Crédits immobiliers : en avril, les écarts se creusent jusqu’à 25 pts sur 25 ans entre les banques (Afdal)

La moyenne des taux immobiliers reste stable en avril, mais entre les banques les écarts se creusent. Ils devraient se resserrer dans un futur proche du fait de la hausse des taux attendue en mai et juin. Contracter un crédit immobilier deviendra encore plus compliqué. Voici quelques pistes pour mieux négocier son taux.

Crédits immobiliers : en avril, les écarts se creusent jusqu’à 25 pts sur 25 ans entre les banques (Afdal)

Le 10 mai 2023 à 17h03

Modifié 21 septembre 2023 à 16h33

La moyenne des taux immobiliers reste stable en avril, mais entre les banques les écarts se creusent. Ils devraient se resserrer dans un futur proche du fait de la hausse des taux attendue en mai et juin. Contracter un crédit immobilier deviendra encore plus compliqué. Voici quelques pistes pour mieux négocier son taux.

Le comparateur en ligne de taux pour les crédits immobiliers au Maroc, Afdal, a dressé les évolutions de ces derniers au mois d’avril. Selon le baromètre d’Afdal.ma, après mars, les taux immobiliers ressortent de nouveau stables en avril à 4,57% en moyenne.

Le comparateur explique que "les taux sur une durée de 15 ans se fixent à 4,50% en moyenne et à 4,75% sur plus de 25 ans. Cette vue générale masque cependant certaines opportunités. Il existe des écarts de taux sensibles entre certaines banques. Ils peuvent aller jusqu’à 25 points sur plus de 25 ans pour un prêt de plus d’1 million de DH". Mais cet écart pourrait se resserrer au cours des prochains mois.

"Selon les échos du marché, de nouvelles hausses de taux sont attendues vers la fin du mois de mai ou en juin. Cette orientation des taux va renforcer la pression sur le marché du crédit immobilier et diminuer la capacité d’emprunt des ménages", note Afdal.

In fine, les banques sont de plus en plus regardantes sur des critères de risques. Elles scrutent particulièrement les revenus, l’apport personnel, l’épargne, la gestion des comptes bancaires…

Si les revenus demeurent un critère de poids, Afdal livre quelques recommandations pour améliorer ses chances d’obtenir un crédit immobilier. "Augmenter son apport personnel est une des pistes à considérer pour négocier un meilleur taux. En effet, l’apport personnel permet de financer les frais annexes au crédit, tels que les frais de garantie, les frais de notaire, les frais de dossier, etc. Disposer d’un apport élevé permet de négocier à la baisse le taux immobilier", note la société. 

Et de poursuivre : "Avoir de l’épargne est également un critère important pour négocier un bon taux. En effet, si vous mettez régulièrement de l’argent de côté et que vous avez un comportement de gestionnaire exemplaire, vous pourrez négocier votre taux immobilier. En revanche, si vous êtes régulièrement à découvert, la banque peut se montrer réticente."

marketplace immobilière Yakeey

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

Akdital: VISA DE L’AMMC SUR LE PROSPECTUS D’AKDITAL RELATIF A L’AUGMENTATION DU CAPITAL SOCIAL RESERVEE AU PUBLIC

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.