Le Maroc en marche vers l'histoire. Le Portugal l'attend de pied ferme

Face au Portugal, ce samedi 10 décembre au stade Al Thumama à Doha, la bande à Regragui tentera d’écrire une nouvelle page dans l’histoire du football marocain et africain, malgré la fatigue accumulée et le probable forfait d’un des piliers de sa défense, Nayef Aguerd et celui de Noussair Mazraoui.

Coupe du Monde 2022 : 1ère mi-temps du match Maroc-Espagne

Le Maroc en marche vers l'histoire. Le Portugal l'attend de pied ferme

Le 10 décembre 2022 à 14h20

Modifié 12 décembre 2022 à 8h00

Face au Portugal, ce samedi 10 décembre au stade Al Thumama à Doha, la bande à Regragui tentera d’écrire une nouvelle page dans l’histoire du football marocain et africain, malgré la fatigue accumulée et le probable forfait d’un des piliers de sa défense, Nayef Aguerd et celui de Noussair Mazraoui.

Le Maroc s’attaque au Portugal, ce samedi 10 décembre à 16h, en quart de finale de la Coupe du monde 2022. Un nouveau col hors catégorie dans un parcours qui ressemble à une épopée alpestre du Tour de France : Croatie, Belgique, Canada, Espagne et donc le Portugal.

Dans un sens, ce n’est pas plus mal. L’équipe nationale est désormais rompue à ces altitudes où l’air se raréfie autant que la pression se densifie. Mais l’état de fatigue généralisé des troupes risque de peser lourd sur les jambes des Lions de l’Atlas qui fouleront la pelouse du stade Al-Thumama.

Walid Regragui en est conscient. “Le Portugal va vite essayer de marquer car on a joué 120 minutes il y a trois jours” explique le chef d’orchestre d’une sélection dont l’expression défensive est réglée comme du papier à musique.

Meilleure défense, le Maroc figure également parmi les cinq équipes ayant subi le moins de tirs dans ce mondial, à la faveur d’une partition parfaitement orchestrée par son sélectionneur : pendant que les ailiers (Ziyech, Boufal) ferment les couloirs et supportent les latéraux (Hakimi, Mazraoui), les trois milieux compensent constamment pour équilibrer un bloc défensif dense.

“Si on arrive à la mi-temps sans prendre de but ou en menant au score, ça va être très compliqué pour eux” estime Walid Regragui, fort de l’imperméabilité de son équipe, un des refrains entêtants de cette Coupe de monde sur lequel il entend s'appuyer pour prendre l'avantage dans les oppositions entre les deux équipes.

Il y a d'abord eu le souvenir heureux de la victoire face au Portugal lors de la Coupe du monde 1986 (3-1). Puis celui plus douloureux de l'amère défaite en phase de groupes de la Coupe du monde 2018 (1-0). Mais les protégés de Regragui auront-ils les ressources nécessaires pour repousser leurs limites physiques et l’épilogue d’une histoire réussie indépendamment du résultat d'ajourd'hui ?

Nayef Aguerd suppléé par Jawad El Yamiq

Sauf miracle, les Marocains devront s’y atteler sans l’une de leur pièce maîtresse en défense, Nayef Aguerd. Touché aux ischios-jambiers lors du succès face à l’Espagne, le joueur de West Ham prendra certainement place en tribunes, et suivra des yeux les performances de son suppléant, Jawad El Yamiq, unique changement attendu dans le onze de l'équipe nationale par rapport au dernier match.

A cela s'ajoute le forfait de Noussair Mazraoui, remplacé sur le flanc gauche de la défense par Yahya Attiat Allah.

“Il seront prêt pour jouer” a déclaré le sélectionneur national à propos du défenseur central du Real Valladolid, entré face à la Belgique (2-0), le Canada (2-1) puis l’Espagne. Des prestations somme toute convaincantes, malgré quelques soucis de communication avec ses coéquipiers.

Des détails à parfaire avant d’affronter le Portugal de Ronaldo mais qui jouera sans CR7, écarté pour des problèmes disciplinaires. Ce qui ne semble pas perturber outre mesure un collectif qui ne manque pas d’individualités. Avec Joao Félix, Gonçalo Ramos, Bruno Fernandes sur le terrain, sans oublier Rafael Leao sur le banc, la Seleçao dispose d’une force de frappe supérieure à celle des Espagnols.

Par ailleurs, le Portugal ne tricotera certainement pas pendant des heures avant de frapper au but. Dans le 4-3-3 mis en place par Fernando Santos, les Portugais ne font pas de la possession du ballon une obsession. Ils l'abandonnent volontiers, mais ils piquent autant à l’intérieur que sur les côtés.

Le Maroc avait parfaitement obstrué l’axe contre l’Espagne, empêchant les milieux et attaquants d’y combiner. Désormais, il va falloir surtout éviter de laisser trop d’espace à la perte du ballon. D’autant que l'équipe nationale perd en vitesse avec le forfait plus que probable de Nayef Aguerd. Pour l'heure, le Maroc est la sélection qui perd le moins de ballons dans cette compétition.

Une tradition à perpétuer dès le coup d'envoi donné par l'arbitre international Facundo Tello. Outre un Suisse-Cameroun, l'Argentin a arbitré la seul défaite du Portugal dans ce mondial, face à la Corée du Sud, et la Suisse contre le Cameroun. Une autre tradition à entretenir, au même titre que la domination de Yassine Bounou en cas de tirs au but.

Voici les compositions des équipes :

Maroc : Yassine Bounou, Achraf Hakimi, Jawad El Yamiq- Romain Saïss, Yahya Attiat Allah, Sofyan Amrabat, Azzedine Ounahi, Selim Amallah, Hakim Ziyech, Soufiane Boufal, Youssef En-Neysiri.

Portugal : Diogo Costa, Diogo Dalot, Rúben Dias, Pepe, Raphael Guerreiro, Bernardo Silva, Ruben Neves, Otavio, Bruno Fernandes, Gonçalo Ramos, João Félix.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

AKDITAL: COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.