L’ONDA accélère les grands projets d’extension de ses aéroports, face à la reprise du trafic aérien

Un an après la réouverture des frontières aériennes, la reprise du trafic passagers a été telle que l’ONDA a ressorti plusieurs grands projets d’extension aéroportuaire, mis en veilleuse avec la crise Covid. Objectif : renforcer la capacité d’accueil du Maroc qui devrait passer de 40 à 60 millions de voyageurs à l’horizon 2025.

L’ONDA accélère les grands projets d’extension de ses aéroports, face à la reprise du trafic aérien

Le 28 février 2023 à 17h50

Modifié 28 février 2023 à 18h33

Un an après la réouverture des frontières aériennes, la reprise du trafic passagers a été telle que l’ONDA a ressorti plusieurs grands projets d’extension aéroportuaire, mis en veilleuse avec la crise Covid. Objectif : renforcer la capacité d’accueil du Maroc qui devrait passer de 40 à 60 millions de voyageurs à l’horizon 2025.

D’une capacité d’accueil de 40 millions de passagers, les 18 aéroports internationaux du Maroc ont connu depuis février 2022 une telle affluence en termes de visiteurs étrangers que l’ONDA n’a eu d’autre choix que d’accélérer les travaux d’extension aéroportuaires qui avaient été programmés avant l'arrivée de la crise sanitaire en mars 2020.

Une zone d’arrivée commune pour les terminaux 1 et 2 de l’aéroport Mohammed V

Débutée en janvier 2019 avec l’entrée en service du nouveau terminal 1 de l’aéroport de Casablanca, cette politique des grands travaux avait permis de faire passer la capacité d’accueil de la capitale économique à 14 millions de visiteurs, soit 40% du trafic national, contre 7 millions auparavant, portant à 40 millions la capacité totale de traitement de l'office.

Une année avant l’avènement de la crise, l’ONDA prévoyait en effet de détruire puis reconstruire le terminal 3 pour porter la capacité d’accueil du 1er aéroport du Maroc à 23 millions de passagers soit un total national de 49 millions.

Retardée par deux années de pandémie, cette extension, qui devait se concrétiser en 2025, a été remplacée par un projet de construction d’une zone centrale pour doter cette plateforme d’une zone d'arrivée commune, aux terminaux 1 et 2, afin de renforcer la capacité d’accueil de cet aéroport et in fine améliorer les conditions d’accueil des passagers.

Un troisième terminal verra le jour à Rabat courant 2024

Concernant l’aéroport de Rabat-Salé qui peut accueillir 2 millions de passagers par an, soit 1,5 million pour le T1 réservé aux vols étrangers et 400.000 au T2 pour les pèlerinages et les liaisons domestiques, l’ONDA vient de relancer l'idée (imaginée en 2020), de construire un 3e terminal d'accueil d’une capacité additionnelle de 4 millions de passagers.

Le futur terminal, qui s’étendra sur une superficie d’environ 69.000 m², devrait également comprendre l’extension de son parking avions avec 6 places additionnelles, une bretelle de liaison et enfin le réaménagement du parking automobile d’une capacité de 1.300 véhicules stationnés sur deux niveaux, dont un sous-terrain.

Retardé par la crise alors qu’il avait franchi en décembre 2019, le cap du million de passagers en provenance de l’étranger, ce projet, qui devait porter à l’horizon 2022 sa capacité d’accueil totale à 6 millions de visiteurs, verra le jour dans le courant de l’année 2024 et suffira à absorber le flux croissant de passagers jusqu’à 2040.

Tripler la capacité d’accueil de l’aéroport de Tétouan

Sachant que sa capacité d’accueil annuelle est de 100.000 passagers et qu’il a enregistré un trafic cumulé à fin décembre 2022 de 187.777 passagers, soit 4 fois le trafic enregistré à la même période en 2019, l’extension de l’aéroport Tétouan Saniat R’mel est devenue une urgence pour éviter de nouvelles saturations désagréables pour ses usagers notamment durant les périodes de haute saison.

A l’instar de son projet d’édifier un 3e terminal à l’aéroport de Rabat-Salé, l’ONDA va par conséquent construire une nouvelle aérogare qui permettra d’accueillir 300.000 passagers supplémentaires par an, soit trois fois la capacité actuelle de l’aéroport, ainsi qu’une piste d’envol pour accueillir des avions gros porteurs.

Réhabilitation des infrastructures de Marrakech, Tanger et Agadir

Désireux de pallier la saturation constatée qui devrait s’aggraver dans les prochaines années au niveau de ses aéroports, l’ONDA devrait aussi lancer à court-terme des "Quick Win", qui consistent à réaliser des opérations d’ajustement et de réhabilitation des infrastructures aéroportuaires.

Dans les 15 prochains mois, la capacité d’accueil de l’aéroport international de Tanger sera portée de 1 million à 3,2 de millions de passagers ; celle de l’aéroport de Marrakech de 9 à 11,5 millions et enfin l’aéroport d’Agadir passera de 3 à 4,4 millions. Des extensions qui devraient améliorer la fluidité du traitement des flux de passagers qui ont connu une forte croissance depuis la reprise des vols internationaux.

Des terminaux d’affaires à Tanger, Agadir et Rabat

Pour cela, des études seront lancées pour réaliser de nouvelles infrastructures d’accueil au niveau des 6 aéroports mentionnés, sans compter celui de Dakhla qui accueille depuis trois semaines un nouveau terminal d’aviation d’affaires, construit par la société JETEX Executive Aviation Morocco qui s’est ajouté à ceux déjà fonctionnels aux aéroports de Casablanca et de Marrakech.

Enfin, 2023 sera également l’année du lancement de la construction de plusieurs nouveaux terminaux d’aviation d’affaires dans les aéroports de Tanger Ibn Battouta, Agadir Al Massira et de Rabat Salé.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

Wafabail: Nomination de M. Karim IDRISSI KAITOUNI

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.