χ

Miraoui fait le point sur le plan d’accélération du développement de l'Enseignement supérieur

Abdellatif Miraoui, ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et l’innovation, a dévoilé, ce jeudi 8 décembre en Conseil de gouvernement, de nouveaux détails du plan national d’accélération du développement de l'Enseignement supérieur. 

Abdellatif Miraoui : ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation.

Miraoui fait le point sur le plan d’accélération du développement de l'Enseignement supérieur

Le 8 décembre 2022 à 17h18

Modifié 8 décembre 2022 à 17h19

Abdellatif Miraoui, ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et l’innovation, a dévoilé, ce jeudi 8 décembre en Conseil de gouvernement, de nouveaux détails du plan national d’accélération du développement de l'Enseignement supérieur. 

"Les développements que nous connaissons actuellement nous imposent de passer à une nouvelle étape, et donc d'avoir une université garantissant des formations à vie", a-t-il indiqué, expliquant que "les étudiants peuvent faire leurs formations, décrocher des modules, partir travailler et revenir à l'université en gardant leurs modules, leur permettant ainsi de poursuivre leurs formations pour accompagner les changements des différents métiers".

Il y a de nombreuses problématiques dans l'enseignement supérieur, a-t-il par ailleurs ajouté, "relatives notamment aux langues et aux compétences. Si les jeunes n'en disposent pas, ils n'arriveront pas à intégrer le marché du travail. Pour ce qui est des langues, il y aura des diplômes obligatoires". 

"Nous visons également à améliorer le volet relatif à la recherche scientifique pour répondre aux normes internationales, mais aussi aux besoins au niveau national, tels que les recherches au sujet de l'eau, de l'énergie et ce qui porte sur les volets sanitaire et socio-économique, le but étant de rendre les entreprises nationales attractives et d'améliorer leur compétitivité."

"Cette année, nous avons lancé les postes de docteurs-moniteurs, qui sont au nombre de 1.000. Ils seront portés à 1.500 chaque année à partir de l'année prochaine. Ce sont des personnes qui font leur doctorat, en y travaillant à plein temps, avec une obligation de mobilité internationale d'une année sur trois ans. Pour l'instant, nous n'avons pas encore fixé le montant de la bourse qui leur sera allouée. Elle sera entre 5.000 et 7.000 DH par mois, afin de motiver les doctorants à se focaliser sur leur doctorat."

"Nous devons investir dans nos jeunes pour remplacer les enseignants qui prendront leur retraite dans les prochaines années", a-t-il conclu.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Sofac et badeel scellent une alliance pour donner un nouvel élan à la mobilité intelligente

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.