenti sans équivoque.

Face à la manipulation grossière tentée par le chef de la milice séparatiste du polisario, Brahim Ghali, qui fanfaronne avec une soi-disant visite à Dublin, les autorités irlandaises ont mis à nu le mensonge du "polisario". Par une déclaration claire et sans ambiguïté, diffusée par son ambassade à Rabat, l’Irlande met fin à cette tentative de manipulation.

La présence en Irlande du chef de la milice séparatiste du polisario était de nature "privée", et non pas "officielle" comme le prétend la propagande séparatiste. La Déclaration officielle de l’Irlande affirme : "La visite des représentants du Front Polisario en Irlande la semaine dernière était une visite privée". Elle est organisée par une micro association pro-polisario active en Irlande. Le gouvernement irlandais n’est, en aucune manière impliqué ou responsable de cette activité, qu’il n’a d’ailleurs pas autorisée.

Les séparatistes n’ont d'ailleurs été reçus par aucun membre du gouvernement irlandais. La Déclaration officielle de l’Irlande, telle que diffusée par son Ambassade, le dit : la visite des séparatistes "n’était pas basée sur une invitation officielle". Malgré leurs demandes insistantes et l’appui de leurs relais, les séparatistes n’ont eu aucun entretien – ni officiel ni officieux – avec le Premier ministre irlandais Leo Varadkar ou ses services, ni avec le Ministre des Affaires étrangères Micheal Martin.

Les agents de la milice séparatiste n’ont pas été reçus par le pouvoir législatif irlandais, non plus. Les Présidents des deux Chambres, ainsi que le Président de la Commission mixte des Affaires étrangères, ont refusé de les recevoir. Seuls certains parlementaires sympathisants et relais du groupe séparatiste les ont été reçus, à titre personnel – et non pas au nom du Parlement.

La position de l’Irlande sur la question du Sahara marocain est non seulement inchangée, mais elle a été clarifiée et réaffirmée. La Déclaration officielle de l’Irlande, diffusée par l’Ambassade irlandaise, rappelle que "L’Irlande ne reconnait pas" la pseudo "rasd".

L'Irlande, qui ne reconnaît pas et n’a jamais reconnu la pseudo "rasd", maintient une posture constructive. Cette position, telle que définie par le Gouvernement irlandais, est réaffirmée dans la déclaration officielle irlandaise : « la position de longue date de l'Irlande sur le Sahara Occidental est un soutien total au processus mené par les Nations Unies et aux efforts du Secrétaire Général pour parvenir à un règlement politique définitif et mutuellement acceptable sur cette question".

 

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

COSUMAR: COMMUNIQUÉ DE PRESSE POST ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE TENUE EN DATE DU 06 JUIN 2024

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.