Service militaire : reportage au coeur des formations de spécialisation des appelés

Au terme d’une formation commune de base, près de 70 appelés au 37e contingent du service militaire ont rejoint le 1e bataillon de soutien de matériels des Forces armées royales (FAR) à Nouaceur. Ils y ont entamé la deuxième phase de leur engagement, à travers une formation de spécialisation.

Service militaire : reportage au coeur des formations de spécialisation des appelés

Le 29 janvier 2023 à 14h50

Modifié 30 janvier 2023 à 7h11

Au terme d’une formation commune de base, près de 70 appelés au 37e contingent du service militaire ont rejoint le 1e bataillon de soutien de matériels des Forces armées royales (FAR) à Nouaceur. Ils y ont entamé la deuxième phase de leur engagement, à travers une formation de spécialisation.

Depuis quelques mois, le 1e bataillon de soutien de matériels des Forces armées royales (FAR) à Nouaceur, accueille près de 70 appelés au 37e contingent du service militaire, en application des hautes instructions du Roi Mohammed VI, Chef suprême et Chef d’État-Major Général des Forces armées royales.

Originaires des quatre coins du Maroc, ces jeunes (18-25 ans) font partie des 20.000 appelés au service militaire. Ils ont d'abord acquis une formation de base dans le domaine militaire, d’une durée de quatre mois, avant d’entamer pendant huit autres mois, une phase de spécialisation, en parallèle à leur instruction militaire.  

“C’est une formation théorique et pratique qui nous permettra de développer de nouvelles compétences et d’acquérir une qualification professionnelle nous facilitant l’entrée au marché du travail”, déclare Mohamed Bannana, un des appelés. 

En cette matinée du vendredi 27 janvier 2023, une vingtaine d’entre eux s’activaient dans un immense hangar d’où s'échappaient le bruit de l’entrechoquement des outils mécaniques, et les effluves de fer soudés, les odeurs de peintures pour carrosserie et d'huile pour moteur. 

Outre les cours théoriques dispensés dans un bloc d'instruction, ces ateliers sont au cœur de la formation professionnelle dispensée au sein du 1e bataillon de soutien de matériels des Forces armées royales (FAR).

Trois spécialités sont au programme : électromécanique, soudure, tôlerie et peinture de carrosserie. Plusieurs autres disciplines sont assurées dans des dizaines d’unités des FAR, dont les 13 Centres de formation des appelés (CFA) : informatique, mécanique, bâtiment, électricité, menuiserie, peinture, jardinage, plomberie, sécurité ….

Du matériel de haute technologie

A Nouaceur, l’apprentissage commence à porter ses fruits. Pour s’en convaincre, il suffit d’observer la facilité avec laquelle l’un des appelés manie un imposant extracteur de fumée d’au moins 6 mètres de long, relié à des conduits d'évacuation, tandis qu’un second met la main dans le cambouis sans rechigner, sous l'œil d’un instructeur qui veille au grain. 

Maniant pédagogie et fermeté, ces instructeurs des FAR supervisent et "mettent au service de leurs apprentis du matériel de haute technologie et les moyens nécessaires pour la réussite de leur spécialisation", affirme le Lieutenant Ibrahim Hjaouj, Chef du bureau d’instruction au sein du 1e bataillon de soutien de matériels (1e BSMAT).

Une chance pour plusieurs appelés qui avaient par le passé entamé une carrière d'apprentis soudeurs ou de mécaniciens, sans jouir d’un encadrement et des moyens techniques à la hauteur de leurs ambitions.

Aujourd’hui, la voie qu’ils ont emprunté leur permettra non seulement d’apprendre un métier dans les règles de l’art, mais aussi de décrocher une qualification professionnelle et un certificat de spécialité, avec le concours de l'Office de la formation professionnelle et de promotion du travail (OFPPT).  

Collaboration entre les FAR et l'OFPPT

Une convention de partenariat a été signée entre les FAR et l’OFPPT, dans l’optique de respecter les normes requises en matière de formation professionnelle. Ainsi, avant de recevoir une certification, les compétences de chaque appelé seront jugées par une commission composée d’éléments relevant des deux institutions. 

“Ceux parmi les appelés ayant donné satisfaction en faisant montre de compétences particulières et de sens de la discipline requise par les milieux militaires, peuvent prétendre à l’intégration dans les Forces armées royales pour y faire carrière”, assurent les FAR. 

Mais il n’est pas question de brûler les étapes. Le temps est à un apprentissage complet, ne laissant aucune place à l’approximation. A l’image de l'atelier de soudure, où une dizaine de jeunes manient avec précaution des fers à souder, lunettes de protection sur le nez et mains gantées. 

Solidaires, ces appelés s’entraident et renforcent leur esprit d’équipe, de discipline et de citoyenneté dans la pure tradition des Forces armées royales, avec pour volonté de capitaliser sur les acquis de la première phase dédiée à la formation commune de base. 

En somme, dans la lignée des objectifs poursuivis par le service militaire. En l'occurrence, le développement de connaissances techniques, de compétences physiques, psychiques et morales, tout en instaurant un esprit de discipline, d’engagement et de responsabilité. 

Etablissement des programmes et formation du personnel

Pour atteindre ces objectifs, les FAR n’ont pas lésiné sur les moyens nécessaires en matière de personnels, matériels et infrastructures :

- Mise en place et réhabilitation des centres de formations des appelés ; 

- Formation du personnel d’encadrement (pédagogie, psychologie, développement personnel, encadrement psycho-éducatif….) ; 

- Etablissement des programmes ; 

- Organisation administrative au sein des unités et Centre de formation des appelés ; 

- Suivi, contrôle et supervision de cette opération par le Commandement des FAR ; 

- Grande mobilisation sur le plan logistique dans les différentes phases, notamment le transport lors de l’incorporation, les départs en permission, la subsistance, l’habillement, les moyens de campement ; 

Afin d’assurer leur épanouissement personnel, les appelés participent à des activités de cohésion (musique, échecs, théâtre, arts martiaux) et des activités physiques (sport collectif : foot, basket…).

Sans oublier des permissions bimensuelles afin de rendre visite à leurs familles. En plus des permissions exceptionnelles en cas de besoin et d’un solde mensuel.  

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

Groupe LabelVie: INDICATEURS DU 4E TRIMESTRE 2023

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.