χ

Mondial des clubs 2022 : pratiquement tous les billets vendus en un temps record

Les tickets des grande et petite finales, ainsi que ceux des matchs du Wydad de Casablanca et du Real Madrid, sont indisponibles sur le site de la FIFA... mais revendus à prix d’or sur internet.

tirage

Mondial des clubs 2022 : pratiquement tous les billets vendus en un temps record

Le 24 janvier 2023 à 14h18

Modifié 25 janvier 2023 à 13h32

Les tickets des grande et petite finales, ainsi que ceux des matchs du Wydad de Casablanca et du Real Madrid, sont indisponibles sur le site de la FIFA... mais revendus à prix d’or sur internet.

La Coupe du monde des clubs 2022, organisée à Rabat et Tanger du 1er au 11 février, est d’ores et déjà un succès commercial. Au-delà des recettes liées aux droits TV, dont une partie a été récemment acquise par le groupe Canal+, la grande majorité des billets s’est vendue en un temps record. Mais ce succès commercial n’a pas fait que des heureux. 

La billetterie en ligne a été lancée par la FIFA dans la soirée du vendredi 20 janvier. Le lendemain matin, plusieurs internautes déçus ont exprimé leur mécontentement sur les réseaux sociaux en raison de l’indisponibilité des places pour les matchs du Wydad de Casablanca et du Real Madrid, ainsi que ceux des grande et petite finales.  

Ce mardi 24 janvier, tous les billets sont indisponibles, sauf ceux du match d’ouverture, prévu le mercredi 1er février au Grand Stade de Tanger, entre les Néo-Zélandais d’Auckland FC et les Egyptiens d’Al Ahly, et ceux de la rencontre opposant les Seattles Sounders au vainqueur de cette confrontation. 

Une déception renforcée par l’indignation de plusieurs supporters face aux prix pratiqués lors de la revente des billets qui ne sont plus disponibles sur la plateforme de la FIFA. 

Des billets revendus dix fois plus cher 

Plusieurs sites proposent en effet des places pour l’ensemble des matchs du Mondialito, à des prix variant entre 800 et 1.200 dirhams, soit jusqu’à dix fois plus cher que la grille tarifaire établie par la FIFA lors du lancement de la vente, émaillée de nombreux couacs.

A commencer par une interminable attente (voir capture d’écran), puis des bugs lors du paiement en ligne. Deux problématiques qui pourraient être liées au scalping de billets. Cette technique permet aux cybercriminels de gagner énormément d’argent en utilisant des bots de billets, des petits programmes qui se comportent comme des humains, mais dont les actions (clics, frappes clavier…) sont automatisées. 

Ces bots exploitent des données en un quart de seconde, ce qui leur permet d’avoir une avance considérable sur une personne utilisant une souris et un clavier. Des centaines de fois plus rapide qu’un humain, un bot pourra consulter, analyser et interagir avec des dizaines de pages simultanément. 

Le Captcha est l’une des solutions à disposition des plateformes de billetterie pour lutter contre ces bots. Concrètement, cette mesure de sécurité de type "authentification par question-réponse" permet de différencier de manière automatisée un utilisateur humain dun ordinateur.

Or, la plateforme de vente en ligne de la FIFA ne disposait d’aucun Captcha lors du lancement de la billetterie. Même si chaque utilisateur ne pouvait acheter plus de quatre billets, cette faille a peut-être servi les desseins des bots acheteurs de billets et des cybercriminels, au grand dam des fans marocains. 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

LafargeHolcim Maroc: Résultats au 30 juin 2022

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.